Topic

biodiversité

27 petitions

Update posted 2 weeks ago

Petition to PhilippeTrimaille , Jean ROTTNER

Non à l'abattage préventif des tilleuls de la rue Elisabeth, à Mulhouse!

 La municipalité de Mulhouse prévoit des travaux importants dans la rue Elisabeth cet été, pour améliorer la circulation des piétons et des automobiles. La rue Elisabeth, petite impasse du bas Rebberg, est une des plus belles de la ville.Cette rue est belle par les maisons et les jardins qui la bordent, des visites organisées par le Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine sur le thème « les maisons des industriels » y conduisent d'ailleurs les touristes. Les travaux prévus visent à entretenir et de mettre en valeur le patrimoine de la ville, tant mieux. Cette rue est calme par l’abondance du feuillage des arbres qui absorbe les sons, en particulier les bruits de la voie ferrée et de la circulation dans la rue de Reims, on n'y entend que les chants d'oiseaux. Beaucoup de promeneurs empruntent ce passage pour le plaisir des yeux et des oreilles. Les arbres de la rue sont classés, certains ont probablement plus de 50 ans, ils sont beaux, majestueux, ils abritent une faune à protéger, des chauve-souris, des écureuils, des chouettes .... Le projet de la Mairie prévoit de commencer par abattre 5 tilleuls jugés "dangereux" car trop abimés et malades. Les branches sont trop basses par rapport à la chaussée et ont été blessées plusieurs fois par le passage des camions de ramassage des ordures ménagères. Cela est triste, mais il semble que l'abattage des arbres numérotés 2500, 2517, 2518, 2522 et 2534 soit inévitable.   Mais ce projet prévoit également de supprimer 6 autres tilleuls qui ne sont ni dangereux, ni blessés, ni malades, mais "qui pourraient l'être à l'issue des travaux". Ils seront remplacés de façon préventive par des arbres tout jeunes, qui n'accueilleront pas toute la faune actuelle, privée de refuge. Au final, seuls les arbres les plus jeunes resteront en place.  Oui, peut-être qu’un arbre sera malgré tout blessé au niveau des racines lors des travaux de voirie, peut-être que non ..... car l'entreprise chargée des travaux devra  verser des indemnités conséquentes en cas de dommage sur les arbres. Le cas échéant, il sera alors temps de voir comment l’arbre réagit et si la nature ne reprend pas le dessus, l’abattage sera peut-être nécessaire. Mais à l’heure actuelle le traitement nous semble trop radical par rapport au diagnostic posé. Nous demandons donc à la municipalité d’abandonner définitivement le projet d'abattage des six tilleuls numérotés 2506, 25210, 2511, 2512, 2533 et 2535 de la rue Elisabeth.  

Priscille DEVIN
504 supporters
Started 3 weeks ago

Petition to Michel Dantin, Josiane Beaud, Ville de Chambéry, Mairie de chambéry

NON À LA DESTRUCTION ESTHÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE D'UN QUARTIER DE CHAMBÉRY!

NON À LA DESTRUCTION ESTHÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE D’UN QUARTIER À CHAMBÉRY! Cette pétition est lancée par des riverains du quartier de Montjay (véritable cité-jardin à proximité du centre-ville) et habitants de Chambéry . Nous, riverains du quartier de Montjay et habitants de Chambéry, sommes opposés au projet de construction de douze logements sur la parcelle faisant l’angle entre la rue du docteur Voutier et le chemin de Montjay. Un tel ensemble immobilier est une aberration architecturale, paysagère et environnementale, qui occasionnera de nombreux problèmes de circulation et créera un précédent susceptible de défigurer le quartier. Conçu comme une cité-jardin dans les années 20, le quartier de Montjay est une zone d’habitats individuels, avec de nombreux parcs et jardins. C'est un ensemble paysager unique de grande valeur à proximité immédiate du centre-ville. Nous refusons qu’un tel projet rompe la cohérence architecturale et paysagère du quartier. Le nombre très important de logements prévus créera un inévitable accroissement du trafic automobile et des difficultés de stationnement. Ce sera une nuisance pour tous les riverains. L’entrée ne peut se situer ni sur le chemin de Montjay en raison de l’intensité de son flux automobile ni sur les rues du docteur Voutier ou Louis Abrioud en raison de leur étroitesse qui interdit à deux voitures de se croiser. En outre, le stationnement devra se faire inévitablement sur la parcelle ce qui signifie une destruction du parc actuel et un bétonnage massif. Nous refusons qu’un projet de si grande ampleur perturbe la circulation et substitue des parkings aux arbres centenaires de la parcelle dont l’abattage a déjà commencé entraînant de nombreux désagréments pour la faune et la flore. Une telle réalisation servira de référence à tous les promoteurs pour justifier des projets d’habitats collectifs dans cette zone d’habitats individuels très arborée, préservée d’un urbanisme anarchique. Nous refusons un tel projet initiateur d’une transformation globale du plan d’urbanisme du quartier, qui préconise la préservation des habitats et jardins individuels. POUR LA PROTECTION DE LA CITÉ-JARDIN DE MONTJAY, POUR LE MAINTIEN D’UN URBANISME DE QUALITÉ À CHAMBÉRY ET POUR LA SAUVEGARDE DE LA BIODIVERSITÉ EN MILIEU URBAIN, NOUS DISONS NON À CE PROJET DE LOGEMENT COLLECTIF.

Pétition MONTJAY
174 supporters
Update posted 18 hours ago

Petition to Ministère de la transition écologique et solidaire

STOP à l'IRRIGATION abusive en plein soleil !

Chaque jour durant les mois les plus torrides,  aux heures les plus chaudes, nous sommes témoins de la multitude d'arrosages intempestifs et inconsidérés des champs de maïs (plante tropicale qui aime la chaleur et l’humidité), ou de blé... Connus pour être de grands consommateurs de ressource hydrique. Du matin au soir nous voyons impuissants, les canons à eau  cracher et cracher encore des hectolitres d'eau tout en arrosant copieusement, les routes qui les bordent. Pendant ce temps,  les petits cours d'eau  eux,  se vident désespérément  et deviennent exsangues, pénalisant et mettant en danger, la biodiversité et les activités aquatiques. Au XXI ème siècle, pouvons-nous vraiment mettre en péril le droit à tous de bénéficier des bienfaits des rivières et des cours d'eau ? Combien de temps devrons nous encore laisser-faire ces gaspillages inconsidérés ? Une véritable gestion pour ne pas dire "logique" de culture par territoire sera t-elle un jour effective ? Pourquoi cultiver encore  des plantations nécessitant beaucoup d'eau en été dans les territoires secs ? Pourquoi refuser d'adapter le choix des végétaux à l’humidité de la zone ? Pourquoi encore, ne pas éviter d’arroser au cours de la journée et surtout en plein soleil puisque nous savons tous, que l'évaporation est maximale sans compter les risques de brûlures sur les feuilles  ? Pourquoi ne pas sanctionner ces abus ? Nous pouvons oui, parler de temps à autre,  de la lente et terrible baisse des nappes phréatiques et des cours d'eau... D'une problématique "Eau" urgente... Mais c'est toujours avec la même indifférence globale et un manque d'actions et d'initiatives sérieuses que les années et les décennies passent, et que la situation se dégrade encore et encore.. Et que nous subirons encore, une énième restriction d'eau qui sacrifieront nos propres jardins. Pourquoi un tel irrespect des ressources naturelles et notamment de celle-ci si   précieuse et essentielle ? Que faut-il pour que chacun prenne ses responsabilités et active sérieusement cette conscience pour ne pas dire maturité écologique qu'il serait urgent aujourd'hui de diffuser à grande échelle ? A l'heure du "Plan Climat" nous demandons : L'interdiction absolue de l'arrosage des cultures de 10 h à 20 h Qu'apparaissent sur nos factures d'eau la quantité consommée par les particuliers + Celle consommée pour l'irrigation ainsi que la répercussion du cout de cette consommation sur le collectif. Une vraie transparence sur la quantité pompée dans les cours d'eau Une vraie protection de TOUS les cours d'eau et une limitation des pompages à un niveau décent pour tous et défini par les associations compétentes. Une information claire sur les points d'amélioration apportés et les évolutions constatées. A noter que : Le maïs est une des plantes les plus cultivées en France. A l'origine c'est une céréale exotique, très gourmande en eau. Le maïs doit en plus être arrosé pendant sa période de floraison, en plein été ! Près de la moitié de l’eau utilisée en France l'est pour l’irrigation du maïs. Et cette production ne cesse d’augmenter car le maïs ainsi produit est principalement utilisé pour nourrir le bétail. On estime ainsi que 13 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire 1 kg de bœuf. (source Planet Vie) http://www.oecd.org/fr/agriculture/utilisationdeleauenagriculture.htm http://www.brgm.fr/publication-presse/etat-nappes-eau-souterraine-1er-juin-2017 Les deux tiers des nappes phréatiques (70%) affichent un niveau modérément bas à très bas. Seuls quelques rares secteurs présentent des niveaux autour de la moyenne comme au sud du Bassin parisien et une partie de la région Occitanie. Gest'Eau est la communauté des acteurs de gestion intégrée de l'eau. http://www.eaufrance.fr/comprendre/les-usages-de-l-eau-et-les/eau-et-agriculture http://www.vie-publique.fr/politiques-publiques/politique-eau-qualite/chronologie/ https://www.eaurmc.fr/les-grands-dossiers-prioritaires-pour-latteinte-du-bon-etat-des-eaux/le-partage-de-leau.html  Le droit à l'Eau pour tous. Une philosophie à changer, à rendre plus juste ! http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2017/05/10/Bassines-n-en-jetez-plus-3094582   Pétition émise par Christine BERODIER, PerseaSia https://plus.google.com/communities/100987627063438650034  

Persea SIA
82 supporters
Started 4 weeks ago

Petition to Nicolas Hulot, AGNES BUZYN

Augmenter les espaces forestier a l'interieur des villes. Petites, moyennes, et grandes !

Notre beau monde tremble. Nous tous le savons. Le climat se dérègle, les maladies se multiplient, les inégalités prospèrent. Nous vivons des temps noirs et incertains. Notre air est perfide, notre eau empoisonnée et notre nourriture une arme chimique  ! Cependant, une Antité aussi vielle que la vie n'a cessé de nous tendre les bras. La nature. A son état le plus brute ! Ses herbes apaisantes, ses fruits gorgés de vitamines, ses arbres purificateurs, toutes ses ressources mystérieuses et encore inexplorées. La partie n'est pas fini, le combat ne fait que commencer, et nous devons nous tenir aux côtés de celle même qui nous donna la vie. Repoussons cette industrie d'auto-destruction, donnons à nos villes un nouveaux souffle de vie. Laissons les arbres pousser dans nos centre-villes, les fleurs envahir nos rues  !  Elargissons nos espaces de verdure au naturel du quotidien. Qu'il serait bon de partir travailler à vélo et de cheminer sur une allée sans voiture, l'odeur des pins ou lilas ou cerisiers en fleurs dans les narines. Apercevoir une famille de canards se hater dans l'eau, des lapins sautant à vive allure, des écureuils pleins les branches. Entendre le chant de centaines d'oiseaux... Purifions notre air et notre eau, et pas seulement à la campagne. Nous mourrons à petit feu, tous, dans les rues de ces géants de béton, étouffés par les particules toxiques des voitures, les rejets des usines. Rendu fou par ces ghettos pour humain, en surnombre, entassés dans des conditions déplorables et coupés de tous liens avec notre créateur premier. Sans arbres, sans fleurs, sans animaux. Seulement le bitume, le bruit et l'homme... S'il vous plaît, signez mais surtout réalisez et agissez. Merci.

Jade MAJERFELD
24 supporters