REQUIS DE CONTENU CANADIEN DANS LES PROJETS D’INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


ATTENDU QUE l’Agence métropolitaine de transport a octroyé un contrat à l’entreprise chinoise CRRC pour l’achat de 24 voitures de trains de banlieue;

ATTENDU QUE ces voitures de trains de banlieue fabriquées presque entièrement à l’étranger seront payées à 100 % par nos taxes et nos impôts;

ATTENDU QUE le requis de contenu canadien pour cet appel d’offres a été abaissé sans explication de 25% à 15%;

ATTENDU QUE jamais une voiture de trains de banlieue roulant au Québec n’a été construite avec si peu de contenu canadien et de retombées économiques;

ATTENDU QUE les exigences de contenu local soutiennent des milliers d’emplois industriels au Canada et génèrent des retombées économiques de plusieurs centaines de millions de dollars pour les fournisseurs canadiens et québécois;

Nous, soussignés, considérons que l’abaissement de requis de contenu canadien dans nos projets d’infrastructure représente un risque imminent pour notre industrie manufacturière. En soutien aux travailleurs du Québec et du Canada, afin de générer des retombées économiques pour nos communautés, nous demandons au gouvernement du Québec de revoir dans l’immédiat cette décision de l’AMT et d’exiger dans l’avenir plus de contenu local dans tous nos projets d’infrastructures de transport.

____________________________________________________________

CONSIDERING THAT Agence métropolitaine de transport (AMT – Montréal’s transit authority) awarded a contract to Chinese company CRRC for the purchase of 24 commuter railcars;

CONSIDERING THAT these commuter foreign-built railcars will be entirely paid with our taxes;

CONSIDERING THAT the required Canadian content for this call for tender was reduced, without explanation, from 25% to 15%;

CONSIDERING THAT no commuter railcar in service in Québec has ever been built with so little Canadian content and local economic benefits;

CONSIDERING THAT local content requirements support thousands of industrial jobs in Canada and generate hundreds of millions of dollars in economic benefits for Canadian and Québec suppliers;

We, undersigned, consider that the reduction of Canadian content requirements in our infrastructure projects represents an imminent threat to our manufacturing industry. In support of workers in Québec and Canada, in order to generate higher economic benefits for our communities, we demand that the Government of Québec immediately reconsider AMT’s decision and call in the future for more local content in all of our transportation infrastructure projects.



Anonyme compte sur vous aujourd'hui

Anonyme . a besoin de votre aide pour sa pétition “REQUIS DE CONTENU CANADIEN DANS LES PROJETS D’INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT”. Rejoignez Anonyme et 1 958 signataires.