Supprimez les taxes, démocratisez l'état, et sauvez la planète (en même temps)

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


L'état collecte taxes et impôts. Mais seul l'impôt sur le revenu, l'impôt sur les successions, et celui sur la fortune sont progressifs (avec des taux plus faibles pour les pauvres et plus élevés pour les riches). Par contre, il existe des centaines de taxes, qui rapportent au total au moins 5 fois plus que tous les impôts progressifs réunis. Celles qui rapportent le plus sont la TVA, la CSG, les taxes sur les carburants, les taxes sur le tabac, l’impôt sur les sociétés, la taxe foncière, et la taxe d’habitation. Les moins riches et les petites et moyennes entreprises paient un taux très élevé de taxes, et en crèvent, alors que les plus riches et les plus grosses entreprises arrivent à ne rien payer ou presque (optimisation, fraude, et évasion fiscales), et même à se faire "rembourser" de l’argent par l’état, c’est à dire par nous tous.

C’est pourquoi nous exigeons de nos "représentants" qu’ils transfèrent le pouvoir budgétaire au peuple. Ils ne nous représentent pas, et ils sont trop souvent corrompus. Ne pas payer les "représentants" plus cher que les "représentés" les plus défavorisés est probablement le meilleur et peut-être le seul moyen d’écarter les candidats véreux pour ne conserver que ceux qui sont sincèrement altruistes.


En même temps, comme nous ne sommes pas naïfs, nous exigeons de nous-même de "leur mettre la pression" de toutes les façons possibles et imaginables jusqu’à ce que l’on obtienne :

  • la suppression de toutes les taxes,
  • le remplacement des taxes par des impôts progressifs sur les revenus des personnes, physiques, des entreprises, sur la fortune, et sur les successions,
  • l’interdiction des taxes et des impôts non progressifs (réforme constitutionnelle),
  • que le salaire des élus soit aligné sur le revenu des plus pauvres, hors remboursement de leurs frais justifiés,
  • que le mode de scrutin des élections garantisse mathématiquement que si un candidat est préféré à tout autre par une majorité, alors il est élu (c’est possible avec un vote préférentiel mais ce n’est pas le cas avec le système antidémocratique actuel). 
  • le transfert du pouvoir budgétaire au peuple (référendum budgétaire annuel)

Pour transférer le pouvoir budgétaire au peuple, chaque groupe parlementaire propose son projet de budget et le présente sous forme de dépenses et recettes à voter "à la carte" par les électrices et électeurs, lors du référendum budgétaire annuel. Certaines années, en même temps, on élira nos représentants en classant les candidats par ordre de préférence. On ne votera pas vraiment plus avec ce nouveau système politique, mais tous les ans, plutôt que deux ou trois fois certaines années et pas une seule fois pendant les 2 ou 3 ans qui suivent. Le gouvernement démocratiquement élu est ensuite chargé d’exécuter le budget voté par le peuple et le parlement d’en contrôler l’exécution.



Jean compte sur vous aujourd'hui

Jean NAIMAR a besoin de votre aide pour sa pétition “Supprimez les taxes”. Rejoignez Jean et 2 009 signataires.