Topic

biodiversité

32 petitions

Started 5 days ago

Petition to M. le Préfet d'Ille-et-Vilaine, Conseil Municipal de Thorigné-Fouillard, Conseil Municipal d'Acigné

Refusez le projet mal positionné d'éoliennes géantes à Acigné

La commune d’Acigné fait l’objet d’un projet de développement éolien sur son territoire, porté par le promoteur P&T Technologie. Ce projet concerne également les communes de Thorigné-Fouillard et de Liffré qui se situent en limite des zones d’implantation envisagées. Une association « Vents contraires Acigné 35 », forte déjà de 200 membres, a été créée début 2016 pour représenter les habitants de ces communes inquiets des impacts de ce projet, et globalement toute personne se préoccupant de la préservation des espaces naturels sur le secteur situé entre la forêt de Rennes et la rivière du Chevré. Notre association n’est en aucun cas contre l’éolien, mais pour un positionnement dans des lieux appropriés (éloignés des habitations, avec un impact sur la nature le plus faible possible). En effet, comme toute solution de production énergétique, l’éolien entraine un certains nombres de nuisances et de risques qu’il convient d’étudier au regard des bénéfices espérés : installations gigantesques pouvant dépasser les 200 mètres de hauteur (http://www.ventscontraires35.fr/wp-content/uploads/2016/06/e%CC%81chelle.png) et nécessitant d’enfouir définitivement des milliers de tonnes de béton dans le sol et d’élargir les voies d’accès nuisances sonores de jour comme de nuit, flashs lumineux continuels, impacts sur la santé des riverains reconnus par l’académie de Médecine surmortalité des oiseaux et chauves-souris vivant à proximité dévaluation forte de l’immobilier aux alentours (10 à 40%) dégradation du tissu social en dressant les habitants les uns contre les autres production d’énergie irrégulière et non stockable qui ne peut malheureusement pas remplacer le nucléaire. La région Bretagne a récemment pris position pour un développement raisonné de l’éolien en concertation avec les populations et dans une logique de consensus. Cependant l’éolien est laissé actuellement à l’unique initiative de sociétés privées, et s’installe de manière anarchique sans aucune cohérence globale. C’est pourquoi le projet sur Acigné  a pu se concrétiser alors qu’il ne répond à aucune logique écologique, mais uniquement à un opportunisme d’intérêts privés. En effet, sont réunis un de nombreux critères défavorables : densité forte de population dans un rayon d’1km en particulier sur la commune de Thorigné-Fouillard, plus de 1000 habitations dans un rayon de 1800m forêt de Rennes Natura 2000 en bordure immédiate zone naturelle préservée, ne faisant actuellement l’objet d’aucune construction industrielle, zone de promenade, de loisirs sportifs (jogging, équitation, VTT), et de tourisme, zone ayant l’un des plus faibles potentiels éoliens de Bretagne comme l’atteste la carte publiée par l’ADEME (voir sur notre site).   PÉTITION CONTRE CE PROJET ÉOLIEN ICI A ACIGNÉ Je suis POUR la défense de l’environnement, la protection des espaces naturels, la préservation des espèces protégées, la sauvegarde de la qualité des paysages et des sites SUR ACIGNÉ/VALLÉE DU CHEVRÉ ET EN LIMITE DE THORIGNÉ FOUILLARD (en bordure d’une zone Natura 2000)  JE REFUSE :  Que la vallée du Chevré soit défigurée par des éoliennes industrielles sur la commune d’Acigné et en bordure de la commune de Thorigné-Fouillard,  D’accepter  des installations gigantesques pouvant dépasser les 200 mètres de hauteur et nécessitant d’enfouir définitivement des milliers de tonnes de béton dans le sol sur une zone naturelle préservée jusqu'à présent de toute construction industrielle, De cautionner un projet, qui va provoquer la surmortalité d’oiseaux et d’espèces protégées de chauves-souris vivant sur ce site,  Que cette zone soit sacrifiée pour une production d’énergie intermittente et marginale (ici sur une zone des moins ventées de Bretagne) et qui ne fera pas baisser les émissions de CO2 liées à la production d’électricité en France,  Que les habitants du territoire d’Acigné, de Thorigné-Fouillard et des communes avoisinantes, dans un rayon de plusieurs kilomètres, constatent la perte significative de la valeur de leur patrimoine immobilier,  De subir des nuisances sonores de jour comme de nuit, des flashs lumineux continuels, des préjudices pour notre santé reconnus par l’Académie de Médecine,  Qu’un projet décidé et développé par une minorité de personnes et pour le compte d’un promoteur privé se réalise sans véritable concertation démocratique préalable avec la population,  Que soit dénaturée cette zone d’habitat loisirs pour des centaines de riverains, promeneurs et sportifs. N'hésitez pas à nous faire part de votre commune de résidence lors de la signature. CONTACT Association VENTS CONTRAIRES Acigné 35 (association loi 1901) Adresse : BP  5 – 35690 – ACIGNÉ Email : ventscontraires35@gmail.com                           Site Internet : http://www.ventscontraires35.fr  

Vents Contraires Acigné 35
105 supporters
Started 6 days ago

Petition to Jean-Claude Juncker, Emmanuel Macron, nicolas hulot, stephane travert

Quand la loi appauvrit la biodiversité et notre alimentation, changeons-la!

Le saviez vous ? Une loi constitue un frein à la biodiversité alors que 90%* des variétés cultivables ont déjà disparu au cours du XXème siècle. Le décret n° 81-605 du 18 mai 1981 bloque la commercialisation des semences de fruits et légumes de variétés paysannes, ce qui empêche par conséquent les paysans de les cultiver librement et les consommateurs d’y goûter. Quand la loi n'est pas bonne il est bon de vouloir la changer. Les variétés paysannes sont des fruits et légumes issus de semences qui ne sont pas industrialisées. Ces semences ne figurent pas sur le catalogue officiel qui autorise leur vente car elles ne correspondent pas aux critères d’homogénéité d’une loi qui favorise la standardisation et ne défend pas assez la biodiversité. Depuis des millénaires, les paysans ont soigneusement sélectionné leurs semences de variétés paysannes pour leurs goûts variés et leur adaptation naturelle aux différents terroirs et écosystèmes. Ils les ont toujours cultivées, échangées, et revendues entre eux. Ainsi, ils ont toujours contribué à la transmission et à l’enrichissement de notre patrimoine agricole. Pourquoi ce droit essentiel leur est-il refusé ? Ce qui empêche l’inscription des variétés paysannes au catalogue est justement ce qui fait leur force. Les fruits et légumes issus de semences paysannes sont tous différents dans le champ. Ce sont eux qui assurent le maintien de la biodiversité agricole. Ces fruits et légumes pourraient nous apporter une alimentation riche en nutriments et en goût, mais l’agriculture intensive et la consommation de masse ont fait la part belle aux variétés qui assurent un meilleur rendement, qui sont plus résistantes aux transports et dépendantes des pesticides. Ainsi des fruits et légumes toujours plus standardisés ont pris le pas sur toutes les autres variétés. Cela fragilise notre écosystème agricole et appauvrit notre alimentation en fruits et légumes à un moment critique pour la planète. Car face au réchauffement climatique nous ne devrions pas limiter la biodiversité mais la promouvoir. Ce qu’il est possible de changer concrètement dans la loi : Au nom de la préservation du patrimoine agricole et alimentaire, il faudrait simplifier la loi pour permettre aux petits paysans de commercialiser en circuit court leurs semences librement reproductibles. Par ailleurs, il faudrait ouvrir le catalogue officiel à ces semences paysannes, pour que les fruits et légumes qui en sont issus puissent être commercialisés plus largement auprès de tous les consommateurs. Cela exige l’assouplissement des critères actuels d’enregistrement des semences des paysans au catalogue et une exemption de paiement de cette inscription pour les petites structures. L’objectif est bien de faire entrer le modèle de production des semences paysannes dans la légalité, afin que le consommateur puisse avoir accès librement à ces produits. Ainsi, le modèle standard et le modèle paysan pourront coexister, différents mais égaux dans la loi. Nous avons une mission en commun avec le législateur, c’est de faire toujours progresser la qualité alimentaire. Il est de notre devoir, en tant que distributeur, de tout mettre en œuvre pour faire changer la loi quand elle ne correspond pas aux attentes des consommateurs. C’est pourquoi Carrefour rejoint le combat des producteurs en créant avec eux le Marché Interdit. Un lieu dans ses magasins pour vous faire découvrir ces fruits et légumes, un lieu pour faire changer la loi. Petit à petit, ensemble, on peut tout changer. Carrefour, meilleur chaque jour.   *À l’échelle mondiale selon une estimation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.  

Carrefour FRANCE
34,692 supporters
This petition won 2 months ago

Petition to PhilippeTrimaille , Jean ROTTNER

Non à l'abattage préventif des tilleuls de la rue Elisabeth, à Mulhouse!

 La municipalité de Mulhouse prévoit des travaux importants dans la rue Elisabeth cet été, pour améliorer la circulation des piétons et des automobiles. La rue Elisabeth, petite impasse du bas Rebberg, est une des plus belles de la ville.Cette rue est belle par les maisons et les jardins qui la bordent, des visites organisées par le Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine sur le thème « les maisons des industriels » y conduisent d'ailleurs les touristes. Les travaux prévus visent à entretenir et de mettre en valeur le patrimoine de la ville, tant mieux. Cette rue est calme par l’abondance du feuillage des arbres qui absorbe les sons, en particulier les bruits de la voie ferrée et de la circulation dans la rue de Reims, on n'y entend que les chants d'oiseaux. Beaucoup de promeneurs empruntent ce passage pour le plaisir des yeux et des oreilles. Les arbres de la rue sont classés, certains ont probablement plus de 50 ans, ils sont beaux, majestueux, ils abritent une faune à protéger, des chauve-souris, des écureuils, des chouettes .... Le projet de la Mairie prévoit de commencer par abattre 5 tilleuls jugés "dangereux" car trop abimés et malades. Les branches sont trop basses par rapport à la chaussée et ont été blessées plusieurs fois par le passage des camions de ramassage des ordures ménagères. Cela est triste, mais il semble que l'abattage des arbres numérotés 2500, 2517, 2518, 2522 et 2534 soit inévitable.   Mais ce projet prévoit également de supprimer 6 autres tilleuls qui ne sont ni dangereux, ni blessés, ni malades, mais "qui pourraient l'être à l'issue des travaux". Ils seront remplacés de façon préventive par des arbres tout jeunes, qui n'accueilleront pas toute la faune actuelle, privée de refuge. Au final, seuls les arbres les plus jeunes resteront en place.  Oui, peut-être qu’un arbre sera malgré tout blessé au niveau des racines lors des travaux de voirie, peut-être que non ..... car l'entreprise chargée des travaux devra  verser des indemnités conséquentes en cas de dommage sur les arbres. Le cas échéant, il sera alors temps de voir comment l’arbre réagit et si la nature ne reprend pas le dessus, l’abattage sera peut-être nécessaire. Mais à l’heure actuelle le traitement nous semble trop radical par rapport au diagnostic posé. Nous demandons donc à la municipalité d’abandonner définitivement le projet d'abattage des six tilleuls numérotés 2506, 25210, 2511, 2512, 2533 et 2535 de la rue Elisabeth.  

Priscille DEVIN
507 supporters