Cartables trop lourds, plein le dos !

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


Parce que la santé des enfants devrait être notre première préoccupation de parents et d’enseignant-e-s, allégeons les cartables de nos enfants.

Monsieur le Ministre de l’éducation,

Le poids des cartables des élèves, notamment au collège, est une atteinte à leur intégrité physique et nuit à leur santé. En tant que Ministre de l’éducation, faites respecter la circulaire officielle de 2008 (précédée par celle de 1995, le problème n’est donc pas récent) qui recommande de ne pas dépasser 10% du poids du corps pour un cartable, soit 3,3 kg en moyenne en 6ème. 

Dans la réalité, il n’est pas rare que le cartable des collégiennes et des collégiens excède les 10 kg. Cela équivaut pour un-e adulte moyen-ne à porter sur plusieurs centaines de mètres quotidiennement plus de 22 kg sur le dos. Qui accepterait cela ?

Le poids des manuels est en grande partie responsable de cette situation. Il est le principal levier sur lequel agir. Des propositions simples et non-coûteuses sont régulièrement émises par les parents d’élèves. Pourquoi ne pas imaginer par exemple des manuels aux parties détachables ?  Les solutions sont multiples.

Les livres scolaires ne sont pas seuls en cause. Quelques exemples : des enseignant-e-s continuent d’exiger 2 cahiers à apporter pour le même cours. Ou demandent aux élèves des classeurs dans différentes disciplines, le cartable étant parfois chargé de 3 classeurs, plaçant dès lors le poids du cartable au-dessus de ce qu’indique la loi.

Ce n’est pas la liberté pédagogique qui est ici discutée, c’est le respect de la santé de nos enfants qui est exigé. Nous souhaitons que les familles, pour protéger leurs enfants, ne soient pas amenées à prendre unilatéralement des décisions qui auraient une incidence négative sur le climat scolaire. Personne n’a en effet intérêt à voir se dégrader les relations entre les parents et les personnels de l’éducation nationale.

Le monde de l’éducation nationale dans son ensemble, en laissant perdurer un phénomène dénoncé par les enfants et leurs familles depuis de trop nombreuses années, montre ainsi un conservatisme qui ne contribue pas à assurer le climat de confiance entre toutes les instances éducatives nécessaire à la réussite de toutes et de tous.

Nous, parents d’élèves, entendons désormais faire respecter les droits de nos enfants. Il faut donc que cette rentrée 2017, Monsieur le Ministre de l’éducation, signe la fin de ces cohortes de petits corps écrasés sous le poids de leurs cartables.

 

                                  Karine Bertrand et Franck Dubreuil, parents d’élèves élu-e-s

 



Karine compte sur vous aujourd'hui

Karine BERTRAND a besoin de votre aide pour sa pétition “Cartables trop lourds, plein le dos !”. Rejoignez Karine et 48 203 signataires.