Maintien des 3h d'enseignement du breton par classe et par semaine dans le secondaire

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Monsieur le Recteur,

Nous avons pris connaissance de la décision de l’Education Nationale d’octroyer à l’enseignement hebdomadaire des langues régionales, non plus 3 heures par classe mais 3 heures par niveau à la rentrée 2021/2022. Ce changement n’est pas sans conséquence ni pour les élèves du réseau Diwan ni pour les enseignants de breton. En effet, cette mesure semble totalement injuste et inéquitable pour les élèves du réseau Diwan car nous avons plusieurs établissements qui comptent 2 à 3 classes par niveau, ce qui n’est pas le cas des classes bilingues dans les établissements publics et privés catholiques.

Nos élèves auraient donc 1heure d’enseignement de langue bretonne alors que les élèves du public ou du privé catholique en auraient 3. Sous quel prétexte? Celui de l’immersion ?

Qui pourrait dans la même logique, envisager la diminution des heures d’enseignement de français sous prétexte de bénéficier d’une immersion en français ?

Les enseignants de langue bretonne seront eux aussi grandement impactés car ils verront, dans le meilleur des cas, leurs heures d’enseignement diminuer, ou perdront leur poste !


Comment est-il possible de créer autant d’inégalités, d’injustice voire de précarité au sein de l’Education Nationale ?


Nous demandons donc impérativement que les 3 heures d’enseignement des langues régionales par semaine restent attribuées par classe et non par niveau.


Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Recteur, nos sincères salutations.

 

 

Aotrou Rektor,

 

Deuet omp da c’houzout e oa bet divizet gant an Deskadurezh-Stad gouestlañ teir eurvezh ar sizhun dre live d’ar c’helenn yezhoù-rannvro en distro-skol 2021/2022, e-lec’h an teir eurvezh ar sizhun dre glasad a zo bet betek-henn.

Un tamm mat a gemm a zeuje diwar an diviz-se, ken evit skolidi rouedad Diwan, ken evit ar gelennerien brezhoneg.


Direizh a-grenn eo seurt diviz evit skolidi rouedad Diwan, pa’z eus 2 ha betek 3 c’hlasad al live e meur a skol, ar pezh n’eo ket gwir evit klasadoù divyezhek ar skolioù publik pe prevez katolik.

Setu ma vije hor skolidi gant un eurvezh brezhoneg ar sizhun ken, pa vije re ar skolioù publik pe prevez katolik gant teir. War beseurt digarez ‘ta ? Ar soubidigezh ?

Kement ha kas seurt poell da-benn, piv ‘ta az aje d’ober ur c’hrennañ d’ar c’helenn galleg war zigarez e vez soubet ar skolidi er yezh-se ?

Gwall baket e vo ar gelennerien brezhoneg ivez, pa welint o eurvezhioù-kelenn o koazhañ, pe gwashoc’h c’hoazh, pa gollint o fost !

Perak ‘ta degas dizingalded, direizhded, hag arvar en Deskadurezh-Stad ?

Setu ma c’houlennomp groñs ma vije dalc’het d’an teir eurvezh brezhoneg ar sizhun dre glasad, ha n’eo ket dre live.


Da c’hortoz ur respont diganeoc’h, aotrou Rektor, degemerit hor gwellañ soñjoù.