Non à la suspension du programme PEQ

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Le Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) du Québec doit annuler la suspension du programme permettant aux étudiants étrangers diplômés au Québec d’accélérer leur processus d’immigration au Québec.

Depuis 2010, le programme de l’expérience québécoise (PEQ) permet aux nouveaux diplômés d’obtenir en quelques semaines seulement un certificat de sélection du Québec pour obtenir la résidence permanente au Canada. Cependant, le MIDI vient d’annoncer la suspension du programme jusqu’au 1er novembre 2019.
Pourtant, il y a environ 32 778 étudiants étrangers au Québec, soit 19 820 au 1er cycle et 12 958 au 2e et 3e cycles selon une étude du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de la Science (MESRS) réalisée en Automne 2013. Ces jeunes diplômés représentent un enrichissement considérable pour le Québec.
Les études sont catégoriques sur le fait que le Canada subit une pénurie de main d’œuvre et le Québec est l’une des provinces la plus affectée. Ces jeunes diplômés constituent un capital humain important qui peut combler l’offre accrue qui ne cesse de croître. Selon Gérard Fillion, journaliste économique de Radio Canada, la situation actuelle est ahurissante, un total de 470 000 postes sont vacants au Canada soit 93 000 au Québec.
La nécessité d’accueillir de nouveaux diplômés étrangers au Québec est un pari gagnant-gagnant pour accroître l’épanouissement économique et social de la province.
Nous pensons que le Québec doit porter haut une de ses valeurs principales qui est celle « d’une société riche de sa diversité ».