Topic

maltraitance animale

2 petitions

Update posted 14 hours ago

Petition to Nicolas Hulot

Classement du blaireau comme espèce protégée

Le blaireau est un animal social paisible et discret mais qui disparaît peu à peu du paysage français. En France, il est classé parmi les chassables. Chaque année à partir de la mi-mai et cela jusqu'à huit mois par an une chasse impitoyable lui est faite. C'est une espèce fragile qui se reproduit lentement. Par conséquent, ses effectifs diminuent de façon préoccupante. Partout en France, des week-ends de "déterrage de blaireaux" sont organisés. Les animaux stressent pendant des heures, acculés au fond de leurs galeries, entre les aboiements des chiens et les cris des chasseurs. Les jeunes blaireaux sont dépecés par les chiens et les survivants sont achevés à coup de talon ou de pelle. Les adultes, y compris les femelles en gestation, sont sortis de leur terrier avec des pinces métalliques et sont ensuite tués avec une dague ou à coups de barre à mine. Le coup fatal étant rarement le premier... Pour avoir eu personnellement l'occasion d'assister à cet ignoble spectacle lors d'une balade à la campagne je peux témoigner de l'horreur que représente une telle scène. Les chasseurs prétendent qu'il s'agit de régulation. C'est un argument fallacieux, les blaireaux ne peuvent pas être en surnombre puisque cette espèce autorégule ses populations en fonction des ressources de nourriture. La vérité est plus simple: le déterrage des blaireaux est un loisir.  Cette PRATIQUE CRUELLE doit cesser. Contrairement à la France, le blaireau est protégé dans la plupart des autres pays : Espagne, Grande-Bretagne, Luxembourg, Italie, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Grèce, Irlande, Portugal... Cet animal ne doit pas disparaître, signez et diffusez ma pétition pour que le blaireau obtienne le statut d'espèce protégée.     The badger is a peaceful and discreet social animal that gradually disappears from the French landscape. In France, it is classified among the huntable. Every year from mid-May and up to eight months a year a ruthless hunt is made to him. It is a fragile species that reproduces slowly. As a result, its workforce is declining worryingly. Everywhere in France, weekends of "badger digging" are organized. The animals are stressed for hours, driven to the bottom of their galleries, between the barking of the dogs and the cries of the hunters. Young badgers are skinned by the dogs and the survivors are finished with heel or shovel. Adults, including pregnant females, have come out of their burrows with metal clamps and are then killed with a dagger or with a barrier. The fatal blow is rarely the first ... For having personally had the opportunity to witness this ignoble spectacle during a stroll in the countryside I can testify to the horror that represents such a scene... The hunters claim that it is about regulation. It is a fallacious argument, the badgers can't be in excess since this species controls itself it number according to the resources of food. Here is the truth : badger digging is leisure. This CRUEL PRACTICE must stop Contrary to France, badger is protected in these countries: Spain, Great Britain, Luxembourg, Italy, Belgium,Netherlands, Denmark, Greece, Ireland, Portugal... This animal should not disappear, sign and diffuse my petition so badger obtains the statute of protected species. 

Frédéric DANIEL
124,230 supporters
Update posted 3 weeks ago

Petition to Monsieur Le Procureur de la République Tribunal de Grande Instance 67 rue Servient 69003 LYON

POUR QUE LES CHIENS SAISIS PAR LA SPA NE RETOURNENT JAMAIS DANS LA MAISON DE L'HORREUR

Le 7.03.2017 Dans une maison isolée sur la commune de Saint Martin en Haut, La SPA et les services administratifs procédaient à la saisie de 53 chiens, au sein de l’association 4 pattes tendresse. Tous ces chiens ont croisé à un moment de leur existence l’association 4 pattes tendresse, sa présidente et sa garde rapprochée. Pendant de longs mois, puis d'infinies années, tous ces amis d’infortune vont essayer de survivre dans LA MAISON DE L'ENFER.  Dans cette prison,  ils ont connu des moments de désespoir où la mort rôdait et enlevait les plus faibles les uns après les autres par manque de soins et de nourriture,  Mais aussi d’espoir quand la vie était est plus forte que la mort.  Le 7 Mars 2017 lorsque la porte s’est ouverte et que la lumière a inondé cette prison, enfin le mot « LIBERTÉ » a pris tout son sens.  Ce 7.03.2017 lors de la saisie, une personne qui intervenait le jour de la saisie a confié  : qu’une petite chiennes légère comme une "plume",  qu’elle avait dans les bras dans un état d’urgence absolue, avait eu la force de la lécher comme pour la remercier, lorsqu’elle était sortie de cet enfer sur la terrasse à la lumière du jour.  Nous vous demandons de peser de tout votre poids pour que plus jamais ces chiens retournent au sein de cette association de malheur.  Il est important que ce cas fasse jurisprudence en effet ce type de maltraitance se généralise et il est important qu’une réglementation se mette en place rapidement.  En effet au début du mois juillet la SPA avait autorisé au terme de la saisie l’adoption des chiens et les avait validé, seulement la DDPP a bloqué la sortie des chiens.  Nous demandons que le Procureur de la République et la DDPP autorisent ces adoptions sans délai.  Pour tous ces chiens, il est urgent d’autoriser l’adoption ou le placement en FA, en effet certains ont de grosses pathologies et il est urgent qu’ils soient pris en charge. Il faut trouver une solution au plus vite. NOUS VOUS DEMANDONS DE SIGNER CETTE PETITION ET DE LA PARTAGER Patrice PRESSARD  

Patrice PRESSARD
23,805 supporters