Nos valeurs ne sont pas négociables. Refusez le chantage de la Pologne et de la Hongrie!

0 haben unterschrieben. Nächstes Ziel: 50.000.


English | Deutsch | Polski | čeština | Ελληνικά | Nederlands | Español | Magyar | Italiano

Les gouvernements hongrois et polonais bloquent le budget de l'Union européenne et le programme de relance suite à la crise due à la pandémie de COVID-19. Les 750 milliards d'euros d'aide à l'économie et aux citoyen·ne·s européen·ne·s, ne pourront donc pas être versés, comme cela était prévu, au début de l'année 2021. Pourtant, il y a urgence! Le veto de Varsovie et de Budapest menace d'aggraver les difficultés économiques et de plonger l'Europe dans une crise encore plus sévère.

La Hongrie et la Pologne abusent de leur veto pour empêcher la mise en place du nouveau mécanisme pour l'État de droit. L'Union européenne veut s'assurer que seuls les États membres qui respectent l'État de droit reçoivent des fonds européens. La Hongrie et la Pologne sont, depuis longtemps, critiqués pour avoir aboli la séparation des pouvoirs, pris des mesures contre la presse libre ou opprimé les minorités. 

C’est un chantage à l'encontre de l'Union européenne. Nous n'accepterons pas un ultimatum "solidarité ou démocratie". À un moment où tous les États membres ont le plus grand besoin économique, nous avons encore plus besoin des deux! 

Il faut que cela cesse! L’Union européenne n’est pas seulement une communauté basée sur l'argent. C’est aussi une communauté de valeurs. Nos valeurs européennes ne sont pas négociables! Quiconque enfreint les fondements de l'Union européenne s'expose à des sanctions financières. C'est ce que demande le Parlement européen. C'est ce que demande une large majorité au sein du Conseil des États membres. C'est ce qu'une largemajorité d'Européen·ne·s réclame.

Jeudi prochain (10 décembre), les chef·fe·s d'État et de gouvernement des États membres de l'Union européenne se réunissent pour trouver une solution au conflit budgétaire lors du sommet du Conseil européen. La présidence allemande du Conseil doit affirmer clairement que les valeurs de l'Europe ne sont pas négociables.

C'est pourquoi nous faisons appel à la chancelière Angela Merkel :

  • N'acceptez pas les tentatives de chantage de la Pologne et de la Hongrie! De nouvelles concessions aux gouvernements de Varsovie et de Budapest rendraient inutiles les efforts de l'UE pour protéger l'État de droit. Nous devons envoyer le signal à tou·te·s les citoyen·ne·s de l'UE que l'Europe défend ses valeurs lorsqu'elles sont menacées.
  • Mettez au vote le mécanisme actuel de l'État de droit! Le Parlement et le Conseil de l'UE sont parvenus à un compromis au terme de longues négociations pour défendre l'État de droit en Europe. Cette loi dispose d'une large majorité au Parlement européen et au Conseil de l'UE. Si elle est soumise au vote maintenant, la Pologne et la Hongrie perdront leur influence.
  • Mettez en place le budget de l'UE et les fonds de relance nécessaires pour répondre à la crise sans la participation de la Pologne et de la Hongrie! Utilisez les possibilités prévues dans les traités de l'UE. Le signal envoyé à Viktor Orbán et à Mateusz Morawiecki doit être clair : nous ne renoncerons pas à la solidarité européenne pour que les droits fondamentaux puissent être érodés dans certains États membres.

Chancelière Angela Merkel, n’acceptez pas un mauvais compromis! Soyez très claire: on ne nous fera pas chanter. L'Europe n'est pas un distributeur de billets pour les autocrates! L'Europe est synonyme de solidarité, de démocratie, d'État de droit et de droits des citoyen·ne·s!

Gwendoline Delbos-Corfield, MEP Greens/EFA, Europe Ecologie

Claude Gruffat, MEP Greens/EFA, Europe Ecologie

Daniel Freund, MEP Greens/EFA

Dr. Franziska Brantner, MP Greens (Germany)

Sven Giegold, MEP Greens/EFA

Guy Verhofstadt, MEP Renew

Dr. Sergey Lagodinsky, MEP Greens/EFA

Terry Reintke, MEP Greens/EFA

Rasmus Andresen, MEP Greens/EFA

Alexandra Geese, MEP Greens/EFA

Damian Boeselager, MEP Greens/EFA, Volt Europe

Dr. Sylwia Spurek, MEP Greens/EFA

Ramona Strugariu, MEP Renew

Mikulas Peksa, MEP Greens/EFA

Jamila Schäfer, Deputy Chairperson, German Green Party Bündnis90/Die Grünen

Radan Kanev, MEP EPP

Juan Fernando Lopez Aguilar, MEP S&D

Moritz Körner, MEP Renew

Lara Wolters, MEP S&D

Tineke Strik, MEP Greens

Bernard Guetta, MEP Renew

Stelios Kouloglou, MEP GUE/NGL

Klára DOBREV, MEP S&D

Csaba MOLNÁR, MEP S&D 

Sándor RÓNAI, MEP S&D

Attila ARA-KOVÁCS, MEP S&D

Damien Careme, MEP Greens

Ernest Urtasun, MEP Greens

Monika Vana, MEP Greens

Erzsébet Schmuck, Co-Chair Hungarian Green Party

Máté Kanász-Nagy, Co-Chair Hungarian Green Party

Eleonora Evi, MEP Greens

Karen Melchior, MEP Renew