Municipales : laver la tache de Vitry

Municipales : laver la tache de Vitry

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !


Ainsi, ce que la droite marseillaise, qui en rêvait, n’a pu faire, des communistes à Vitry-sur-Seine l’ont osé : faire battre le candidat au poste de maire qui, comme tête de la liste de rassemblement à gauche, avait été choisi par les électeurs au deuxième tour des municipales. Bafouer, donc, le suffrage universel. Piétiner aussi l’expression des communistes vitriots qui s’étaient prononcés très majoritairement pour que Jean-Claude Kennedy emmène la liste. Donner ainsi un coup à l’intégrité de tous les communistes en faisant porter sur eux le soupçon  de comportements indignes. Rien, aucun désaccord, aucune divergence, ne peut justifier cela. Cette basse opération vient alimenter, si besoin était, la défiance massive de nos concitoyens envers les politiques, nourrit les pires courants populistes, anti-démocratiques. Elle rend plus difficiles les nécessaires mobilisations contre les politiques libérales de Macron et du Medef. Il est encore temps pour les responsables de ce putsch de puiser dans ce qui leur reste de sens des responsabilités pour renoncer, remettre leur mandat en jeu, revenir au verdict des urnes. Sinon, à tout le moins, qu’ils s’écartent de notre parti, gravement sali. Le communisme, municipal comme national, n’a rien à voir avec  ces pratiques.