REP+ Rien de plus

0 a signé. Prochain objectif : 15 000 !


L'équipe éducative du collège Lucie Aubrac de Givors, les parents d'élèves et les élèves sont en alerte. Nous vivons depuis un certain temps une dégradation du climat scolaire qui a culminé cette semaine avec l'agression de 3 de nos enseignants. Un premier a été menacé par un élève en classe avec des ciseaux. Une autre à l'extérieur s'est faite aborder par 3 élèves du collège qui l'ont suivie et agressée verbalement en essayant de l'empêcher de passer. Enfin, un troisième sortait du collège à vélo et s'est fait pourchasser par une voiture qui attendait, proche du collège (plaque masquée) et qui a essayé de l'écraser à trois reprises (tentative d'homicide volontaire). 

Aujourd'hui nous sommes classé REP, cela veut dire que nous avons déjà des aides. Cependant, ce classement n'est plus adapté à notre situation et surtout risque de disparaître dès l'année prochaine. 

Pourquoi voulons-nous la REP+ ? Depuis des années, nous remplissons tous les critères établis par le ministère lui-même pour l'obtenir (élèves boursiers, élèves vivant dans des quartiers défavorisés, etc.). Il y a 5 ans on nous a promis ce statut de REP+ mais depuis le rectorat et le ministère nous ont oubliés et ne veulent plus répondre à notre demande. Maintenant, nous devons résister et nous battre pour l'obtenir. Nos classes deviennent surchargées, la tension monte et les agressions se multiplient.

Les évènements de cette semaine ne sont malheureusement que quelques exemples de ce que nous vivons au quotidien. Grâce à ce classement en REP+ nous aurons des classes avec des effectifs plus réduits ce qui ne pourra que créer un climat scolaire plus apaisé pour tous ! Cela débloquera aussi des fonds pour des projets d'établissement qui permettront entre autres d'avoir plus d'assistants d'éducation, 2 CPE à plein temps et d'organiser encore plus de projets avec les élèves. Cela permettra plus de temps de concertation et rendra les postes d'enseignants dans le collège plus attractifs.

Cela ne concerne pas que le collège mais aussi tout le réseau. En effet, les écoles du primaire bénéficient comme nous le classement REP. Si celui-ci disparaît, eux aussi en subiront les conséquences. De la même manière, si le collège est classé REP+, ils en auront tous les bénéfices ! Un exemple non négligeable dont ils bénéficient déjà grâce au classement REP est le dédoublement des classes en CP et CE1. Repasser à des classes à 30 serait catastrophique pour les élèves...

Il faut prévenir avant de guérir, ce n'est qu'avec des aides supplémentaires, pérennes et durables que nous pourrons éviter plus d'incidents et exercer notre métier dans de bonnes conditions. Nous avons besoin de votre soutien pour réussir !

Deux enseignants du collège ont entamé une grève de la faim le lundi 25 janvier, du jamais vu dans l'éducation national, vous pouvez les suivre en cliquant sur ce lien :

https://www.youtube.com/grèvedelafaim