Forêt d’Atewa comme Parc national – pas d’exploitation minière

0 have signed. Let’s get to 15,000!


(Englishespañolportuguês)

Le Gouvernement du Ghana doit déclarer la forêt d’Atewa comme Parc national pour la protéger de l’exploitation minière de bauxite.

La forêt d’Atewa est le plus bel exemple de forêt sempervirente d’altitude dans la région forestière de Haute Guinée : de par son altitude, elle arbore un type de végétation distinct, extrêmement rare et très riche en espèces, y compris :

  • Plus de 70 espèces classées en danger critique d’extinction (CR), menacées (EN) et vulnérables (VU) par l’UICN, à l’exemple de la grenouille Conraua derooi ;
  • Au moins 50 espèces de mammifères, dont le Mangabey couronné Cercocebus lunulatus, récemment découvert et en danger d’extinction ;
  • Plus de 1000 espèces de plantes et 230 espèces d’oiseaux, dont le Gobemouche du Libéria Melaenornis annamarulae, qui n’est présent nulle part ailleurs au Ghana ;
  • Plus de 570 espèces de papillons déjà recensés sur plus de 700 espèces potentielles – une diversité qui ferait d’Atewa la forêt la plus riche en papillons d’Afrique occidentale.

Dans notre rapport au Gouvernement du Ghana (en anglais), préparé avec le soutien de l’UICN Pays-Bas, nous avons démontré l’immense importance de la forêt pour l’approvisionnement en eau de cinq millions de citoyens d’Accra et fait valoir des arguments économiques solides en faveur de la protection de la forêt d’Atewa par sa désignation comme Parc national.

Pourtant, le Gouvernement projette de permettre aux entreprises chinoises d’extraire les réserves de bauxites découvertes dans les sommets des collines de la forêt d’Atewa. Ces réserves sont distribuées sur une vaste zone et leur exploitation nécessiterait l’élimination de la forêt. La conséquence serait un paysage stérile, impossible à restaurer dans son état antérieur.

Le Parc national d’Atewa représenterait un héritage positif et durable pour le Gouvernement du Ghana. Cette option bénéficie d’un large soutien public parmi les communautés vivant aux abords de la forêt, et elle contribuerait à respecter l’engagement pris par le Ghana envers la Convention internationale sur la diversité biologique et les Objectifs du développement durable. Cette perspective contraste violemment avec la perte irremplaçable que signifierait l’exploitation minière des collines.

Nous avons besoin de votre aide ! Merci de signer la pétition et d’encourager vos amis à signer également. Visitez arocha.org/fr/atewa pour plus d’informations et plus de choses à faire.



Today: A Rocha International is counting on you

A Rocha International needs your help with “Forêt d’Atewa comme Parc national – pas d’exploitation minière #SaveAtewa Pétition au President @NAkufoAddo du Ghana”. Join A Rocha International and 12,031 supporters today.