Petition update

1ère Victoire : Le Paris-Port Bou recircule en 2017 !

Association des Usagers du Train Perpignan-PortBou; Vélo en Têt

Dec 26, 2016 — La Région Occitanie a annoncé avoir trouvé un accord avec l’État pour le maintien du train de nuit Paris-Port Bou. La SNCF a reçu l'ordre d'en reprendre l'exploitation. La mobilisation des usagers, des syndicats et des élus a montré que le train de nuit est un mode de transport d'avenir, compatible avec le climat et efficace économiquement.

Bravo à tous pour cette première victoire qui montre que nous pouvons obtenir le maintien et le retour des trains de nuit ! La mobilisation est amenée à s'amplifier, car l'usage des trains de nuit reste fortement découragée :
* Les lignes de nuit « maintenues » (dont Paris-Rodez, Paris-La Tour Carol et bientôt peut-être Paris-Port Bou) sont sabordées, avec des horaires peu adaptés, des correspondances absurdes avec les TER ou aux frontières, des prix en forte hausse, une réduction du nombre de wagons...
* Ainsi le Paris-Port Bou risque désormais d'avoir son terminus 1 km avant l'Espagne. Cela éliminerait les correspondances avec les trains espagnols. De plus, sa remise en circulation est décidée, mais la SNCF préfère la reporter de 6 mois.
* Les trains de nuit transversaux reliant les régions entre elles -sans passer par Paris- restent pertinents, puisque les Lignes à Grandes Vitesse (LGV) ne circulent que radialement vers Paris. Or ces trains de nuit (dont le Strasbourg/Luxembourg-Port Bou/Vintimille) ont été supprimés.
* Depuis des années les trains de nuit apparaissent tardivement à la réservation (souvent 15 jours avant le départ), alors que les voyageurs des trains de nuit sont ceux qui réservent le plus à l'avance. Cela les incite à se reporter sur d'autres modes.
* Les transports en commun -sur route ou sur rail- sont largement financés par le contribuable. Le train de nuit fait partie de ceux qui s'approchent le plus de l'autofinancement.

Pour aller plus loin, vous trouverez de nombreux contre-arguments aux prétextes avancés pour le démantèlement des trains de nuit sur https://ouiautraindenuit. wordpress.com/

Après cette première victoire, les trains de nuit auront besoin de vous en 2017 pour arrêter le sabordage dont ils sont victimes :
* Obtenir des correspondances pour que les trains de nuit ne s'arrêtent pas juste avant les frontières à Hendaye, Cerbère et Nice. Au contraire ils ont besoin de relier aux pays limitrophes (à Irun, Port Bou et Vintimille) pour augmenter le nombre de voyageurs. De la même façon, résorber les "correspondances absurdes" permettra d'augmenter le nombre de voyageurs accédant aux trains de nuit par correspondance TER.
* Au lieu de restreindre le nombre de wagons, de jours de circulation et d'augmenter les tarifs, la Suède a réussi la « rentabilité par le volume » : des prix incitatifs, plus de wagons pour plus de voyageurs, plusieurs conforts (sièges inclinables, couchettes et cabines privatives), des horaires optimisés et une circulation toute la semaine !

La mobilisation est donc nécessaire pour obtenir sans délai la remise en circulation du Paris-Port Bou, le maintien de Paris-Irun et Paris-Nice, ainsi que le retour des trains de nuit transversaux et radiaux. Passons le message autour de nous pour que nous soyons plus nombreux dans chaque ville. Pour être informé et participer localement, merci d'envoyer un email au contact de votre département ( voir sur https://ouiautraindenuit. wordpress.com/ ).

Joyeuses fêtes !

Pendant les fêtes, n'hésitez pas à faire signer la pétition !

Rendez-vous en 2017 pour retrouver tous nos trains de nuit !


Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.