SCANDALE CONCOURS PASS-UNIVERSITE DE PARIS

SCANDALE CONCOURS PASS-UNIVERSITE DE PARIS

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Doc DAV a lancé cette pétition adressée à Emmanuel Macron (Président de la République française.) et à

 

                                         COMMUNIQUE DE PRESSE

 

                     Recours Collectif des Etudiants de l’Université de Paris

                                      Filière santé, PASS 1ere Année.

                        La nouvelle Epreuve Orale sur le banc des accusés

 

L’Université de Paris a publié les classements « finaux » de l’examen classant 2020/2021 PASS 1ere année, filière santé , ce jeudi 8 Juillet 2021, à l’issue d’une épreuve orale qui laisse dans la perplexité, l’incompréhension et la détresse plusieurs centaines d’étudiants.

Notamment ceux qui étaient parvenus à se hisser sous la barre du fameux Numerus Apertus (520 places pour la filière médecine), à l’issue des épreuves du 1er Groupe (Ecrit), sanctionnant 8 mois de cours (plus de 15 modules et épreuves), d’apprentissages et de travail.

Alors pourquoi cette détresse des étudiants ? Car la nouvelle épreuve orale, mise en place dans le cadre de la réforme de l’accès aux études de santé, a complétement remis en cause ces classements, en à peine un mois.

L’Université a décidé d’accorder une pondération allant jusqu’à 70% de la note finale (et donc du classement), à cette épreuve qui devait valider les compétences « humaines » des candidats.

« Le problème, c’est que l’Université de Paris n’a effectué aucune formation sur ces compétences, à peine 2 webinars de 1h, en changeant le contenu d’une des épreuves 2 semaines avant l’épreuve d’oral » déclare Cécile, qui a perdu plus de 300 places avec cette épreuve. Malgré une note de 13,5/20 « Je trouve cela essentiel que les futurs médecins soient à l’écoute des patients, plus ouverts, plus créatifs, comme le veut la réforme, mais c’est pour ça que je me suis inscrite à l’Université de Paris, pour qu’elle me forme et me rende meilleure. Et là, j’ai des examinateurs qui ne me regardent pas et m’interrogent sur l’agriculture industrielle ».

Paul, qui a perdu 200 places, renchérit : « L’Université s’est référée lors de son Webimar du 15 Mai aux épreuves orales des grandes écoles. Mais elle a occulté le fait que ces oraux des grandes écoles ont un poids beaucoup plus faible dans la note finale, et surtout, ont fait l’objet de 2 ans de formation en classe préparatoire ou université ».

Au final, l’Université de Paris balaie 8 mois de formation académique, par une épreuve orale non préparée, qui s’apparente à un examen d’entrée déguisé.

Ces étudiants se sont regroupés dans un collectif, et ont formalisé auprès de la direction de l’Université un courrier qui reprend ces trop nombreux manquements sur le fond et sur la forme. Celle-ci n’a toujours pas donné de réponse, elle a seulement ajouté une note d’information ce Dimanche 11 Juillet, justifiant la pondération de l’épreuve orale, sans proposer de solution à ses manquements académiques et erreurs.

« Cette épreuve orale a manqué son objectif cette année, c’est normal pour la première année de mise en place d’une telle réforme, surtout après 18 mois de pandémie. Il faut corriger cette erreur dès maintenant, pour ne pas pénaliser les étudiants, et améliorer pour la rentrée 2021 » reprend Paul, « Notre proposition est simple, permettre l’admission en 2eme année à la fois aux étudiants classés dans le Numerus Apertus du classement publié jeudi dernier, intégrant l’épreuve orale, ET celui de l’épreuve écrite, la seule conforme aux obligations de l’Université ».

« Nous ne voulons pas remplacer de l’injustice par de l’injustice, ni de la détresse par de la détresse. On parle d’à peine 50 places de plus en 2eme année, ce n’est rien quand on pense à la pénurie de médecin dont souffre la France » , termine Cécile,…

 

Nb : les prénoms ont été changés par respect pour les étudiants.

 

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !