POUR LE MAINTIEN DES TGV ENTRE ANGERS ET LE MANS AUX HEURES DE POINTE !

POUR LE MAINTIEN DES TGV ENTRE ANGERS ET LE MANS AUX HEURES DE POINTE !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Usagers TGV Angers-Le Mans a lancé cette pétition adressée à SNCF et à

Abonnés TGV habitant à Angers et travaillant au Mans, nous subissons depuis plusieurs années la diminution du nombre de trains proposé sur notre ligne, qu’ils s’agissent de TGV ou de TER.

Récemment, nous avons découvert, sans en être informés officiellement par la SNCF, la suppression des trains suivants à compter du 16 décembre 2019 :

  • TGV Angers-Le Mans de 7h43 (arrivée au Mans à 8h23 - terminus Marseille Saint-Charles) ;
  • TGV Le Mans-Angers de 17h02 (arrivée à Angers à 17h42 – terminus Nantes) ;
  • TGV Le Mans – Angers de 19h36 (arrivée à Angers à 20h16 – terminus Nantes).

En conséquence, plus AUCUN TGV ne sera proposé entre Angers et Le Mans sur les plages horaires suivantes :

  • Le matin entre Angers et Le Mans de 6h30 à 8h42 ;
  • Le soir entre Le Mans et Angers de 16h30 à 18h30 et de 18h30 à 20h30.

Soit des plages horaires qui correspondent aux heures de pointe et pour lesquelles le nombre de passagers est le plus important !

Ces nouvelles suppressions vont devoir obliger les usagers TGV à soit :

- Se reporter sur les trains TER existants, qui, pour rappel, ont :

  • un nombre de trajets très restreint (1 à 2 trains par heure) ;
  • une durée de trajet bien plus élevée (1h10 contre 40min pour un TGV) ;
  • des horaires différents, qui obligent les usagers à revoir leurs organisations personnelle et professionnelle sur lesquelles ils n’ont pas forcément la main ;
  • pour certains, un nombre de passagers très important (trains saturés), notamment pour les trains dits « directs » ne s’arrêtant qu’à Sablé-sur-Sarthe et La Suze ;
  • aucun trajet de proposé sur certaines plages horaires, notamment entre 18h00 et 19h00, horaire pourtant très fréquenté des voyageurs, où seul un TGV est proposé à 18h36 ;
  • aucune connexion Wifi, contrairement aux TGV, connexion utile pour de nombreux usagers travaillant durant leurs trajets.

- Emprunter leur voiture.

Il est également nécessaire de préciser que tout abonné depuis moins d'un an d'un forfait annuel TGV devra, afin de résilier celui-ci, verser à la SNCF une indemnité forfaitaire correspondant au montant d'une mensualité alors que cette résiliation est en réalité du fait de la SNCF.

Nous ne comprenons pas ces choix qui ont été décidés dans l’indifférence et le mépris le plus total des usagers.

Nous ne comprenons pas ces choix à l’heure où l’on nous recommande d’emprunter les transports en commun, pour des raisons écologiques évidentes.

Nous ne comprenons pas ces choix qui mettent en péril l’organisation des travailleurs que nous sommes, aussi bien pour notre vie professionnelle que personnelle et nous oblige à subir des trajets toujours plus longs et inconfortables.

Nous ne comprenons pas ces choix alors qu’à l’inverse le prix de notre abonnement, lui, ne diminue pas et ne cesse d’augmenter.

Nous ne comprenons pas ces choix qui vont également impacter les usagers TER qui souffrent déjà d’emprunter des trains saturés et bénéficient également d'une offre de moins en moins importante.

Nous ne comprenons pas ces choix qui auront également un impact pour les usagers de Nantes qui vont subir de facto ces suppressions et bénéficier d’une offre TGV vers le Mans quasi inexistante.

Nous ne comprenons pas ces choix qui vont à l’encontre des intérêts économiques des villes d’Angers et du Mans, qui se revendiquent pourtant comme étant des villes attractives et dynamiques.

Nous ne comprenons pas ces choix qui vont à l'encontre de la mobilité domicile-travail pourtant prônée par notre Président Emmanuel Macron.

En conséquence, nous demandons à la SNCF de revoir ses choix, de maintenir un service TGV minimum entre Angers et Le Mans aux heures de pointe et prions Madame Christelle Morançais, Présidente du Conseil Régional des Pays de la Loire, Monsieur Christophe Béchu, Maire d’Angers et Monsieur Stéphane Le Foll, Maire du Mans, d’entendre et de soutenir leurs habitants et travailleurs dans cette demande.

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !