Pétition fermée

Stop à l’accord UE-Turquie - SAFE PASSAGE NOW !

Cette pétition avait 74 673 signataires


[EN - DE - ES - CA - IT - EL - NL - FI - SV - BG - AR - TR - PL - RO - PT]

Chefs d'Etats et de gouvernements des Etats membres de l'Union européenne

Donald Tusk, président du Conseil européen

Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne

Le 27 février dernier, des citoyen.ne.s ont manifesté dans plus de 120 villes de 32 pays d’Europe et du monde, faisant entendre leur voix pour les droits des réfugié.e.s sous le slogan #safepassage. Nous  demandons des routes sûres et légales et des normes d'accueil et d'asile élevées. Le 7 mars, les dirigeants européens ont rencontré la Turquie et décidé d’un plan qui doit être approuvé lors du Sommet européen les 17 et 18 mars prochain. Lors de ce Sommet, nous demandons à nos dirigeants de se montrer à la hauteur des valeurs européennes de dignité et de droits humains, de respecter le droit international et, surtout, de promouvoir des politiques humaines pour une Europe humaine.

***

Le 27 février dernier, des citoyen.ne.s ont manifesté dans plus de 120 villes de 32 pays d’Europe et du monde, faisant entendre leur voix pour les droits des réfugié.e.s sous le slogan #safepassage. Depuis des mois, nombreuses ont été les personnes qui leur ont porté secours et assistance dans toute l’Europe. Elles ont été les témoins impuissants du naufrage de milliers de bateaux de fortune. Elles ont pu constater les terribles conditions de voyage ou de vie de ces femmes, hommes et enfants cherchant la protection et ne trouvant parfois que clôtures barbelées ou même brutalités policières.

Le 7 mars, les dirigeants européens ont rencontré la Turquie à Bruxelles. L’accord ayant résulté de cette rencontre, qui doit être approuvé dans ses détails lors du Sommet des 17 et 18 mars prochain, est déjà critiqué par l’UNHCR et de nombreuses ONG comme étant en violation du droit international.


En prévision de ce Sommet européen des 17 et 18 mars, nous, citoyens d’Europe et du monde, demandons :

  • de ne pas fermer les frontières extérieures européennes
  • de garantir, à ces frontières, l'accès aux personnes ayant besoin d'une protection internationale
  • d’appliquer le droit européen et le droit international, y compris la Convention de Genève, le principe de non-refoulement et les directives de l'Union européenne sur l'asile
  • de traiter chaque demande d'asile conformément à la législation de l'UE
  • de ne pas autoriser de refoulement vers la Turquie et aucun autre pays
  • de ne pas reconnaitre la Turquie - un pays où les réfugié.e.s syrien.ne.s sont renvoyé.e.s en Syrie et qui n'offre aucune protection équivalente à la Convention de Genève - comme un pays sûr
  • de faire preuve de solidarité avec les pays de la première arrivée dans l'UE, en particulier avec la Grèce
  • de "relocaliser" immédiatement les demandeurs et demandeuses d'asile bloqué-e-s en Grèce, y compris les afghan-ne-s, dans d'autres États membres de l'UE
  • de mettre en place des voies légales et sûres de passage pour les réfugié.e.s et de réformer le système de Dublin en un système d'allocation équitable pour les États membres et pour les réfugié.e.s

Il ne s’agit pas d’une crise des réfugiés. Il s’agit d’une crise humanitaire majeure dans laquelle sont remises en jeu les valeurs fondamentales de l’Europe. L’Europe a les moyens d’aider ces personnes en danger. Nous demandons à l’Union Européenne et à ses membres d’être à la hauteur des valeurs européennes de dignité humaine et de respect des droits de l'homme, de respecter le droit international et surtout, de promouvoir des politiques humaines pour une Europe humaine.

#stopthedeal #Safepassage now!

Lien vers la pétition en anglais

A propos des pétitionnaires

Les marches européennes pour les droits des réfugié.e.s du 27 février en image

 



European March for Refugee Rights compte sur vous aujourd'hui

European March for Refugee Rights #SafePassage a besoin de votre aide pour sa pétition “Chefs des gouvernements des Etats Membres de l’Union Européenne: Stop à l’accord UE-Turquie - SAFE PASSAGE NOW !”. Rejoignez European March for Refugee Rights et 74 672 signataires.