Soutenez le collège des Bauges et son internat

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Le collège des Bauges dispose d'un internat, ce qui est une spécificité rare dans la région. Cette structure offre un cadre structurant et bienveillant à des élèves parfois en difficulté et venant de toute la région, leur permettant de réussir leur parcours scolaire dans de bonnes conditions. 

Cependant, la suppression d'une classe pour la rentrée prochaine pourrait nous contraindre à refuser six candidatures de futurs 6èmes internes !

De plus, les restrictions régulières des moyens d'encadrement nous empêchent d'accueillir autant d'internes que nous le souhaiterions : en effet, nous ne pouvons ouvrir que deux étages sur les trois du bâtiment d'internat, faute de moyens de surveillance.

Les discours au niveau national mettent en avant la volonté du ministre de l'Education de promouvoir les internats ruraux : qu'on nous en donne les moyens !

 

 

Pour plus d'explications :

La situation :  

            Les effectifs des élèves de CM2 sur le massif des Bauges sont en nette baisse cette année, avec 52 élèves seulement. Aussi, l’effectif réglementaire maximum étant de 28 élèves par classe en 6ème, nous avons été informés que le collège des Bauges accueillera uniquement deux classes de 6ème de 26 élèves à la rentrée scolaire prochaine. Cependant, nous avons constaté que dans ces effectifs, la Direction Académique ne pas en compte les futurs élèves de 6ème qui demandent une dérogation pour s’inscrire à l’internat du collège. 

           Or, nous avons déjà reçu de nombreuses demandes d'élèves souhaitant une dérogation (pour venir à l'internat ou comme demi-pensionnaire). Si l'on conserve seulement deux classes, nous ne pourrons accepter que 4 de ces élèves, surchargeant du même coup ces deux classes au niveau maximum de 28. Nous nous voyons donc contraints de refuser la candidature d’élèves motivés par le projet de l’internat, que l’équipe éducative s’attache à développer et à valoriser depuis plusieurs années. 

            Autre point important lié à notre internat : nous avons vu nos effectifs de personnel d'encadrement Vie Scolaire se réduire d'année en année, (nous sommes passés de 8 postes et demi en 2011-2012 à 5 postes en 2017-2018, et nous allons à nouveau perdre un poste de CUI à la rentrée prochaine). Ces diminutions consécutives des moyens de surveillance et d’encadrement ont pour conséquence de limiter la capacité d’accueil de l’internat : nous disposons de trois étages de dortoirs, mais nous ne pouvons assurer la surveillance que de deux étages. Ce bâtiment qui a été rénové avec le collège par le Conseil Général pour un budget de 8 Millions d'euros, est donc sous-utilisé et laisse des places d’internat vacantes.

            Pourtant, les discours médiatiques mettent en avant la volonté du ministère de l'Education Nationale de promouvoir les internats ruraux, notamment par la mise en place du « Grand plan internat ». Nous ne comprenons pas que notre collège se voie contraint de refuser des futurs internes, par la fermeture d’une classe de 6ème qui ne prend pas en compte les futurs internes, et par faute de moyens d’encadrement.

             Enfin, notre demande pour intégrer la "convention ruralité" a été refusée. Nous ne comprenons pas que notre établissement, qui nous semblait pourtant réunir tous les critères, n 'ait pas été retenu. 

 

Nos demandes auprès de la DASDEN :

            1. Accepter les demandes de dérogation des futurs 6èmes pour l'an prochain, et donc maintenir notre troisième classe de 6ème.

            2. Affecter au collège des moyens supplémentaires en terme d'encadrement Vie Scolaire pour nous permettre d'accueillir mieux et plus d'élèves à l'internat : nous demandons à ce que le poste CUI qui va disparaître à la rentrée scolaire 2018 soit remplacé par un contrat d’assistant d’éducation, et nous demandons deux postes supplémentaires d’assistant d’éducation à temps complet, pour nous permettre d’ouvrir le 3ème étage de l’internat.

            3. Obtenir que notre demande pour intégrer la "convention ruralité" soit réexaminée. 

            

Nos démarches :

Nous avons engagé une grande mobilisation pour faire connaître notre situation et nos demandes : grâce à cette pétition, nous comptons communiquer très largement auprès des médias. 



Collège des Bauges compte sur vous aujourd'hui

Collège des Bauges a besoin de votre aide pour sa pétition “Soutenez le collège des Bauges et son internat”. Rejoignez Collège des Bauges et 1 934 signataires.