Topic

justice

6 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to European Parliament, European Commission

Le soutient du Parlement Européen aux Sioux de Standing Rock contre l'oléoduc

Depuis 2016, la société Texane « Energy Transfer Partners », tente d'installer un oléoduc de 1900 kilomètres, passant tout près de la réserve Indienne de Standing Rock . En plus de menacer les rivières et l'eau potable cet Oléoduc passe et détruit des terres sacrées (cimetières et autres lieux de recueillement des autochtones). En cela, l’état du Dakota et l’état Fédéral ont rompu leurs promesses de respecter les traités signés avec les tribus. Depuis la découverte des destructions, des  arrestations arbitraires, violences policières sont observés, des compagnies privées de sécurité agissent sans retenue contre les droits des Sioux, et contre les journalistes, écologistes et Indiens présent pour manifester leur opposition pacifique  à la construction de cet oléoduc. Nous souhaitons que le parlement Européen soutienne l'action pacifique des Sioux contre l'établissement de cet oléoduc et à engager l'état fédéral Américain à respecter les traités qu'il a signé.   ##################ENGLISH VERSION########################## Since 2016, Texane's "Energy Transfer Partners" has been trying to install a 1,900 kilometer pipeline near the Standing Rock Indian Reserve. In addition to threatening rivers and drinking water this pipeline passes and destroys sacred lands (cemeteries and other places of native contemplation). In this, the state of Dakota and the Federal State have broken their promises to respect the treaties signed with the tribes. Since the discovery of the destruction, arbitrary arrests, police violence have been observed, private security companies are acting unreservedly against the rights of the Sioux and against journalists, ecologists and Indians present to demonstrate their peaceful opposition to the construction of this pipeline. We want the European Parliament to support the Sioux's peaceful action against the establishment of this pipeline and to commit the US federal state to respect the treaties it has signed.   #NoDALP #Justice #StandingRock #WaterProtection #environment #HumanRights

Zemedkun ERNORF
1,283 supporters
Update posted 3 months ago

Petition to François Hollande, Jean Marc AYRAULT, Jean-Jacques Urvoas, Bernard CAZENEUVE

Justice pour Thomas emprisonné au Maroc

Je suis Béatrice Gallay, la maman de Thomas, ingénieur français de 37 ans,   injustement emprisonné au Maroc depuis un an pour deux procès-verbaux en arabe qui lui ont été fait signer dans la tromperie et qui ne reposent sur aucun fait ni preuve.  Tous les détails dans : http://soutien-thomas-gallay.com  Des documents qui au lieu de retranscrire les réelles déclarations qu’il avait faites se sont avérés être une succession « d’aveux » fabriqués de toutes pièces.  Par la signature de ces documents écrits dans une langue qu’il ne sait pas lire et sans avoir eu possibilité d’être assisté d’un traducteur indépendant ou d’un avocat pour les lui traduire au préalable, ses droits les plus fondamentaux ont été bafoués.  Mais c’est pourtant sur la base de ces procès-verbaux falsifiés, à l’exclusion de tout fait ou preuve, que le Tribunal de 1ère instance l’a condamné en juillet dernier à 6 ans de prison.  Dès octobre les 3 plus grandes ONG de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, Amnesty International et la FIDH étaient intervenues à ce sujet auprès des autorités marocaines et françaises, en l’occurrence le Cabinet de M. Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères.  Frank Berton, son avocat, a lui aussi interpelé M. Ayrault et M. Urvoas, Ministre de la Justice, pour faire valoir que cette violation des droits les plus élémentaires de l’un de leurs concitoyens devait être dénoncée.  M. Cazeneuve, Premier Ministre, est lui aussi informé de la situation de Thomas.  Mais malgré son entière connaissance de tout ce dossier et sachant de surcroît que Thomas est innocent des accusations portées contre lui, que dit l’Etat français ? Que dit-il alors qu’il y a urgence puisque la fin de son  procès en appel est prévue pour le 22 février, dans le doute évident que la Cour d’appel, comme elle en a en théorie le pouvoir, révisera cette procédure avant de rendre son verdict ? Il dit juste, comme il le fait depuis des mois, qu’il « suit de près » cette affaire, dans le « respect de l’indépendance de la justice marocaine ».Mais qu’en est-il du respect des droits de ses compatriotes ?  De quelle « ingérence » est-il question dans un tel cas ?    Mme Taubira, ex-Ministre de la Justice, déclare pourtant elle-même: « Cela n’est pas acceptable. Thomas a droit, comme tout ressortissant français, aux protections fondamentales de l’Etat » et ajoute « Il ne s’agit aucunement d’ingérence, seulement de rappeler que le droit de se défendre est fondamental ». « Les constitutions de nos deux pays exigent le respect des droits fondamentaux » et « l’exprimer ne constitue pas un impair diplomatique ».  Le Ministère des Affaires Etrangères invoque aussi le fait que « les dossiers liés au terrorisme sont délicats » Mais en quoi Thomas est-il concerné par le « terrorisme » ?Expliquez-nous…. Est-ce de la lutte anti-terroriste que d’inventer une conversion à l’islam qui n’a jamais existé pour pouvoir fabriquer des accusations mensongères ?  Ce même Ministère ajoute également qu’un dialogue avec les autorités marocaines est lui aussi délicat.Mais pour quelles raisons ? Ne lit-on pas dans les sites de notre gouvernement que les « relations bilatérales » franco-marocaines sont « traditionnellement excellentes » et qu’elles connaissent depuis début 2015 « un nouvel élan » ?La France ne présente-t-elle pas toujours le Maroc comme un pays « ami » où,  rappelons-le, vivent plus de 51 000 français ainsi mis en confiance ?  Y aurait-il dans les relations franco-marocaines quelque chose de caché dont Thomas, simple citoyen, ferait les frais ?  Ou bien notre pays n’est-il simplement devenu, pour reprendre l’expression de Maître Berton, qu’un « pot de terre » ? Celui des compromis et des silences qui ne sait plus que s’incliner en tout et devant toute chose ?  Qu’en est–il des déclarations de M. François Hollande à l’ONU quand il dit : la France veut être « exemplaire pour porter les libertés fondamentales, c’est son combat, c’est aussi son honneur" ? Et de celles de M. Ayrault : « La France ne se mettra pas du côté de ceux qui voudraient mettre les violations des droits de l’Homme et le droit humanitaire entre parenthèses, sous le tapis. Le choix n’est pas entre incantation et silence complice: entre les deux, il y a un espace pour l’action, et ce que je souhaite, c’est que la France l’occupe pleinement" ?  MAIS C’EST TOUT CE QUE NOUS DEMANDONS ! Car c’est bien dans l’irrespect de ces plus simples droits humains que l’Etat français dit défendre que Thomas, votre propre concitoyen, vit depuis un an dans la souffrance et la dégradation humaine, enfermé au fond d’une cellule sordide dont on ne le sort que de 2 heures par jour et qui voit sa vie, son travail et tout son avenir mis en danger par cet emprisonnement injustifié.    Aussi bien les autorités françaises que marocaines savent qu’il n’est coupable en rien de ce dont on l’accuse.  NOUS APPELONS DONC NOS RESPONSABLES POLITQUES A FAIRE LEUR DEVOIR EN SE RAPPROCHANT DE LEURS HOMOLOGUES MAROCAINS POUR TROUVER UNE ISSUE A CETTE IMPASSE JUDICIAIRE INTERMINABLE ET QUE THOMAS, QUI A DEJA PAYE LE LOURD TRIBUT D’UNE ANNE ENTIERE D’INCARCERATION, PUISSE, COMME IL LE MERITE, ETRE ENFIN LIBERE !  SIGNEZ ET PARTAGEZ, PARTAGEZ, PARTAGEZ !!!!

GALLAY BÉATRICE
48,988 supporters
Started 4 months ago

Petition to Europeans for Turkey

Pour le respect des droits de l'homme, de la démocratie et de la paix en Turquie

Appel de démocrates européens pour le respect des droits de l'homme, de la démocratie et de la paix en Turquie   La situation est très préoccupante en Turquie. En violation des lois en vigueur et du droit international, la justice poursuit sans relâche  parlementaires, journalistes, juristes, écrivains, musiciens, artistes, syndicalistes, académiciens et tous ceux qui s’opposent à la politique conduite par Recep Tayip Erdogan et son gouvernement. La démocratie, la liberté d’expression et de la liberté d’opinion sont en grand danger.   Ces atteintes graves et répétées  aux principes de l’Etat de droit contreviennent aux dispositions de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme et des libertés fondamentales dont la Turquie  est pourtant signataire.    Nous appelons  le Président Erdoğan et son gouvernement à revenir à la raison et à rétablir l’Etat de droit. Nous lui demandons de respecter l’esprit et la lettre de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme et des libertés fondamentales  et d’abandonner le projet de rétablissement de la peine de mort.   Nous appelons tous les démocrates, les gouvernements européens et le Parlement européen à joindre leurs voix à cette exigence de démocratie, de droit et de justice.    Appeal of European democrats, calling for the respect of the Human rights, democracy and peace in Turkey.   The situation in turkey is very much worrying. Violating Turkish and International law, the judicature is purchasing parliamentarians, journalists, lawyers, writers, musicians, artists, trade-unionists, academics and all of those opposing the policy of ReceptTayip Erdogan and its government. Democracy, freedom of speech and opinion are in great danger.   Those serious and numerous actions are affecting the principles of the rule of law and are in breach of the disposals od the European Conventions of Human rights and fundamental freedoms, to which Turkey is bound by its signature.   We are calling all the democrats, European governments, the EU Parliament, to join their voice, asking for the respect of democracy, law and justice.       Türkiye’debarış, demokrasi ve insan haklarına saygı için Avrupa demokratlarının çağrısı     Türkiye çok zor bir dönemden geçiyor. Bu durum hem Türkiye’de hem de Avrupa’da derin bir kaygı yaratıyor. Temel insan hakları amansız bir şekilde ayaklar altına alınıyor. Yürürlükte olan yasalara ve uluslararası hukuka aykırı olarak milletvekilleri, yerel yöneticiler,gazeteciler, hukukçular, yazarlar,sanatçılar, sendikacılar, akademisyenler, suçu sadece hükümet politikalarına karşı çıkmak ve eleştirmek olan insanlar sistematik bir şekilde hunharca tutuklanıyor. Yerel yönetimler seçilmişlerden alınıp yerlerine kayyumlar atanıyor. Basın yayın organları kapatılıyor, sessizliğe sokuluyor.  Demokrasi, düşünce ve ifade özgürlüğü, kültürel çok seslilik ciddi bir tehlike altında bulunuyor.   İdam cezasının yeniden getirilmesi bizzat Devlet Başkanı Erdoğan tarafından istenmektedir.   Hukuk devleti ilkelerini sürekli ve ciddi bir şekilde ayaklar altına alan bu uygulamalar, Türkiye’nin de imzacısı olduğu Avrupa insan hakları ve temel özgürlüklerinin korunmasısözleşmesine açıkça aykırıdır.     Başkan Erdoğan ve hükümetini sağduyu ile Türkiye’nin her köşesindedemokrasi ve hukuk devleti ilkelerini yeniden tesis etmeğedavet ediyoruz. KendilerindenSözleşmeye koydukları imzaya sadık kalmalarını,  idam cezasını yeniden uygulamaya yönelik politikayı terk etmelerini diliyoruz.  Tüm demokratları,  Avrupa Birliği ve Avrupa Konseyimebuslarını, üye devletlerin hükümetlerini,yerel ve ulusal meclisler üyelerinidemokratik hukuk devletinin temeli ve Avrupa’nın kurucu değerlerine, demokrasi ve insan haklarına Türkiye DevletiBaşkan ve Hükümetinin de saygı göstermesi için veçok geç olmadan acilenseslerini birleştirip yükseltmeye çağırıyoruz.    

Nordine IDIR
38 supporters