Topic

droits humains

84 petitions

Update posted 1 hour ago

Petition to M. le Président de la République Emmanuel Macron, Paul Ryan, Donald Trump, Theresa May MP, Jens Stoltenberg

No to depleted uranium weapons - Non aux armes à uranium appauvri

Depleted uranium is used daily in weapons but is of no military effect, except poisoning civilians ("fire of depleted uranium = radiological hazard", US gov-published document 1972 http://depleteduranium.org/2018/01/26/us-gov-published-doc-depleted-uranium-fire-radiological-hazard-feu-duranium-appauvri-risque-radioactif-reconnaissance-en-1972/ but of course the US gov "does not endorse"). The real power of the missiles comes from the use of tiny nuclear chain reactions (sustained, supercritical, yet able to blast only a building). The flashs at detonation, uranium 236 (an activation product from fission) findings everywhere in Iraq, Afgh, Bosnia, tritium findings https://depleteduranium.org/2017/05/21/le-tritium-a-canjuers-et-ailleurs/ and a tank pilot's testimony, among other things, confirm it. One other confirmation with fission products : (the famous Ru106 and other short lived fission products are linked to arsenal explosion in Ukraine) https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-weapons-non-aux-armes-%C3%A0-uranium-appauvri/u/22242218 Full list https://depleteduranium.org/how-to-make-a-depleted-uranium-atomic-bomb-with-a-few-grams-of-heu-and-a-good-cannon/ L’uranium appauvri est utilisé tous les jours dans les armes mais est d’aucun effet militaire, si ce n’est empoisonner les civils ("feu d'uranium appauvri = risque radiologique", reconnu dès 1972 dans un document publié - mais non assumé, "does not endorse" http://depleteduranium.org/2018/01/26/us-gov-published-doc-depleted-uranium-fire-radiological-hazard-feu-duranium-appauvri-risque-radioactif-reconnaissance-en-1972/ ). Le vrai pouvoir des missiles vient de l’utilisation de micro charges atomiques, avec des réactions en chaîne soutenues, supercritiques, mais juste capables de détruire un bâtiment. Les flashs lors de l'explosion, l'uranium 236 (produit d'activation n'apparaissant que lors de la fission) retrouvé de partout en Irak, Afghanistan, Bosnie, le tritium également identifié https://depleteduranium.org/2017/05/21/le-tritium-a-canjuers-et-ailleurs/ et un témoignage d'ancien pilote de char le confirment. Autre confirmation récente et évidente avec produits de fission (le célèbre Ru106 et autres produits de fission à vie courte liés à explosion d'arsenal en Ukraine) : https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-weapons-non-aux-armes-%C3%A0-uranium-appauvri/u/22242218 Explications et liste détaillée de preuves https://depleteduranium.org/how-to-make-a-depleted-uranium-atomic-bomb-with-a-few-grams-of-heu-and-a-good-cannon/ Hellfire, Javelin, SCALP, Milan, Tomahawk, GBUs, tank shells and other explosive weapons all work the same way. Destruction provided by the use of a tiny piece of highly enriched uranium, compressed at the impact, the increase in density reduces critical mass (see Wiki ! https://en.wikipedia.org/wiki/Critical_mass « the higher the density, the lower the critical mass » and metallic uranium is highly ductile). This has been used since the beginning of the World War 2 in « conventional » explosives https://depleteduranium.org/2017/10/04/the-first-uses-of-nano-fission-dresden-korea/ Les Hellfire, Javelin, SCALP, Milan, Tomahawk, GBUs, obus de tank et autres armes explosives fonctionnent tous de la même façon. La destruction est permise par l’usage d’une petite pièce d’uranium hautement enrichi, comprimée à l’impact, l’augmentation de densité réduit la masse critique (voir Wiki en anglais https://en.wikipedia.org/wiki/Critical_mass « the higher the density, the lower the critical mass » et l’uranium métallique est fortement ductile). Ceci a été utilisé depuis le début de la Deuxième Guerre Mondiale dans les explosifs « conventionnels » https://depleteduranium.org/2017/10/04/the-first-uses-of-nano-fission-dresden-korea/ Depleted uranium is only added as a reprisal weapon, at least since Vietnam – indeed this is when the invention of « depleted uranium weapons » has been publicised. It is a ballast in the weapon, used for instance in the liner to compress the highly enriched uranium, and as an incendiary (pyrophoric) material, but any non radioactive heavy metal, fritted, could be used the same way alternatively. Vietnam babies are not from Agent Orange, they’re identical to the babies from Irak, same birth defects, same cause. L’uranium appauvri est seulement ajouté comme arme de représailles, au moins depuis le Vietnam – en effet c’est à cette époque que l’invention d’ « armes à uranium appauvri » a été rendue publique. L’uranium appauvri sert de ballast dans l’arme, il sert par exemple de liner dans la charge creuse pour comprimer l’uranium hautement enrichi, et comme matériau incendiaire (pyrophorique) mais n’importe quel autre métal non radioactif, réduit en poudre fine, pourrait être utilisé à la place. Les bébés du Vietnam ne sont pas le produit de l’Agent Orange, ils sont identiques aux enfants d’Irak, mêmes malformations congénitales, même cause.  The first experiments on human injections of radium / uranium / plutonium have taken place juste after WW2 – in psychiatric hospitals. The Pentagon knew very well about the lethality of internal contamination (inhalation, ingestion). Depleted uranium is an alpha emitter and alpha particles, inside the body, are the most carcinogenic, mutagenic (because of high RBE). https://depleteduranium.org/2017/05/06/le-radon-luranium-et-les-cancers-infantiles-en-france-radon-uranium-and-childhood-cancers-in-france/ The European Commission has made the first ever acknowledgement from a public body of the dangerosity for human health of depleted uranium https://depleteduranium.org/2018/01/09/first-european-commission-acknowledgement-on-depleted-uranium-dangerosity-for-human-health-premiere-reconnaissance-par-la-commission-europeenne-sur-la-dangerosite-de-luranium-appauvri-pour-la-sant/ The addition of depleted uranium is the proof of a plan to use these weapons to annihilate vast swathes of enemy land. In the Cold War the weapon was used against Communism, in Vietnam, as reprisals against the cruel Viet Cong (maybe, who knows, in North Korea earlier?). Later it fell against Saddam Hussein and its supporters, who represented Sunnism, and « Al Qaida » according to G W Bush. « Phantom Fury » in Fallujah (codename of the second battle). It has also been employed massively in Afghanistan, Pakistan (with the drone missile strikes) where major increases of birth defects and of several cancers can be identified through WHO data - see https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-weapons-non-aux-armes-%C3%A0-uranium-appauvri/u/22193512 , Yemen, Syria where cases of dire birth defects have emerged https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-and-microfission-non-%C3%A0-l-uranium-appauvri-et-aux-micro-armes-atomiques/u/22072397 Les premières expériences d’injection humaine de radium / uranium / plutonium ont eu lieu juste après la Deuxième Guerre Mondiale – dans des hôpitaux psychiatriques. Le Pentagone savait parfaitement à quoi s’en tenir en ce qui concerne la létalité de l’inhalation / injection de ces radioactinides. L’uranium appauvri est un émetteur alpha et les particules alpha, à l’intérieur du corps, sont les plus cancérigènes, mutagènes (à cause de la haute EBR). https://depleteduranium.org/2017/05/06/le-radon-luranium-et-les-cancers-infantiles-en-france-radon-uranium-and-childhood-cancers-in-france/ La Commission européenne est le premier organisme public à reconnaître la dangerosité pour la santé humaine de l'uranium appauvri https://depleteduranium.org/2018/01/09/first-european-commission-acknowledgement-on-depleted-uranium-dangerosity-for-human-health-premiere-reconnaissance-par-la-commission-europeenne-sur-la-dangerosite-de-luranium-appauvri-pour-la-sant/ L’addition de l’uranium appauvri témoigne d’un projet coordonné d’annihilation de vastes territoires ennemis. Lors de la Guerre froide l’arme fut utilisée contre le communisme, au Vietnam, en représailles contre le Viet Cong cruel (et peut être, qui sait, en Corée du Nord auparavant). Plus tard elle s’est abattue contre Saddam Hussein et ses supporters, qui représentaient le sunnisme, et « Al Qaida » d’après G W Bush. « Phantom Fury » in Fallujah (le nom de code de la deuxième bataille, la plus violente). L'uranium appauvri a aussi été utilisé massivement en Afghanistan, au Pakistan avec les missiles des drones, au Yémen, en Syrie https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-and-microfission-non-%C3%A0-l-uranium-appauvri-et-aux-micro-armes-atomiques/u/22072397 Pour le Pakistan et l'Afghanistan comme pour l'Irak les explosions de cancers et de malformations congénitales sont facilement identifiables avec les données OMS - voir https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-weapons-non-aux-armes-%C3%A0-uranium-appauvri/u/22193512  In all cases the racial, political, religious motives combinated make these acts not only a war crime but also a CRIME AGAINST HUMANITY (especially in Vietnam, in Fallujah, in Afghanistan, Yemen where hatred is characterized). Depleted uranium stays forever in the groundwater, in the soil, wind blows it around. Its radioactivity is forever (4,5 billion years). Massive amounts of bombs, massive amounts of radioactivity. No one simply can live in the lands anymore. Impossible to decontaminate. People will hate us FOREVER https://depleteduranium.org/2015/08/11/muslims-radicalized-because-of-depleted-uranium-weapons-les-musulmans-radicalises-a-cause-des-armes-a-uranium-appauvri/ Dans tous les cas les motifs raciaux, politiques, religieux combinés font qu’il ne s’agit non seulement de crimes de guerre, mais aussi de CRIMES CONTRE L’HUMANITE (en particulier au Vietnam, à Falloujah, en Afghanistan et au Yémen où la haine est clairement identifiable). L’uranium appauvri reste pour l’éternité dans le sol, dans les nappes phréatiques, le vent le souffle de partout. Sa radioactivité est infinie (4,5 milliards d’années). Des quantités massives de bombes, des quantités massives de radioactivité. Terres rendues inhabitables par la main de l’homme. Impossible à décontaminer. Sans parler de la haine engendrée https://depleteduranium.org/2015/08/11/muslims-radicalized-because-of-depleted-uranium-weapons-les-musulmans-radicalises-a-cause-des-armes-a-uranium-appauvri/ → More / Plus d’informations : www.depleteduranium.org

Florent PIROT
13,863 supporters
Update posted 3 hours ago

Petition to Emmanuel Macron

Urgence humanitaire à GAZA: levée du BLOCUS ! #OpenGaza

URGENCE HUMANITAIRE A GAZA : LEVÉE DU BLOCUS ! Gaza vit une crise humanitaire sans précédent : près de 2 millions de civils enfermés dans une petite bande de terre de 40 km sur 10, privés d'électricité, d'eau potable et de médicaments, des enfants en train de mourir chaque jour, à cause d'un blocus inhumain qui dure depuis 10 ans ! Cela n'est pas acceptable, et nous demandons au gouvernement français d'intervenir pour obtenir la levée immédiate de ce siège immoral et illégal contre une population entière prise en otage. En raison de ce blocus imposé par Israël, 43 % de la population est condamnée au chômage et plus de 50 % des Palestiniens de Gaza dépendent exclusivement de l'aide humanitaire pour leurs besoins alimentaires de base. Quelque 200 médicaments considérés comme indispensables (antibiotiques, anti-inflammatoires, médicaments contre l'hypertension, le diabète, les chimiothérapies...) sont complètement introuvables depuis des mois. Des milliers d'adultes et d'enfants, dont les 321 atteints de mucoviscidose, sont en train de mourir dans l'attente de traitement, ou d'un transfert systématiquement refusé, atteste l’ONG israélienne de médecins “Physicians for Human Rights”.  Les infrastructures sont exsangues. La reconstruction des immeubles, écoles, hôpitaux, détruits par les bombardements israéliens de 2014 qui ont fait 2160 victimes, dont 570 enfants, sont au point mort, en raison du blocus qui empêche les matériaux d'entrer. Des pêcheurs sont chaque semaine blessés, voire tués, et la pêche est interdite par la puissance occupante dans les eaux de Gaza, au-delà de quelques miles, au mépris du droit maritime international.  La nouvelle réduction d'approvisionnement en électricité (seulement 2 à 3 H par jour !) a des conséquences particulièrement dramatiques. Après avoir détruit la principale centrale électrique de Gaza à l’été 2014, l’occupant israélien ne vend plus à Gaza que 10% de l’électricité dont elle a besoin. Et il empêche, avec la collaboration du régime égyptien, l'entrée de tout matériel, y compris celui qui pourrait permettre à Gaza d'accéder à des énergies renouvelables. Résultat : ·         La plupart des hôpitaux ont cessé d’opérer. Les bébés et les dialysés reliés à des appareils électriques meurent.
  ·         Les eaux d’égout ne peuvent plus être assainies faute d'essence et d'électricité. Le risque d'infections et d'épidémies inquiète.
 ·          95 % de l'eau n'est pas potable, selon l'OMS. ·         La pollution de l’air s'accroit avec la multiplication de générateurs fonctionnant au diesel, ainsi que les incendies liés à l'utilisation de bougies dans les foyers.
  Le journaliste israélien, Gideon LEVY, s’alarme : « Les habitants de Gaza sont les sujets d’une expérience : peuvent-ils survivre avec une heure d’électricité par jour ? Est-ce que 10 minutes ne suffiraient pas ? Et s’ils résistent en envoyant la moindre roquette, le signal sera lancé pour les bombarder à nouveau ».  
Nous ne pouvons pas nous rendre complices de cette barbarie. 
Nous exigeons la levée immédiate du blocus inhumain de Gaza, qui martyrise deux millions d'hommes, de femmes et d'enfants. 
Personne ne pourra dire "nous ne savions pas", et encore moins le gouvernement français, qui a jugé bon d'inviter le responsable en chef de ce crime.   PREMIERS SIGNATAIRES : Dominique Lesparre, (Maire de Bezons), Azzedine Taibi (Maire de Stains), Slimane Rabahallah (Maire adjoint de Saint-Denis), Christian Leduey (Président de Bezons West Bani Zaïd), Olivier Le Cour Grandmaison (historien et écrivain), Carole Sandrel (Enfant cachée pendant la guerre, dont les parents ont été exterminés), Alain Brossat (Philisophe et écrivain), Mgr Jacques Gaillot (Evêque de Partenia), Odile Tobner (historienne et auteure), Christine Delphy (Militante féministe et auteure), Jacques-Marie Bourget (Journaliste), Xavier Renou (Fondateur de « Désobéir » ), Fethi Chouder (Maire adjoint d’Aubervilliers) Jean-Claude Amara (Porte parole de Droits devant!!), Olivia Zémor (Présidente de CAPJPO-EuroPalestine).  *************************************** ENGLISH TEXT HUMANITARIAN DISASTER IN GAZA: THE SIEGE MUST BE LIFTED!  Gaza is undergoing an unprecedented humanitarian crisis: Nearly 2 million civilians encircled in a small strip of land 40 x 10 km, deprived of  electricity, drinkable water, medicines, with children dying everyday because of a siege that has been lasting for 10 years!  This cannot be tolerated. We ask our gouvernement to interfere in order to have this immoral and illegal siege against a whole population lifted immediately. Because of the blockade inflicted by Israel, 43% of the population is forced into unemployment and over 50% of the Gaza Palestinians depend exclusively on humanitarian aid for their basic needs. Some 200 medicines considered necessary (antibiotics, anti-inflammatories, medicines against hypertension and diabetes, chemotherapies…) have not been available for months. According to the Israeli NGO “Physicians for Human Rights”, thousands of adults and children, 321 of whom are suffering from cystic fibrosis, are dying while waiting for treatment or a transfer which is systematically refused.  The infrastructures are bled dry. The rebuilding of blocks of flats, schools and hospitals destroyed by the 2014 Israeli bombs which caused 2160 deaths - among which, that of 570 children – is at a stand-still because of the blockade which prevents the entry of building materials into the Strip. Every week, some fishermen are wounded, even killed, and fishing is forbidden in the Gaza waters by the Occupying Power, beyond only a few miles, in defiance of international maritime law.  The new reduction in electricity supply (only 2 or 3 hours aday)  has particularly dramatic consequences. After destroying the main electric power station in Gaza in the summer of 2014, the Israeli Occupier now only sells 10% of the necessary electricity. And it prevents, with the collaboration of the Egyptian regime, any entrance of equipments, including those which could enable Gaza to get access to renewable energies. Here is the result:  •   Most public hospitals have ceased to operate. Babies and dialysis patients linked to electrical apparatus are dying. •   Sewage cannot be treated any more for lack of fuel and electricity. The risk of infection and epidemics is worrying. •    95 % of the water is not drinkable, according to WHO.
 •   Air pollution is increasing because of the generators using diesel. So do fires related to the use of candles in houses.  The Israeli journalist, Gideon LEVY is alarmed: “The people of Gaza are subjected to a test: Can they survive with one hour of electricity per day? Would 10 minutes suffice? If they dare resist, sending a mere little rocket, it will be a signal for new bombings”.  We can’t be the accomplices of such barbarism. We demand the immediate lifting of the inhuman blockade of Gaza, which holds hostages two million men, women and children. Nobody will be able to say « We did not know ».       

marie M
21,110 supporters
Update posted 1 day ago

Petition to Parlement européen, Commission européenne, Conseil de l'union europeenne

Respecter, promouvoir et protéger la liberté vaccinale dans toute l’Europe

English   Italiano   Deutsch   Polskie   Hrvatski   Português   Norsk  Slovene  Svenska  Magyar La Charte des Droits fondamentaux de l’Union Européenne affirme clairement: « Le consentement libre et éclairé de la personne concernée doit être respecté dans le cadre de la médecine et de la biologie. »[1]  Pas loin de 40% des citoyens européens[2] ne jouissent pourtant pas de ce droit élémentaire en ce qui concerne l’acte médical qu’est la vaccination.  Il y a là une violation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.  En 2011, la Cour Suprême des États-Unis a déclaré que les vaccins étaient « inévitablement dangereux »[3]; la vaccination obligatoire telle qu’elle est imposée à ces citoyens est de ce fait inacceptable tant d’un point de vue médical qu’éthique, tout particulièrement lorsqu’aucune exemption médicale, religieuse ou philosophique n’est autorisée. Le EFVV (http://www.efvv.eu), un groupe représentant une vingtaine de pays européens (aussi bien des États membres de l’UE que des non membres) réclame par conséquent: 1. Que la vaccination obligatoire soit abolie partout en Europe dès lors qu’elle constitue une violation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. 2.  Que la vaccination obligatoire ne soit jamais introduite dans un pays où les vaccins ne sont que recommandés actuellement. 3. Que le Principe de Précaution soit appliqué en ce qui concerne la vaccination en Europe. 4. Que les citoyens européens bénéficient d’un consentement libre et pleinement éclairé en matière de vaccination. 5. Qu’un système européen efficace et indépendant d’enregistrement des effets secondaires vaccinaux (un système de « vaccinovigilance » comme il en existe un aux États-Unis) soit établi afin de surveiller la sécurité des vaccins. Un million de signatures provenant d’au moins sept pays de l’Union Européenne peut garantir un débat à Bruxelles.  Quelle que soit la politique en vigueur dans votre pays, nous vous invitons à vous unir en signant et en diffusant largement cette pétition. En 2016, on estime qu'environ 400 millions d’Européens dans les différents pays membres de l’Union Européenne jouissent de la liberté vaccinale et du droit à un consentement libre et éclairé, mais environ 258 autres millions de citoyens européens n’ont pas cette liberté de choix.[4]  Des vaccinations sont obligatoires en Belgique, en Bulgarie, en Croatie, en France, en Grèce, en Hongrie, en Italie, en Lettonie, à Malte, en Pologne, au Portugal, en République Tchèque, en Slovaquie, en Slovénie [5] et potentiellement dans d’autres pays susceptibles d’intégrer dans le futur l’Union Européenne, tels que l’Albanie, la Macédoine, le Monténégro et la Serbie.  C’est pourquoi nous appelons tous les Européens à s’unir pour exiger une politique de liberté vaccinale commune basée sur le consentement éclairé.  Nous réclamons aussi que soit créée une unité de pharmacovigilance vaccinale indépendante et efficace, dont les résultats soient transparents et accessibles au public.  Nous pensons que la vaccination obligatoire doit être abolie et qu’un système indépendant de pharmacovigilance vaccinale doit être mis sur pied car tout traitement non volontaire et forcé est une violation: - De la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme des Nations Unies (1948) - De la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne (2000) - De la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) des Nations Unies (1989) - De la Convention du Conseil de l’Europe pour la protection des Droits de l'Homme et de la dignité de l'être humain à l'égard des applications de la biologie et de la médecine: La Convention sur les Droits de l'Homme et la biomédecine (= La Convention d’Oviedo) (1997) - De la Charte Européenne des Droits des Patients (2002) -  Du Pacte International des Nations Unies relatif aux Droits Civils et Politiques (1966) - Et même du Code de Nuremberg (un ensemble de principes éthiques sur la recherche dans le domaine de l’expérimentation humaine en médecine, établi en 1947 après le Procès de Nuremberg à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale) . La Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne affirme clairement: « Toute personne a droit à son intégrité physique et mentale. »[6]  Ce texte affirme aussi: « Le consentement libre et éclairé de la personne concernée doit être respecté dans le cadre de la médecine et de la biologie »[7] et enfin: « L’interdiction des pratiques eugéniques et celle consistant à faire du corps humains et de ses parties, en tant que tels, une source de profit doivent être respectées. »[8] La Convention d’Oviedo stipule clairement: « L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science. »[9]  L’article 5 de cette convention précise également: « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu'après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé.  Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l'intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques.  La personne concernée peut, à tout moment, librement retirer son consentement. »[10] La Charte Européenne des Droits des Patients stipule clairement en son article 4: « Chaque personne a le droit d'accéder à toute information qui pourrait lui permettre de participer activement aux décisions concernant sa santé ; cette information est un préalable à toute procédure ou traitement, y compris la participation à la recherche scientifique. »[11]  L’article 5 établit que: « Chaque personne a le droit de choisir librement parmi les différentes procédures de traitement et les différents soignants, sur la base d'informations proportionnées. »[12]  L’article 9 de cette Charte précise en outre: « Chaque personne a le droit de ne pas être victime du mauvais fonctionnement des services de santé ou d’erreurs médicales ; elle a droit à des services de santé et des traitements qui répondent à des normes de sécurité élevées. »[13] La Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant (CIDE) stipule quant à elle clairement: « La responsabilité d’élever l’enfant et d’assurer son développement incombe au premier chef aux parents ou, le cas échéant, à ses représentants légaux.  Ceux-ci doivent être guidés avant tout par l’intérêt supérieur de l’enfant. »[14] Le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques stipule clairement en son article 18: « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté d’avoir ou d’adopter une religion ou une conviction de son choix, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu’en privé, par le culte et l’accomplissement des rites, les pratiques et l’enseignement. »[15] Le Code de Nuremberg affirme clairement pour sa part: « Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. »[16] Les effets indésirables (EI) des médicaments, dont les effets secondaires des vaccins, sont estimés être la cinquième cause majeure de décès au sein de l’Union Européenne[17] mais ces chiffres pourraient même s’avérer supérieurs compte tenu de l’importante sous-notification de ces évènements, tel que l’a reconnu le Dr David Kessler, ancien directeur de la Food and Drug Administration (FDA: l’agence américaine des Médicaments) durant les années 90’.[18]    Dans le cas des vaccins, le défaut de reconnaissance de tout lien de causalité constitue un problème supplémentaire. La Cour Suprême des États-Unis a déclaré que les vaccins étaient « inévitablement dangereux. »[19] La vaccination constitue un acte médical invasif qui est une offense pour le corps et en tant que tel, selon le Code criminel allemand[20], il exige un consentement éclairé.  Il a cependant été officiellement reconnu qu’il existe encore toujours d’énormes lacunes dans la compréhension scientifique actuelle en ce qui concerne la vaccination et par conséquent, l’exigence de fournir une information complète et compréhensible au préalable n’est tout simplement pas possible.  Les notices de vaccins[21] énumèrent une liste d’effets secondaires possibles, incluant parfois le décès.  Tant qu’une procédure médicale entraîne un risque, si l’innocuité ne peut être garantie et si une information compréhensible ne peut pas être fournie au préalable, le Principe de Précaution doit être appliqué. Il a été constaté que dans des régions où existe une liberté de choix en matière de vaccination, des taux élevés de couverture vaccinale tels que recommandés par l’OMS sont atteints sans recourir à l’obligation vaccinale.[22] Les pays européens voient différemment la responsabilité légale en ce qui concerne les dommages vaccinaux, mais d’une façon générale, les autorités politiques et médicales de même que les fabricants de vaccins ne sont pas tenus responsables, laissant les victimes privées d’aide et d’indemnisation. Aucune étude significative ou officielle comparant la santé des enfants vaccinés à celle des enfants non vaccinés n’a été menée jusqu’à présent, bien qu’il existe un nombre croissant d’études montrant que les enfants non vaccinés jouissent d’une bien meilleure santé que les enfants vaccinés.[23]  Ceci constitue donc un secteur où de plus amples recherches sont absolument nécessaires. Compte tenu de ce qui a été exposé ci-dessus, nous réclamons: 1. Que toute obligation vaccinale soit abolie dans tous les pays européens. 2. Que l'obligation vaccinale ne soit jamais introduite dans un pays où les vaccins ne sont que recommandés actuellement. 3. Que le Principe de Précaution soit appliquée dans le domaine de la vaccination en Europe. 4. Que tous les citoyens européens bénéficient de la liberté vaccinale et du droit à un consentement pleinement éclairé en matière vaccinale, ce qui est un droit humain universel. 5. Et qu’une unité indépendante de vaccinovigilance soit établie, où pourront être rapportés les effets secondaires de vaccins ainsi que leur nombre et leur gravité, et que ces données soient facilement accessibles à tous en Europe. Références: [1] http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf, Article 3, page 9[2] Calculé utilsant http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_European_countries_by_population et http://www.eurosurveillance.org/images/dynamic/EE/V17N22/DAncona_tab1.jpg[3] Bruesewitz v. Wyeth LLC, 131 S. Ct. 1068, 179 L.Ed.2d 1 (2011), http://www.supremecourt.gov/opinions/10pdf/09-152.pdf [4] Calculé utilisant http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_European_countries_by_population et http://www.eurosurveillance.org/images/dynamic/EE/V17N22/DAncona_tab1.jpg[5] http://www.eurosurveillance.org/images/dynamic/EE/V17N22/DAncona_tab1.jpg[6] http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf, Article 3, page 9[7] http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf, Article 3, page 9[8] http://www.europarl.europa.eu/charter/pdf/text_fr.pdf, Article 3, page 9[9] http://conventions.coe.int/Treaty/FR/Treaties/Html/164.htm, Article 2 – Primauté de l’être humain[10] http://conventions.coe.int/Treaty/FR/Treaties/Html/164.htm, Article 5 – Règle Générale[11] http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/poster.pdf, Article 4 – Droit au Consentement Eclairé[12] http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/poster.pdf, Article 5 – Droit à la Liberté de Choix[13] http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/poster.pdf, Article 9 – Droit à la Sécurité[14] http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CRC.aspx, Article 18[15] http://ec.europa.eu/justice/policies/privacy/docs/un-art17_fr.pdf, Article 18.1.[16] http://descobayesetdeshommes.fr/Docs/NurembergTrad, Principe 1[17] Arlett, Dr. Peter, Setting the Scene: New European Union Pharmacovigilance Legislation, November 2012, slide 6 - (http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/Presentation/2013/01/WC500137839.pdf) et également http://who-umc.org/DynPage.aspx?id=105196&mn1=7347&mn2=7489&mn3=7248&newsid=11241[18] http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16689555[19] Bruesewitz v. Wyeth LLC, 131 S. Ct. 1068, 179 L.Ed.2d 1 (2011), http://www.supremecourt.gov/opinions/10pdf/09-152.pdf[20] http://dejure.org/gesetze/StGB, §§20 et 223 - 231 [21] http://www.vaccinesafety.edu/package_inserts.htm[22] Par exemple, en Ecosse la couverture atteint 97% : http://www.isdscotland.org/Health-Topics/Child-Health/publications/index.asp[23] http://www.vaxchoicevt.com/science/studies-comparing-vaccinated-to-unvaccinated-populations/, http://www.efi-online.de/wp-content/uploads/2014/10/VaccineFreeChildrenHealthier.pdf  et http://www.vaccinationcouncil.org/quick-compare-2/

Secretary European Forum for Vaccine Vigilance (EFVV)
129,440 supporters