#WorldCupofPeace: Pour un cessez-le-feu en Syrie avant la Coupe du Monde en Russie

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


Nous sommes Syriens. Nous sommes des réfugiés. Nous sommes des footballeurs.


Les médias abondent de nouvelles de notre pays et de la guerre qui l'a englouti depuis plus de 7 longues années. En tant que Syriens, nous avons vu nos amis, nos voisins et nos familles souffrir pendant que le monde les regardait.


La guerre a détruit un mode de vie pacifique pour des millions de civils. Des centaines de milliers de personnes ont été tuées et des millions ont été forcés de fuir, comme nous l'avons été, leurs vies déracinées. Le football était notre mode de vie, mais la guerre a détruit les clubs de football et les stades et a dispersé les joueurs syriens à travers le monde. Nous ne voulions pas tuer nos sœurs et nos frères syriens, ni devenir nous-mêmes victimes de la violence, alors nous avons choisi de fuir le pays.


Mais pour les joueurs qui ont réussi à quitter la Syrie, très peu ont eu accès aux terrains d'entraînement, à la documentation et aux autres ressources nécessaires pour continuer à jouer au football. Notre propre équipe continue à jouer tous les dimanches, témoignage de notre amour pour le sport et pour les Syriens qui eux ont perdu l'opportunité de jouer. Pour nous, le football a été un pilier de stabilité, nous offrant camaraderie, joie et rire, même dans les jours les plus sombres.


Nous avons vu le pouvoir unique du sport de rassembler les gens et d'inspirer les valeurs de respect, d'intégrité et d'unité. En 1978, les Nations Unies ont déclaré que le sport était un «droit fondamental pour tous». Pourtant, à peine un mois avant le début de la Coupe du Monde de la FIFA, nos amis et nos familles restés en Syrie et beaucoup d'autres déplacés du fait de la guerre sont incapables de pratiquer un sport ou regarder la Coupe du Monde en toute sécurité. Ils seront préoccupés par leur lutte quotidienne pour survivre parmi les bombes et les assiégeants.


Depuis la trêve de Noël de 1914, où des soldats ont joué au football entre les tranchées, le sport s'est avéré être un puissant catalyseur pour la paix. Cet été, alors que la communauté du football part en Russie, il pourrait en être un à nouveau.


Nous croyons que la Coupe du monde devrait être exploitée comme une force pour le bien dans notre monde. C'est pourquoi nous appelons tous les dirigeants du monde à exhorter le Président Poutine, hôte de la Coupe du Monde, à déclarer un cessez-le-feu en Syrie et à apporter plus de paix et de sécurité aux Syriens avant la cérémonie d'ouverture du 14 juin.


Au nom de la communauté du football, des valeurs sportives et, plus important encore, des millions de Syriens touchés par la guerre, nous avons besoin d'une Coupe du Monde de la Paix.



SAWA Diaspora compte sur vous aujourd'hui

SAWA Diaspora Football Team a besoin de votre aide pour sa pétition “#WorldCupofPeace: Pour un cessez-le-feu en Syrie avant la Coupe du Monde en Russie”. Rejoignez SAWA Diaspora et 54 234 signataires.