Du Personnel supplémentaire pour les urgences de la Croix-rousse (LYON)

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


 LETTRE OUVERTE

Depuis le 15 février 2018, NOUS, personnel des urgences de l’hôpital de la croix rousse sommes déclarés grévistes.

En solidarité avec nos collègues d’autres hôpitaux lyonnais (public et privé), rejoignant aussi un mouvement national et suite à de graves incidents internes au service, la grève est pour chacun de nous le seul moyen de nous faire entendre.

 Des collègues, médecins et aides-soignants, présents dans le service depuis 20 ans n’avaient jamais vu un tel abattement et épuisement moral et physique toucher l’ensemble de l’équipe.

 Notre service ayant subi de nombreux bouleversements ces derniers mois, notre équipe a toujours fait preuve d’organisation, d’intelligence et d’un grand professionnalisme pour offrir à nos patients des soins de qualité et un sourire affiché.

Mais ce sourire de façade masque depuis des mois un profond malaise.

Les journées sont parfois très longues pour nous : la fatigue physique empiétant toujours un peu plus sur notre vie privée et nous demandant toujours plus d’effort …nous avons depuis longtemps puisé dans des ressources qui, aujourd’hui , n’existent plus…

Le moral est au plus bas dans le service… les arrêts de travail de plus en plus fréquents : les corps abimés ne tiennent plus les rythmes effrénés que notre encadrement direct et la Direction Générale des Hospices nous demande d’accomplir.

Notre vie privée n'est plus respectée et nous recevons des mails, des sms et des appels sur nos jours de repos et même de vacances, afin de nous demander de revenir travailler pour remplacer nos collègues.

 Nous avons eu deux rendez-vous avec la direction de l’hôpital de la croix–rousse où il est question de chiffres, toujours et encore des chiffres…

 Mais, NOUS, nous savons que la nature même de notre mission auprès des patients, l’essence même de notre métier se joue complètement de ces chiffres grotesques.

 Comment comparer le manque d’un directeur des soins et le manque d’un aide soignant et d'un infirmier au quotidien dans notre service ? 

Est-ce, la direction qui change une protection souillée par les selles et les urines ?

Est-ce, cette même Direction qui masse une poitrine d’un corps inanimé ?

Est-ce, elle encore qui tient une main vieillie et qui caresse un front blanchi par les années, pour soulager, réconforter et apaiser ?

Est ce, la Direction qui pousse des brancards aux quatre coins de cette immense hôpital pour emmener un patient en réanimation, en coronarographie, au bloc opératoire ? 

Est-ce elle qui devant son casier s’est effondré car il n’a pas réussi à faire son travail comme on lui a appris et qu’il sait pertinemment que ce qu’il a fait, aujourd'hui, s’appelle, malheureusement, de la maltraitance ? 

Est-ce la direction qui parfois se demande ce qu’il pourrait faire d’autre de sa vie et qui n’arrive pas a prendre de décisions car en faite ce métier c’est justement TOUTE sa vie ?

Est-ce elle encore, qui sait que ce métier le rendra riche ? OUI… très riche… d’humanité, de bonté, de fou rire, de complicité, de moments de vie partagés uniques.

Est-ce, cette même Direction qui, se targuant de sa jolie fonction, exige pour sa maman un lit, IMMEDIATEMENT, dans un service approprié ; alors que votre grand-mère, elle, elle attendra une nuit, et plus, sur un brancard inapproprié pour son âge, sa pathologie et tout simplement son humanité ?

Est-ce elle, qui parfois à cause de tout "ÇA" a eu envie de se suicider ?

 Notre métier est attaché à l’humain et à ces plus basses expressions : la peur, la maladie, la mort, le sang, les urines, les selles, le vomi, la colère, le dénis, la folie… nous le faisons pourtant avec passion et motivation.

Mesdames et Messieurs les Directeurs, sachez que pour soigner des personnes malades sans mettre leur vie en danger et dans le respect de la dignité humaine; il FAUT déployer des MOYENS HUMAINS que nous n'avons plus aujourd'hui.

Aujourd’hui, notre effectif en personnel ne nous permets plus de travailler en sécurité et dans la bienveillance pour nos patients.

 Pour se faire entendre, il faut savoir parler la même langue et comme nous l'oblige notre Direction, en chiffre, cela donne :

 +30% d’activités en 10 ans et pourtant il y a toujours moins de soignants et de personnel administratif.

Après la déception des élucubrations qui nous ont été faites par notre Direction, ce 26 Avril 2018, porte parole également de la Direction Générale des Hospices et devant un manque cruel de raisonnement humaniste;  nous avons décidé de RENFORCER NOTRE MOUVEMENT de grève.

 Nous sommes une équipe chevronnée et nous savons que nous sommes dans nos droits car ce que nous exigeons est juste et normal. Il n’y a pas d’excès à vouloir accueillir et soigner nos patients dans les meilleurs conditions qu’un hôpital de notre envergure doit leur offrir. Nous faisons la grève car nous sommes déterminés à rester des professionnels de santé jusqu'au bout et nous refusons la maltraitance qui nous est imposée!

Il y a, fort longtemps, les Hospices Civils de Lyon avait une aura implacable.

Il ne reste aujourd’hui que des miettes d’un navire vermoulu que la Direction Générale tente de faire sombrer avec des politiques de Lean management inappropriées au domaine de la santé et des réductions de personnel dangereuses pour la VIE de nos patients.

A notre niveau, nous ne plierons pas et nous sommes déterminés à faire tous ce qui sera nécessaire au maintien de la sécurité, de la bienveillance et de la dignité humaine.

   A PRESENT, il n'y a qu'un SEUL CHIFFRE QUE NOUS VOULONS ENTENDRE:

                                                CELUI DE 2 !

 

Nous exigeons le création de 2 temps plein quotidien en 12 heures; soit un aide soignant et un infirmier, diplômés d'Etat, supplémentaires, chaque jour, dans le service.

 

L'EQUIPE DU SMA CROIX ROUSSE à LYON 4ème VOUS REMERCIE POUR VOTRE LECTURE ET VOTRE SOUTIEN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 



urgence croix rousse compte sur vous aujourd'hui

urgence croix rousse a besoin de votre aide pour sa pétition “URGENCE Croix-rousse (LYON)”. Rejoignez urgence croix rousse et 3 936 signataires.