STOP À LA PÊCHE COMMERCIALE DU SAUMON DE L'ADOUR

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !

Françoise CATALY-BERNARD
Françoise CATALY-BERNARD a signé la pétition

  ESPAÑOL   ENGLISH

Le saumon sauvage de l'Atlantique a été décimé par une multitude d'agressions : les barrages, la pollution, la dégradation du lit des rivières, la surpêche en mer et en rivière, l'explosion des parasites liée à l'aquaculture, et maintenant le réchauffement climatique.

Les stocks s'amenuisent, l'espèce est déjà en voie d'extinction comme pour les axes Garonne-Dordogne, Loire-Allier, la Seine, ou encore le bassin Rhin-Meuse ... où la pêche professionnelle aura été interdite trop tard.

Alors que les saumons du bassin de l'Adour et des Gaves sont menacés de disparition prochaine, alors que 50 millions d’euros ont été investis pour faciliter leur remontée, l'Adour est la seule rivière en France et l'une des dernières d’Europe et dans le monde où est encore autorisée leur pêche aux filets dérivants, les empêchant d’atteindre leurs rivières natales pyrénéennes et de s’y reproduire.

Depuis déjà bien longtemps, tous les pays de l’atlantique-nord concernés ont interdit la pêche professionnelle et la commercialisation du saumon sauvage.
La France s’honorerait en 2019, année internationale du saumon, à s’engager définitivement dans la protection de ce poisson-roi, emblématique de la biodiversité, qui pourrait ainsi pour tous les territoires du bassin de l’Adour, de ses vallées et de ses gaves, en redevenir le héros.

Exigeons les seules décisions qui favorisent l'intérêt général et la protection de notre patrimoine régional :

(1) L'interdiction totale et définitive de la pêche au filet et de la commercialisation du saumon sauvage de l'Adour,

(2) La fin des captures dites accidentelles en mer grâce à une bande marine littorale de 2 milles débarrassée des engins de pêche en Aquitaine,