N'autorisez pas 5 niveaux de béton dans le Stang Alar !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Le Vallon du Stang Alar est un site remarquable de Brest, où ont été aménagés un Conservatoire Botanique mondialement connu et un jardin public, appréciés de tous les promeneurs. Et vous êtes 350.000 à fréquenter ce lieu chaque année, selon Brest Métropole ! C'est le financement public qui a permis la création et la mise en valeur du site et de ses infrastructures

Un projet d'immeubles porté par Iroise Promotion, a obtenu fin mai 2016 un permis de construire accordé par les services d'urbanisme. Les bâtiments seraient situés juste au dessus du vallon, à la place d'une maison individuelle (cf. photo) sur des terrains encore récemment classés zone boisée. Leur hauteur face au vallon ferait cinq niveaux de béton ! 

La voie de desserte utiliserait le chemin de Penhelen, actuellement piétonnier, très étroit et très en pente. Un permis modificatif accordé en mai 2017 prévoit une sortie possible par la rue A.L. de Jussieu. L'augmentation de la circulation dans ces voies étroites et sans trottoirs compromettrait la sécurité des piétons, des cyclistes et des enfants.

Le stationnement prévu, insuffisant sur l'emprise du projet, déborderait sur les quartiers voisins.

Nous demandons à Brest Métropole de reconsidérer ce projet démesuré, en se fondant sur l'article R111-27 du code de l'urbanisme, qui autorise en effet l'instructeur du permis à imposer des prescriptions spéciales à un projet dont "la situation, l'architecture, les dimensions [...] porterait atteinte au caractère et à l'intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains".

Édifier un immeuble de cinq niveaux de béton directement au dessus du sentier piétonnier du vallon viendrait dénaturer un site remarquable, qui fait la fierté des brestois, et la renommée de leur métropole. 



Association compte sur vous aujourd'hui

Association CLOS DU STANGALAR a besoin de votre aide pour sa pétition “SaveStangAlar”. Rejoignez Association et 2 756 signataires.