Topic

justice

7 petitions

Started 2 months ago

Petition to Petro Porochenko, Pavlo Petrenko

Ukraine : Let's help victims of war to restore justice

In three years, the war in Ukraine has resulted in close to 10,000 deaths and more than 23, 000 wounded. Thousands of civilians are being taken and jailed, tortured and put under pressure to silence them. Another number remains in the shadows: victims of sexual violence. All this happens in the middle of Europe. Right now! Today it is very difficult to investigate, to gather evidences and to bring to justice those responsible for these crimes. In addition to it Ukrainian laws do not allow us to condemn them properly. To fight against impunity, we have to change ukrainian laws by putting them in compliance with the international human rights standards. With your signatures and you supports, let’s change this!Who we are ?My name is Oleksandra, I am a human rights defender from “Center of Civil Liberties”. It has been 3 years now I am documenting war crimes and crimes against humanity in the international armed conflict in Ukraine. I am Marion and with Inna we are part of the team ZERO IMPUNITY, an international movement who fight against impunity of sexual violences. Together we are asking you to sign the petition to support the law Oleksandra and her colleagues have built. It’s about filling a big gap by putting the Ukrainian laws in compliance with the international human rights standards so that no victim is forgotten. All together let’s pressure on the Ukrainian government and parliament to pass this law!Why is it so important?In march 2014, Russia annexed Crimea and has carried out in eastern ukraine for almost 3 years an hybrid war. Russia supported armed groups in Donbas which began to terrorize the civilian population and quickly gained control over the region. Many people are illegally deprived of liberty and kept in inhumane conditions. Journalists,  civil activists,  lawyers, scientists and volunteers. Even pregnant women. After being released they talk about beatings and tortures.The first victim kidnapped and tortured to death was Volodymyr Rybak, who tried to return the Ukrainian flag to the office building. Thereafter, according to human rights organisations, the unofficial jails in Donbas have seen tens of thousands of people. This practice continues. Thousands of civilians are being taken and jailed, tortured and put under pressure to silence them. But another number remains in the shadows: victims of sexual violence. Though the issue has been shrouded in silence, sexual humiliation, rape and genital mutilation have slowly become common practice in secret detention centers (link to the ZERO IMPUNITY report).Today it is very difficult to investigate, to gather evidences and to bring to justice those responsible for these crimes.  In addition to it Ukrainian laws do not allow us to condemn them properly. Let’s change this. Let’s put the Ukrainian laws in compliance with international humanitarian law and fight against international crimes!You can help us to fight against impunityUkraine must punish properly the abuses committed on its soil, even in such difficult conditions when parts of its territory are under effective control of the Russian Federation. It is crucial that Ukraine investigates crimes and brings to justice the perpetrators who commit crimes on the territory controlled by the Ukrainian government. But in its domestic law Ukraine has significantly limited the opportunities of the investigation and to bring the perpetrators of international crimes to justice. How is it possible the national Criminal Law still does not provide adequate legal instruments for this task? And why doesn’t the Criminal Code even includes the concept of crimes against humanity and articles on war crimes are very general and hard to apply? This is a direct path to impunity. And it’s irresponsible to the people who survived and to their pain.Together with the Human Right Agenda in Ukraine we have written a draft of law to bring the Criminal Code of Ukraine in line with international humanitarian law, to provide simple tools to prosecute grave crimes against human rights in an efficient way.It’s been presented to the Administration of President, the Ministry of Justice and the different departments of the Ukrainian governmental agencies. Now these agencies shall tell us if they would consider bringing it to the Rada, the Ukrainian Parliament for it to be voted.Your signatures and your support will show a national and an international interest for the question, which will make Ukrainian authorities take our draft law seriously and to offer the victims and to our country a path to justice.

Marion, Nicolas et Stéphane (ZERO IMPUNITY)
35,471 supporters
Update posted 2 months ago

Petition to European Parliament, European Commission

Le soutient du Parlement Européen aux Sioux de Standing Rock contre l'oléoduc

Depuis 2016, la société Texane « Energy Transfer Partners », tente d'installer un oléoduc de 1900 kilomètres, passant tout près de la réserve Indienne de Standing Rock . En plus de menacer les rivières et l'eau potable cet Oléoduc passe et détruit des terres sacrées (cimetières et autres lieux de recueillement des autochtones). En cela, l’état du Dakota et l’état Fédéral ont rompu leurs promesses de respecter les traités signés avec les tribus. Depuis la découverte des destructions, des  arrestations arbitraires, violences policières sont observés, des compagnies privées de sécurité agissent sans retenue contre les droits des Sioux, et contre les journalistes, écologistes et Indiens présent pour manifester leur opposition pacifique  à la construction de cet oléoduc. Nous souhaitons que le parlement Européen soutienne l'action pacifique des Sioux contre l'établissement de cet oléoduc et à engager l'état fédéral Américain à respecter les traités qu'il a signé.   ##################ENGLISH VERSION########################## Since 2016, Texane's "Energy Transfer Partners" has been trying to install a 1,900 kilometer pipeline near the Standing Rock Indian Reserve. In addition to threatening rivers and drinking water this pipeline passes and destroys sacred lands (cemeteries and other places of native contemplation). In this, the state of Dakota and the Federal State have broken their promises to respect the treaties signed with the tribes. Since the discovery of the destruction, arbitrary arrests, police violence have been observed, private security companies are acting unreservedly against the rights of the Sioux and against journalists, ecologists and Indians present to demonstrate their peaceful opposition to the construction of this pipeline. We want the European Parliament to support the Sioux's peaceful action against the establishment of this pipeline and to commit the US federal state to respect the treaties it has signed.   #NoDALP #Justice #StandingRock #WaterProtection #environment #HumanRights

Zemedkun ERNORF
1,286 supporters
Update posted 5 months ago

Petition to François Hollande, Jean Marc AYRAULT, Jean-Jacques Urvoas, Bernard CAZENEUVE

Justice pour Thomas emprisonné au Maroc

Je suis Béatrice Gallay, la maman de Thomas, ingénieur français de 37 ans,   injustement emprisonné au Maroc depuis un an pour deux procès-verbaux en arabe qui lui ont été fait signer dans la tromperie et qui ne reposent sur aucun fait ni preuve.  Tous les détails dans : http://soutien-thomas-gallay.com  Des documents qui au lieu de retranscrire les réelles déclarations qu’il avait faites se sont avérés être une succession « d’aveux » fabriqués de toutes pièces.  Par la signature de ces documents écrits dans une langue qu’il ne sait pas lire et sans avoir eu possibilité d’être assisté d’un traducteur indépendant ou d’un avocat pour les lui traduire au préalable, ses droits les plus fondamentaux ont été bafoués.  Mais c’est pourtant sur la base de ces procès-verbaux falsifiés, à l’exclusion de tout fait ou preuve, que le Tribunal de 1ère instance l’a condamné en juillet dernier à 6 ans de prison.  Dès octobre les 3 plus grandes ONG de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch, Amnesty International et la FIDH étaient intervenues à ce sujet auprès des autorités marocaines et françaises, en l’occurrence le Cabinet de M. Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères.  Frank Berton, son avocat, a lui aussi interpelé M. Ayrault et M. Urvoas, Ministre de la Justice, pour faire valoir que cette violation des droits les plus élémentaires de l’un de leurs concitoyens devait être dénoncée.  M. Cazeneuve, Premier Ministre, est lui aussi informé de la situation de Thomas.  Mais malgré son entière connaissance de tout ce dossier et sachant de surcroît que Thomas est innocent des accusations portées contre lui, que dit l’Etat français ? Que dit-il alors qu’il y a urgence puisque la fin de son  procès en appel est prévue pour le 22 février, dans le doute évident que la Cour d’appel, comme elle en a en théorie le pouvoir, révisera cette procédure avant de rendre son verdict ? Il dit juste, comme il le fait depuis des mois, qu’il « suit de près » cette affaire, dans le « respect de l’indépendance de la justice marocaine ».Mais qu’en est-il du respect des droits de ses compatriotes ?  De quelle « ingérence » est-il question dans un tel cas ?    Mme Taubira, ex-Ministre de la Justice, déclare pourtant elle-même: « Cela n’est pas acceptable. Thomas a droit, comme tout ressortissant français, aux protections fondamentales de l’Etat » et ajoute « Il ne s’agit aucunement d’ingérence, seulement de rappeler que le droit de se défendre est fondamental ». « Les constitutions de nos deux pays exigent le respect des droits fondamentaux » et « l’exprimer ne constitue pas un impair diplomatique ».  Le Ministère des Affaires Etrangères invoque aussi le fait que « les dossiers liés au terrorisme sont délicats » Mais en quoi Thomas est-il concerné par le « terrorisme » ?Expliquez-nous…. Est-ce de la lutte anti-terroriste que d’inventer une conversion à l’islam qui n’a jamais existé pour pouvoir fabriquer des accusations mensongères ?  Ce même Ministère ajoute également qu’un dialogue avec les autorités marocaines est lui aussi délicat.Mais pour quelles raisons ? Ne lit-on pas dans les sites de notre gouvernement que les « relations bilatérales » franco-marocaines sont « traditionnellement excellentes » et qu’elles connaissent depuis début 2015 « un nouvel élan » ?La France ne présente-t-elle pas toujours le Maroc comme un pays « ami » où,  rappelons-le, vivent plus de 51 000 français ainsi mis en confiance ?  Y aurait-il dans les relations franco-marocaines quelque chose de caché dont Thomas, simple citoyen, ferait les frais ?  Ou bien notre pays n’est-il simplement devenu, pour reprendre l’expression de Maître Berton, qu’un « pot de terre » ? Celui des compromis et des silences qui ne sait plus que s’incliner en tout et devant toute chose ?  Qu’en est–il des déclarations de M. François Hollande à l’ONU quand il dit : la France veut être « exemplaire pour porter les libertés fondamentales, c’est son combat, c’est aussi son honneur" ? Et de celles de M. Ayrault : « La France ne se mettra pas du côté de ceux qui voudraient mettre les violations des droits de l’Homme et le droit humanitaire entre parenthèses, sous le tapis. Le choix n’est pas entre incantation et silence complice: entre les deux, il y a un espace pour l’action, et ce que je souhaite, c’est que la France l’occupe pleinement" ?  MAIS C’EST TOUT CE QUE NOUS DEMANDONS ! Car c’est bien dans l’irrespect de ces plus simples droits humains que l’Etat français dit défendre que Thomas, votre propre concitoyen, vit depuis un an dans la souffrance et la dégradation humaine, enfermé au fond d’une cellule sordide dont on ne le sort que de 2 heures par jour et qui voit sa vie, son travail et tout son avenir mis en danger par cet emprisonnement injustifié.    Aussi bien les autorités françaises que marocaines savent qu’il n’est coupable en rien de ce dont on l’accuse.  NOUS APPELONS DONC NOS RESPONSABLES POLITQUES A FAIRE LEUR DEVOIR EN SE RAPPROCHANT DE LEURS HOMOLOGUES MAROCAINS POUR TROUVER UNE ISSUE A CETTE IMPASSE JUDICIAIRE INTERMINABLE ET QUE THOMAS, QUI A DEJA PAYE LE LOURD TRIBUT D’UNE ANNE ENTIERE D’INCARCERATION, PUISSE, COMME IL LE MERITE, ETRE ENFIN LIBERE !  SIGNEZ ET PARTAGEZ, PARTAGEZ, PARTAGEZ !!!!

GALLAY BÉATRICE
49,115 supporters