Sauvons France Loisirs !

0 have signed. Let’s get to 5,000!


France Loisirs est le premier Club de livres en France et en Europe.

Fondé en 1970 par le groupe allemand Berstelsmann et le groupe français des Presses de la Cité, il s'est imposé depuis un demi-siècle comme l'un des principaux acteurs de la culture populaire, ouvrant le chemin de la lecture à des millions de personnes qui en étaient privées grâce à un réseau de vente de livres par correspondance très innovant pour l'époque. Ces lecteurs sont restés fidèles et ont transmis leur passion à leurs enfants puis petits-enfants. L'ouverture de boutiques réparties sur l'ensemble du territoire a permis d'ajouter une dimension humaine, physique au fameux "catalogue trimestriel" du Club. Conseils, écoute, relations privilégiées entre le personnel des boutiques et les lecteurs qui, sans cela, seraient perdus dans la masse de livres publiés chaque année.

France Loisirs c'est cela : une VASTE FAMILLE composée de millions de lecteurs, une équipe éditoriale formidable qui sait choisir les textes, les sélectionner et les mettre en avant dans les catalogues, avec de nombreuses exclusivités qui ne se trouvent qu'au Club avec des découvertes d'auteurs débutants ou méconnus, un réseau de boutiques animé par des personnes passionnées et motivées, des centaines d'auteurs qui peuvent compter sur un public fidèle, un accueil chaleureux lors des séances de dédicaces, des ventes de livres bien supérieures à ce que ces auteurs peuvent espérer dans l'édition traditionnelle, des éditeurs qui, sans l'édition Club, ne pourraient rentabiliser l'investissement que représente la publication d'un livre. De nombreux auteurs vous le diront : il est fréquent qu'un livre vendu à 1000 exemplaires en édition courante, à cause de la concurrence féroce et de la concentration des ventes sur quelques auteurs à succès, toujours les mêmes, parvienne encore à séduire 10 000, 20 000 parfois 100 000 lecteurs France Loisirs. Il s'agit pourtant des mêmes livres. Pourquoi cet écart ? Parce que chez France Loisirs, la sélection est stricte, la mise en avant efficace, le conseil des vendeurs en boutique personnalisé, la fidélité des lecteurs sans faille. Tout le monde y gagne : les lecteurs, les auteurs et les éditeurs. LA FRANCE AUSSI, grâce au rayonnement de la culture et la défense de la francophonie que permet le Club.

Aujourd'hui, France Loisirs est en grande difficulté. En redressement judiciaire depuis le 1er décembre dernier, il bénéficie d'une période d'observation de 6 mois, jusqu'à fin mai 2018. Si France Loisirs s'arrête, ce seront des milliers d'employés au chômage, des centaines d'auteurs qui ne pourront plus vivre de leur métier, déjà si fragilisé, des millions de lecteurs orphelins qui se détourneront de la lecture, des maisons d'édition qui, faute des droits annexes fournis par les ventes au Club disparaîtront.

L'arrêt de France Loisirs, c'est la MORT D'UNE PARTIE DE L'ÉDITION FRANÇAISE, c'est la MORT DES AUTEURS, c'est tout un pan de la culture française qui sombre à jamais.

Il ne faut pas que cela arrive. Il faut sauver France Loisirs. NOUS POUVONS, VOUS POUVEZ SAUVER FRANCE LOISIRS ! Dès aujourd'hui, EN SIGNANT CETTE PÉTITION, que vous soyez auteur, lecteur, éditeur, libraire ou défenseur de la culture et la littérature française.


Adrian Diaconu a repris le groupe en 2015, au moment où les précédents actionnaires, le fonds d'investissement Najafi, avaient bradé l'ensemble des actifs et enregistré d'énormes pertes. Cet homme seul mais passionné et profondément humaniste, a voulu relever un défi presque impossible, en modernisant le Club sans sacrifier le moindre employé. Deux ans et demi plus tard, il a été contraint de prendre des mesures drastiques pour sauver l'entreprise : changement de siège social, redressement judiciaire, plan social. Mais il a besoin d'investisseurs nouveaux pour remettre à flot le navire dans la tourmente. Sans quoi, c'est le naufrage.

Des solutions ont été évoquées au plus haut niveau : le Premier ministre Edouard Philippe et le gouvernement se sont penchés sur le dossier. Ils auraient pu consentir l'aide nécessaire pour sauver France Loisirs et un pan de la culture française. Ils ont préféré accorder un prêt de 90 millions d'euros au groupe de presse Presstalis alors que 10% de cette somme sauvait France Loisirs !

Les principaux groupes éditoriaux ont été réunis dans le but d'accorder un prêt au Club sans qui ils ne pourraient pas vivre. Certains ont joué le jeu, dont Albin Michel, Editis et quelques autres. Mais les autres, parmi les plus importants, ont décliné la proposition, alors qu'ils avaient si peu à perdre et tant à gagner.

Aujourd'hui, chaque minute compte. DANS DEUX MOIS, SI LE FINANCEMENT MANQUANT N'EST PAS TROUVÉ, FRANCE LOISIRS FERME SES PORTES POUR TOUJOURS !

Vous pouvez agir avec nous en signant cette pétition et en la partageant largement. Son objectif est clair :

1. Le gouvernement d'Edouard Philippe et la ministre de la Culture Françoise Nyssen doivent revoir leur position en accordant un prêt à France Loisirs.

2. Les responsables des principaux groupes éditoriaux (ils sont six) doivent se mettre d'accord pour, tous ensemble, accorder un prêt à France Loisirs, qui est non leur concurrent mais leur partenaire depuis 50 ans.

3. Les investisseurs doivent se manifester et s'associer à cette entreprise qui est la seule à pouvoir concurrencer un certains diffuseur américain monopolistique et qui, sans cela, renforcera encore sa position dominante.

4. Les libraires hors France Loisirs doivent également apporter leur soutien s'ils ne veulent pas disparaître peu à peu au profit du diffuseur américain précité.

SIGNEZ, PARTAGEZ LARGEMENT CETTE PÉTITION, PARLEZ-EN AUTOUR DE VOUS, SOYEZ NOMBREUX, LES PLUS NOMBREUX POSSIBLES, ET CES DEMANDES LÉGITIMES SERONT ENTENDUES.

Il faut sauver le soldat France Loisirs.

Nous le sauverons.

Vous le sauverez.

Tous ensemble.

Merci.

 

 



Today: Edouard is counting on you

Edouard BRASEY needs your help with “auteurs: Sauvons France Loisirs !”. Join Edouard and 4,815 supporters today.