Petition Closed

Save the French sleeper trains

Save the French sleeper trains

Imagine. You fall sleep on an overnight train from Paris and wake up at your destination the next morning. What a brilliant thing to be able to do. Children love this; adults love this. It’s a fantastic, exciting, time-effective way to travel across Europe. And now it’s under threat.

The French State Department of Transport, which owns the national rail operator SNCF, has announced that unless a viable proposal from a train company is received by 1 July 2016, all but two of the night train routes from Paris will be axed, including journeys popular with French, British and Belgian skiers to reach the Alps. If these trains stop, it would be a tragedy for hundreds of thousands of travellers.

The French Government and SNCF say that the services are too expensive to run. But rail experts strongly disagree because most of the costs apply to the tracks (shared by daytime and overnight trains) and not the actual overnight trains themselves. The French Government and SNCF state that the trains are not as popular as they used to be, while at the same time not bothering to market or promote the trains effectively and neglecting to improve comfort and services.

Currently, most overnight services run every night. Suddenly going from that to zero nightly services on popular routes is not the way forward. We urge SNCF to continue to offer sleeper trains from Paris at least once per week – and preferably more. To cease the operation of overnight trains while maintaining track infrastructure would be a huge waste of resources and deny people the chance to travel overnight while making the journey part of the holiday – at a fraction of the pollution and emissions of flying or driving.

Please join us in this campaign to keep sleeper trains running successfully.

We call on the French State, SNCF and any relevant train companies to:

Release tickets for sleeper trains further in advance
Historically, tickets for sleeper trains from Paris have been put on sale erratically. While they should be available three months (90 days) in advance, travellers have been frustrated by consistently failing to find them on sale when expected. If reliably released six months (180 days) in advance, this would level the playing field with airlines and be consistent with Eurostar, enabling simultaneous booking by skiers travelling from the UK.

• Run some trains from Gare du Nord to the Alps
Travellers from Belgium and the UK arrive at Paris Gare du Nord, so if sleeper trains departed from the same station (instead of Gare d’Austerlitz, across Paris), this could make the combined journey easier and more attractive, while of course still serving Parisiens.

• If you can’t run trains daily, run them weekly
Currently the sleeper trains run every night and are busy on popular nights of the week. Yet the French State reports poor rates of occupancy. Rather than cancel the trains completely, concentrate demand on the most useful nights of the week.

Provide ski-tour operators with fixed or shielded prices
Ski tour operators would promote journeys via sleeper trains if they were confident of a certain price that they could include as part of a rail-ski package. Train companies could give them some fixed or shielded prices around which to create packages.

• Create a Eurostar + sleeper train through-fare
For daytime indirect journeys from the UK that combine a Eurostar with a fast TGV train, travellers benefit from a reduction in price. Why not do the same for journeys that involve a Eurostar and then a sleeper train?

• Engage destinations to incentivise sleeper-train travellers
What if ski resorts, for example, offered a free day’s ski pass, to reward travellers who come by overnight train and spending more time on the slopes? Incentive packages for train travellers could encourage travel this way.

• Improve comfort and services
There is so much potential to improve the comfort and services in these trains – making the couchettes a little more luxurious and reinstating a café-bar where people can hang out and socialise. Think in terms of improving the traveller experience and watch people flock to these trains.

Many thousands of people love and rely on these overnight trains. Please support this campaign to save these important rail services by signing the petition and sending to/sharing the campaign with your friends and network.

This petition has been jointly initiated by Snowcarbon, Loco2, Seat61, Back on Track, Budget Traveller and Futerra – and is supported by many other organisations and destinations.

Sauvez les trains de nuit Français

Imaginez. Vous vous endormez dans un train de nuit à Paris et vous vous réveillez à destination le lendemain matin. C’est tellement génial de pouvoir faire ça. Les enfants adorent, les adultes adorent. C’est une façon de voyager en Europe absolument fantastique et efficace en terme de temps. Et elle est aujourd’hui en danger.

Le ministère des Transports, à qui appartient la SNCF, a annoncé que toutes les lignes de trains de nuit sauf deux depuis Paris, seront supprimées, y compris les trajets vers les Alpes très appréciés des skieurs français, britanniques et belges, à moins qu’une compagnie ferroviaire privée n’envoie une proposition viable d’ici le 1er juillet 2016. Si ces trains s’arrêtaient, ce serait une tragédie pour des centaines de milliers de voyageurs.

Le gouvernement et la SNCF disent que ces services sont trop chers à faire fonctionner. Mais des experts ferroviaires ne sont absolument pas du même avis, car la plupart des coûts s’appliquent aux voies ferrées (partagées entre les trains de jours et ceux de nuit) et non pas juste aux trains de nuit à proprement parler. Le gouvernement et la SNCF mettent en avant que les trains ne sont plus autant appréciés qu’avant, tout en ne faisant rien pour promouvoir leur utilisation ou pour améliorer le confort des passagers et les services.

A l’heure actuelle, la plupart des services de nuit fonctionnent quotidiennement. Passer soudainement à zéro service de nuit sur les routes les plus fréquentées n’est pas envisageable. Nous conseillons vivement à la SNCF de continuer de proposer des trains couchettes depuis Paris au moins une fois par semaine – et même plus fréquemment si possible. Cesser l’exploitation des trains de nuit tout en maintenant l’infrastructure des voies ferrées seraient un énorme gaspillage de ressources et priverait les gens de la chance de voyager de nuit tout en faisant du voyage une partie intégrante des vacances – à une fraction de la pollution et des émissions générées par le transport routier ou aérien.

Rejoignez-nous dans cette campagne pour permettre aux trains couchettes de continuer à fonctionner avec succès.

Nous demandons au gouvernement, à la SNCF et à toute compagnie ferroviaire pouvant être impliquée de :

• Mettre en vente les billets pour trains de nuit plus en avance
Historiquement, les billets pour les trains de nuit depuis Paris ont été mis en vente de façon irrégulière. Alors qu’ils devraient être disponibles trois mois (90 jours) en avance, les voyageurs sont frustrés de ne jamais pouvoir les trouver en vente quand ils en ont besoin. S’ils étaient mis en vente de manière fiable 6 mois (180 jours) en avance, cela les mettrait sur un pied d’égalité avec les compagnies aériennes et avec l’Eurostar, permettant ainsi aux skieurs voyageant depuis le Royaume-Uni de réserver simultanément.

• Mettre en place des trains vers les Alpes depuis la Gare du Nord
Les voyageurs de Belgique et du Royaume-Uni arrivent Gare du Nord : les correspondances seraient donc beaucoup plus faciles et plus attractives si les trains couchettes partaient de la même gare (au lieu de la Gare d’Austerlitz située de l’autre côté de Paris), tout en continuant bien sûr à bénéficier aux parisiens.

• Exploiter les trains de nuit à fréquence hebdomadaire
Actuellement, les trains couchettes fonctionnent tous les soirs et sont très fréquentés certains jours de la semaine. Pourtant l’Etat rapporte de faibles taux de fréquentation. Plutôt que de supprimer complètement les trains, il serait plus efficace de concentrer la demande sur les nuits les plus rentables de la semaine.

• Garantir des prix fixes aux tours opérateurs
Les tours opérateurs ski seraient plus enclins à promouvoir les trajets par trains couchettes s’ils connaissaient avec certitude le prix à intégrer à leur formule train et séjour. Les compagnies ferroviaires devraient leur fournir des prix fixes leur permettant ainsi de créer des formules tout compris.

• Créer un billet combinant le trajet Eurostar et les train de nuit
Les voyageurs bénéficient d’une réduction dans le cas d’un trajet indirect de jour depuis le Royaume-Uni combinant un billet Eurostar à un billet SNCF. Pourquoi ne pas mettre en place le même système pour les trajets impliquant un Eurostar et un train de nuit ?

Motiver les professionnels des stations de ski à offrir des avantages aux voyageurs venant en trains couchettes
Et si les stations de ski offraient par exemple un forfait gratuit d’une journée afin de récompenser les voyageurs venant par le train de nuit et passant plus de temps sur les pistes ? Des mesures incitatives pour les voyageurs venant par le train en encourageraient d’autres à utiliser ce moyen de transport.

• Améliorer le confort et les services
Le potentiel est énorme pour améliorer le confort et les services disponibles dans ces trains – rendre les couchettes un peu plus luxueuses et réinstaurer un espace café-bar où les gens pourraient se retrouver. Réfléchir en terme d’amélioration de l’expérience des voyageurs augmenterait certainement l’attrait des trains de nuits et leur fréquentation.

Des milliers de personnes adorent et comptent sur ces trains de nuit. Merci de soutenir cette campagne pour sauver ces services indispensables, en signant la pétition et en l’envoyant ou en la partageant à vos amis et à votre réseau.

Cette pétition a été initiée conjointement par Snowcarbon, Loco2, Seat61, Back on Track Budget Traveller et Futerra – et est soutenue par de nombreuses organisations et destinations.

 

This petition was delivered to:
  • SNCF CEO
    Guillaume Pepy
  • French Government Minister of State for Transport
    Alain Vidalies


    Daniel Elkan started this petition with a single signature, and now has 3,850 supporters. Start a petition today to change something you care about.