Topic

biodiversité

33 petitions

Update posted 2 months ago

Petition to Dominique Dufourny, Viviane Teitelbaum, Pascal Smet

Préservons la biodiversité à Ixelles (Bruxelles)

Objectifs :  Assurer la plantation d'arbres haute-tige d'un diamètre d'au moins 30 centimètres place Fernand Cocq pour garantir des services écosystémiques conséquents  Engager un dialogue sur les espèces d'arbres à planter sur la place et Chaussée d'Ixelles pour maintenir la qualité environnementale du quartier  Réfléchir à un parterre végétalisé de milieu urbain riche en biodiversité et en accordance avec les arbres  Sensibiliser à la préservation des arbres à Bruxelles face aux multiples événements de découpes ayant actuellement lieu Le 21 décembre 2017, aux aurores, furent coupés les arbres vieux de 40 ans qui embellissaient la place Fernand Cocq. Leurs petits frères chaussée d'Ixelles subirent le même sort dans la foulée, et c'est dans un froid glacial que le charme d'Ixelles, emblème pourtant arboré sur son blason, fut abattu. Ce ne sont pas que des arbres qui furent perdus cette matinée, mais de véritables acteurs de la préservation de la qualité de vie et de l'environnement du quartier. De tels arbres représentent en effet un atout en matière de sauvegarde de la biodiversité arboricole, bien évidemment, mais aussi : de la biodiversité animale et florale, en servant de refuge à de multiples espèces (ie. oiseaux); de dépollution de l'air, étant d'importants puits de carbone de par leur respiration folliculaire; de régulation du climat urbain par leur transpiration et leur ombrage; de dégradation des sols, par leur maintien et la préservation de leurs fonctions grâce au développement et aux interactions racinaires; et enfin de sensibilisation et d'éducation aux bien faits de la Nature en ville à un ensemble de génération; pour n'en citer que quelques-uns... Dans ce sens, et étant donné la décision qui fut prise d'abattre ces arbres - malgré les arguments avançant la nécessité de préserver du vert à Ixelles dans le contrat de quartier durable Athénée -, Mixelles cherche à engager un dialogue citoyen avec la Commune pour assurer une replantation d'arbres et de parterres végétaux ayant une véritable valeur écosystémique ajoutée. Les arbres à haute-tige promis et le dédoublement de la surface végétalisée ne peuvent servir d'arguments à eux seuls. Nous ne souhaitons pas avoir du béton vert et des arbres rachitiques ! Battons nous pour ça, pour que notre place et notre chaussée servent les intérêts de tous et des générations à venir ! Battons nous également pour que cet événements serve à questionner la valeur des arbres à l'échelle de Bruxelles, face aux multiples découpes ayant lieu dans des communes de la capitale! Les membres de Mixelles @mixellesasso Art work - Anthea Missy

Mixelles
491 supporters
Update posted 2 months ago

Petition to Frédéric Périssat, Fabien Lainé

Pour la sauvegarde de la forêt et le respect de l’environnement dans la commune de Luë(40)

Pour la sauvegarde de la forêt et le respect de l’environnement dans la commune de Luë(40) Nous apprenons qu’un projet de défrichement portant sur 200 hectares, planté en jeunes pins, sur le lieu dit Ligautenx serait en cours d’étude auprès des services de l’Etat. Un autre portant sur 74 ha sur le lieu dit Baxentes serait lui aussi en cours d’élaboration sur la Commune de Lue (40). Le département des Landes n’a pas vocation à devenir un territoire agricole de grandes exploitations intensives, au prétexte de cultures bio.Cette appellation ne doit pas être utilisée à des fins purement spéculatives pour en tirer un profit immédiat. L’équilibre et  le respect des écosystèmes existants doivent être préservés (zones humides et zones natura 2000).  Nous ne sommes pas contre un développement harmonieux entre petites exploitations agricoles et parcelles de pin. Les dernières et nombreuses autorisations sur la commune rompent avec cette harmonie et créent de nombreuses nuisances : dégradation de l’environnement, ballet incessant des gros engins agricoles, pistes et ponts défoncés, érosion éolienne, odeurs d’épandage insupportables (« le problème soulevé à Luë par le public est celui du cumul de ces défrichements (…) crée un réel conflit d’usage et alimente un sentiment de rejet chez les habitants et chez les élus ») et pétition 2017). C’est pour ces raisons que nous nous opposons formellement à toutes nouvelles autorisations de défrichement et en l’espèce à ce projet de défrichement de 200 ha ainsi que celui portant sur 74 ha.

Christine MIRIEU
495 supporters
Update posted 1 month ago

Petition to le président de la république, le ministre de la transition écologique, le préfet de la Corrèze

Cette usine menace la forêt limousine et ses habitants. Non à CIBV !

Cette usine menace la forêt Limousine et engendrera de graves pollutions autour du site de production Pour l’annulation du projet d’une usine de torréfaction de pellets bois en Limousin. Pour que l'utilisation du bois énergie à échelle industrielle soit reconnue comme énergie carbonée participant au réchauffement climatique. Monsieur le Président de la République Vous vous êtes engagé clairement pour une sortie des énergies fossiles et une vraie transformation de notre modèle de production énergétique. Ainsi vous avez déclaré récemment la fermeture de toutes les centrales à charbon d’ici la fin de l’année 2021. Or un projet d’usine à pellets torréfiés, qui aurait justement comme principal débouché les centrales à charbon, est en cours sur un ancien site industriel à Bugeat-Viam (Corrèze). Comme le montrent les nombreux rapports d'associations environnementales telles que Greenpeace, les Amis de la Terre ou FERN, nous pouvons aujourd'hui affirmer sans ambages que l'utilisation de la biomasse forestière à une échelle autre que locale n'a aucun effet positif en bilan carbone, bien au contraire. Du côté des publications scientifiques, une étude parue dans le magazine Science en novembre 2017 sur la gestion de la forêt européenne ces 250 dernières années démontre sa contribution au réchauffement climatique, et ce malgré l'augmentation en surface boisée plantée. Nous, citoyens et organisations signataires ci-dessous considérons que le projet d’usine à pellets torréfiés de Bugeat-Viam est : Inutile : Puisque la source principale de débouchés de l’usine ce sont les centrales à charbon dont la fin est programmée pour 2021. Nuisible à la forêt et à sa biodiversité : Le modèle sur lequel repose le projet d’usine à pellets (dessouchage, prélèvements des andains, cycles courts d’exploitation) est très critiqué. De plus en plus d’acteurs (forestiers, nouvelle charte du Parc Naturel Régional de Millevaches) s’appuyant sur ce qui est pratiqué dans les autres massifs forestiers promeuvent une évolution des pratiques forestières. Ils préconisent notamment de s’adapter à la ressource disponible et à maturité sur le territoire, ce qui rend impossible les coupes rases et l’exploitation de la forêt comme biomasse. En effet l’exploitation intensive de la forêt rend impossible par celle-ci l’accumulation de stocks de carbone. De plus couper les arbres trop jeunes et prélever les souches et les andains conduit à l’appauvrissement et à la destruction des sols et à l'érosion de la biodiversité. Très polluant : Les nuisances environnementales générées par l’usine sont de diverses sortes : processus de broyage et de criblage extrêmement bruyant, rejets de composés organiques volatiles et d’odeurs nauséabondes issus de l’étape de torréfaction, dispersion de poussières de bois, risque d’incendie élevé, circulation accrue de camions, la consommation en eau de la Vézère ne pourra pas être supportée par la rivière … En totale contradiction avec la COP 21 : Qui vise à réduire les émissions de CO2 pour limiter la hausse de la température sur le globe à 2°C, si nous ne voulons pas rendre la planète inhabitable ! L'exploitation intensive de la forêt rend impossible par celle-ci l'accumulation de stocks de carbone. Brûler les forêts pour produire de l’électricité est une aberration. Nous vous demandons de mettre fin à ce projet contraire aux intérêtsde l'ensemble du territoire concerné par son implantation, ainsi qu'auxengagements climatiques internationaux de la France

Association "NON À LA MONTAGNE PELLETS"
1,400 supporters