Decision Maker

Pascale Boistard

  • Secrétaire d'Etat chargée des Droits des Femmes

Secrétaire d'Etat chargée des Droits des Femmes


Does Pascale Boistard have the power to decide or influence something you want to change? Start a petition to this decision maker.Start a petition
Victory
Petitioning Michel Sapin

Règles et TVA : le tampon on l'a en travers de la gorge !

A l'instar d'autres pays qui se sont déjà saisis de la question, la France ne fait pas exception : la TVA applicable sur les protections périodiques est la plus élevée existante. Un article britannique estime que les femmes payées au SMIC consacrent au cours de leur vie l'équivalent de 38 jours (!) de travail à temps plein à l'achat de tampons et serviettes. Il y a quelques mois, nous avions fait réagir les médias et le gouvernement sur la question de la "taxe rose", ces produits plus chers pour les femmes que pour les hommes. Ne laissons pas passer la taxe rose de l'Etat. Nous demandons que la TVA sur ces produits, tampons, serviettes, coupe menstruelle, passe a minima de 20 à 5,5% comme d'autres produits "de première nécessité" tels que l'eau, les denrées alimentaires ou les préservatifs voire à 2,1% comme c'est la cas pour les médicaments remboursables par la sécurité sociale. Parce qu'avoir ses règles pour une femme, ce n'est pas optionnel. Règles et TVA : le tampon on l'a en travers de la gorge (et du portefeuille) !  Le collectif Georgette Sand Pour en savoir plus sur la #tampontax :http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2015/02/19/tva-pourquoi-les-tampons-sont-ils-produits-premiere-necessite-257794 Sur le marketing genré et la "taxe" rose : womantax.tumblr.com Twitter @Georgette_Sand http://www.georgettesand.org/ Pétition pour le Canada :https://www.change.org/p/no-tax-on-tampons-a-campaign-to-remove-the-gst-charged-on-menstruation-products-sign-the-petition L’Australie : https://www.change.org/p/axe-the-tampontax-bloodyoutrage La Grande-Bretagne : change.org/endtampontax

Collectif Georgette Sand
27,422 supporters
Victory
Petitioning Michel Sapin

Règles et TVA : le tampon on l'a en travers de la gorge !

A l'instar d'autres pays qui se sont déjà saisis de la question, la France ne fait pas exception : la TVA applicable sur les protections périodiques est la plus élevée existante. Un article britannique estime que les femmes payées au SMIC consacrent au cours de leur vie l'équivalent de 38 jours (!) de travail à temps plein à l'achat de tampons et serviettes. Il y a quelques mois, nous avions fait réagir les médias et le gouvernement sur la question de la "taxe rose", ces produits plus chers pour les femmes que pour les hommes. Ne laissons pas passer la taxe rose de l'Etat. Nous demandons que la TVA sur ces produits, tampons, serviettes, coupe menstruelle, passe a minima de 20 à 5,5% comme d'autres produits "de première nécessité" tels que l'eau, les denrées alimentaires ou les préservatifs voire à 2,1% comme c'est la cas pour les médicaments remboursables par la sécurité sociale. Parce qu'avoir ses règles pour une femme, ce n'est pas optionnel. Règles et TVA : le tampon on l'a en travers de la gorge (et du portefeuille) !  Le collectif Georgette Sand Pour en savoir plus sur la #tampontax :http://rue89.nouvelobs.com/rue69/2015/02/19/tva-pourquoi-les-tampons-sont-ils-produits-premiere-necessite-257794 Sur le marketing genré et la "taxe" rose : womantax.tumblr.com Twitter @Georgette_Sand http://www.georgettesand.org/ Pétition pour le Canada :https://www.change.org/p/no-tax-on-tampons-a-campaign-to-remove-the-gst-charged-on-menstruation-products-sign-the-petition L’Australie : https://www.change.org/p/axe-the-tampontax-bloodyoutrage La Grande-Bretagne : change.org/endtampontax

Collectif Georgette Sand
27,422 supporters
Petitioning marisol touraine, Pascale Boistard, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Bastien Faudot, Nathalie Arthaud, Charlotte Marchandise, Daniel Adam, Stéphane Guyot, Yves Gernigon, Jacques Cheminade, Nicolas Du...

Pour une meilleure prise en charge des personnes handicapées psychiques/mentales

Madame la Ministre aux affaires sociales et de la santé, Mesdames et Messieurs les candidats à la présidence, Nous lançons aujourd'hui cette pétition pour améliorer la prise en charge des personnes en situation de handicap psychique et mental.  En effet, vous semble t-il normal que de nombreuses personnes handicapées psychiques/mentales vivent des années en hôpital psychiatrique et y finissent leur vie ? Et cela pas forcément dans les meilleures conditions ! Parce qu'il manque des structures pour les accueillir dans le respect de leurs besoins. Pour rendre plus concret les choses je vais prendre l'exemple de Jean-Pierre, le frère de ma grand-mère qui est diagnostiqué schizophrène depuis qu'il est jeune majeur. Ces dernier temps, on nous a dit qu'il est en réalité autiste. Une erreur de diagnostic a été faite. Néanmoins cela ne change pas le problème, il a 60 ans et « vit » dans un hôpital psychiatrique. Après avoir vécu enfant dans la ferme familiale de la Drôme, il a ensuite été accueilli par ses sœurs. Il a été hébergé et pris en charge par sa famille. Depuis quelques années, cet accueil n'est plus possible. Il lui faut une structure adaptée mais aucune place n'est disponible parce que des structures existes mais en nombre insuffisant. Et puisqu'il a maintenant 60 ans et relève du domaine pour personnes âgées. Les structures accueillant des personnes handicapées vieillissantes sont plus rares. Jean-Pierre est loin d'être le seul dans cette situation. L'UNAPEI estime que 30 000 personnes en situation de handicap vieillissantes sont sans véritable solution d'hébergement. Finalement, une place lui a été trouvé en maison de retraite. Mais cela n'a duré que quelques mois. Se sentant menacé, il a agressé une femme de ménage. Il ne communique pas comme nous et ne met pas le même sens que nous derrière certains gestes ou certains mots: sa vision du monde est différente de celle des autres personnes âgées accueillies en maison de retraite, c'est pourquoi il faut qu'il soit encadré par des professionnels prenant en compte cela. Vous allez donc me dire « oui bah l'hôpital psychiatrique est fait pour ça » mais non justement. La loi de 2011 insiste sur le fait que les hospitalisations de longues durées ne doivent pas être la règle. Il s'agit d'un établissement de soin, adapté pour gérer les périodes de crises. Mais quand tout va bien, ne serait il pas mieux qu'il puisse quitter l'hôpital pour aller dans un établissement plus adapté ? Dans lequel il aurait sa propre chambre et non une chambre d'hôpital ? Dans lequel il pourrait se sentir chez lui ? Dans lequel il pourrait nouer des liens avec d'autres résident ? Mais non les personnes handicapées psychiques/mentales font peur et on préfère les maintenir enfermées dans ces hôpitaux. Et on préfère ne surtout pas en parler.Mais ce qui est d'autant plus énervant c'est que les budgets alloués aux hôpitaux psychiatriques sont en baisse, ce qui veut dire moins de moyen dans ces structures. Dans l'hôpital où est Jean-Pierre, pas de jus de fruit au goûté car il n'y a pas d'argent pour cela, les patients ont un verre d'eau et une madeleine seulement. L'effectif de personnel est également réduit. Je reconnais que créer des structures adaptées prend du temps et que la loi du 11 février 2005 est encore « récente » et que beaucoup de choses prévues n'ont pas encore pu être réalisée. Néanmoins, ne pas créer de structures plus adaptées est une chose, mais baisser les moyens des structures existantes pouvant prendre en charge ces personnes en est une autre.Cela fait trop d'années que ma grand-mère et ses frères et sœurs se battent pour ce frère qui est né sous une mauvaise étoile. Cela fait trop de temps que Jean- Pierre a besoin d'une structure adaptée mais que cela n'est pas possible pour lui ! Et cela fait trop de personnes en situation de handicap psychique/mental ignorées, cachées, oubliées, par la société et l’État. Battons nous ensemble pour toutes ces personnes, pour leurs droits et pour qu'ils aient une place digne dans notre société ! Merci.  

ROMY LAMY
57 supporters