DITES NON à l'extraction de pétrole près du sanctuaire marin d'Abrolhos au Brésil !

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 000 !


BR / FR

Je m'appelle Tamires, je suis une militante de l'environnement et des droits des animaux. Vous ne le savez peut-être pas, mais le parc marin brésilien Abrolhos compte plus de 90 000 hectares et protège 1 300 espèces d'animaux. Il possède l'une des plus grande biodiversité marine au Brésil et dans le sud de l'océan Atlantique !

Abrolhos protège une vaste zone de récifs côtiers à Bahia et comprend un archipel. Il sert également de région de reproduction pour les baleines à bosse et offre un abri aux communautés autochtones et autres communautés traditionnelles du Brésil. Mais tout cela est menacé par le projet du gouvernement Bolsonaro d'autoriser l'exploration pétrolière le long du parc marin.

L’analyse technique de l’Institut brésilien de l’environnement (IBAMA) a recommandé de ne pas explorer le pétrole dans les zones proches d’Abrolhos, comme indiqué par Associated Press. Le risque de déversement d'hydrocarbures dans les "zones de haute sensibilité" est dangereux. Mais le président de l’IBAMA, Eduardo Bim, a ignoré ces informations et autorisé la vente aux enchères.

Je suis scandalisée par cette histoire. Je sais qu'un incident avec des déversements de pétrole pourrait endommager de manière irréversible la région et détruire l'équilibre environnemental à Abrolhos. Le rôle d'IBAMA est de protéger l'environnement et le président de l'agence devrait suivre ce principe.

Afin d'éviter un tel risque de catastrophe, je demande aux députés brésiliens et aux sénateurs du Congrès national d'agir pour la défense d'Abrolhos. J'adresse ma demande aux Nations Unies (ONU) et à l'Organisation des États américains (OEA), qui devraient faire pression sur le président brésilien, Jair Bolsonaro, pour qu'il renonce à ce projet. Enfin, je compte sur la justice fédérale pour exclure les sept blocs de pétrole de la vente aux enchères, car ils sont les plus proches du parc marin Abrolhos.

Il faut faire vite ! La vente aux enchères de concession pétrolière est prévue pour le 10 octobre. Le président Jair Bolsonaro, le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles, et l'Agence brésilienne du pétrole (ANP) ne peuvent changer d'avis que par votre signature et votre pression.

L'exploration du pétrole à côté d'une zone aussi importante ne devrait même pas être envisagée ! Signez si vous êtes d'accord avec la préservation du parc national des Abrolhos !