Petition Closed

Improve mental health services at uOttawa

This petition had 612 supporters


[Content / Trigger Warning: suicide, mental health] Le français suit.

It is never too late to be proactive about mental health - but its about time.

On March 16, 2017, a fellow student has died by suicide. Since then, the University of Ottawa’s mental health services have come under much scrutiny.

The Fulcrum and La Rotonde – the English and French student-run newspapers – have both reported about it, firstly with The Fulcrum breaking the news, and La Rotonde follows up on the reactions from students, the Student Federation of the University of Ottawa, and the University of Ottawa administration:

We’ve also seen an outpour of editorials or letters to the editor that talk about making mental health a priority on campus. They highlight stories of mourning, of being put on wait lists and having to pay unacceptable fees. Both these publishers have highlighted important issues that need to be addressed and more information can be found on their sites.

Following the event, the some staff from the University released these statements found in these articles:

However, no official statement was done from the administration following the death - and no grieving or counselling support was offered. These stories can be very triggering, saddening, and traumatic for lots of individuals.  

In the staff statements, a few promises were made. We want to ensure that the University will follow through on these promises – those of working with key partners like the SFUO to decrease wait times and ensuring students have proper access to mental health services – and that it provides improved services in the next school year.

Following brief consultations with the student community of the University of Ottawa, we have developed recommendations for improvement in these areas:

  • More trained frontline personnel, including qualified mental health specialists
  • Staff / academic training on mental health including:
    o Knowing the signs of mental health issues and offering proper support,
    o Being more flexible and sympathetic in regards to academic performance when students face mental health challenges
  • A clear pathway to access external and internal mental health services, incidentally, an efficient referral system
  • Alleviation of the costs of attending private counseling sessions and the costs of prescription medication through increased, dedicated mental health fee coverages in the SFUO health insurance policy

Please sign this petition to show the University of Ottawa that you want to see an improvement in their mental health services. If you have testimonials or more suggestions, they are welcome.

As always, if you need immediate mental health help, you can contact the Ottawa Crisis Line at: 613–722–6914.  

***

[Avertissement du contenu / de déclencheurs: suicide, santé mentale]

Il n'est jamais trop tard pour être proactifs pour la santé mentale - mais il est à peu près temps. 

Le 16 mars 2017, un étudiant est décédé par suicide. Depuis, les services de santé mentale de l’Université d’Ottawa ont été critiqués.

The Fulcrum et La Rotonde – le journal étudiant anglophone et francophone – ont tous deux fait des reportages, d’abord avec The Fulcrum cassant les nouvelles, et La Rotonde fait un suivi par rapport aux réactions des étudiants, de la Fédération étudiante de l’Université d’Ottawa et de l’administration de l’Université d’Ottawa :

Nous avons aussi vu plusieurs éditoriaux et des lettres à l’éditeur qui parlent de rendre la santé mentale une priorité sur le campus. Ils mettent au jour des histoires de deuil, de se faire placer sur les listes d’attentes, et de devoir payer des frais inacceptables. Tous les deux journaux ont indiqué plusieurs choses qui devraient être adressées et plus d’information peut être retrouvée sur leurs sites.

Après l’évènement, quelques employés de l’Université ont soumis une déclaration qui peut être retrouvée dans ces articles :

Cependant, aucune déclaration officielle a été fait par l'administration suivant le décès - et aucun support pour du counseling ou pour le deuil a été offert. Ces évènements peuvent être une source de déclencheurs, de tristesse et de traumatisme pour plusieurs individus.

Dans les déclarations des employés, on peut y retrouver quelques promesses. Nous voulons nous assurer que l’Université va adhérer sur ses promesses – des promesses de travailler auprès des partenaires clés comme la FÉUO afin de réduire les temps d’attentes ainsi que de s’assurer que les étudiants ont un bon accès aux services de santé de santé mentale – et qu’elle donne des services améliorés dans l’année scolaire qui suit.

Suite à une brève consultation auprès de la communauté étudiante de l’Université d’Ottawa, nous avons développé des recommandations pour améliorer ces aspects :

  • Plus de personnel de base entrainé, incluant des spécialistes de santé mentale qualifiés
  • Entrainement du personnel / académique par rapport à la santé mentale incluant :
    o   Reconnaître les signes de problèmes de santé mentale et d’offrir le support adéquat,
    o   Être plus flexible et sympathique concernant la performance académique lorsque les étudiants font face aux défis de santé mentale
  • Une voie claire pour accéder aux services de santé mentale externes et internes, et par incidence, un système de référence efficace.
  • Un allégement des coûts d’accès aux sessions de counseling privés et les frais des préscriptions par une couverture des frais de services de santé mentale augmentée et dédiée dans la politique d’assurance maladie de la FÉUO

S’il vous plaît signez cette pétition pour démontrer à l’Université d’Ottawa que vous voulez voir une amélioration dans leurs services de santé mentale. Si vous avez des témoignages ou autres suggestions, ils sont les bienvenus.

Et puis, si vous nécessitez de l’aide à la santé mentale immédiate, contactez la ligne de crise d’Ottawa au : 613-722-6914.



Today: Maxime is counting on you

Maxime Lê needs your help with “University of Ottawa: Improve mental health services at uOttawa”. Join Maxime and 611 supporters today.