Victoire
Adressée à Préfet de Police de Paris M. Michel Cadot et 1 autre

Pour le retour des randonnées roller de masse à Paris

11 778
signataires

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
English summary:

After almost 20 years of weekly operations, the world-famous Paris skating tours (Friday Night Fever by Pari-Roller and Sunday Stroll by Rollers & Coquillages) have seen their authorizations brutally cancelled by the Police Authority, with stated reason that they cannot afford the workload anymore (4 police persons for 3 hours !).
Please sign this petition to the Mayor and the Police chief that they work together to propose an acceptable solution to the volunteer organizations who run those skates, for the return of these popular events.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Depuis début mars 2017, la Préfecture de Police de Paris refuse aux Associations Rollers & Coquillages et Pari-Roller les autorisations nécessaires aux randonnées roller hebdomadaires dans les rues de Paris. Madame, Monsieur, en soutien à nos Associations, nous vous demandons de travailler ensemble à trouver les moyens de ré-instituer ces rendez-vous.

Depuis la fin des années 90, ces grands happenings populaires, conviviaux et sportifs rassemblent pour rouler dans la Capitale des gens de toutes conditions et de toutes origines, dans un esprit commun de fête et de partage de la ville. Devant l'engouement du public et le développement de rassemblements spontanés incontrôlés, la création des Associations organisatrices et l'Arrêté Préfectoral de juin 2000 avaient permis d'encadrer tout cela, pour que ces événements se déroulent de façon coordonnée et en minimisant les risques et la gêne aux autres usagers de la voie publique.

Voilà donc près de 20 ans que des milliers de patineurs (jusqu'à 35.000, mais plus régulièrement 3 à 5000) se retrouvent tous les vendredis soirs pour une randonnée relativement sportive et tous les dimanches après-midi pour une balade plus accessible aux moins aguerris, toujours dans le même esprit de fête, de célébration de la glisse et du "déplacement doux".

Parmi les multiples bénéfices sociaux de ces organisations, on peut citer :
- l'une des rares occasions d'activité (en particulier sportive) entièrement gratuite
- l'intégration, la mixité (randonnées ouvertes à tous et toutes, avec une grande variété de publics, se retrouvant autour d'un plaisir commun)
- l'implication dans la cité (nombreux bénévoles organisateurs ou "staffeurs" signaleurs, en particulier d'un public jeune qui adhère par là à des valeurs positives d'organisation sociale)
- la coopération entre ces publics et les autorités (image positive des personnels de police contribuant à encadrer)
- la découverte de Paris sous un angle différent, l'ouverture à ses multiples quartiers
- le rayonnement touristique de Paris (nombreux déplacements de groupes de province et d'étrangers pour participer à ces événements, retombées médiatiques en France et à l'étranger)
- la promotion de l'image de la ville comme ouverte à la jeunesse, aux sports, aux déplacements doux, capable d'organiser des événements d'envergure (dans la perspective de Paris 2024, rappelons que le roller entre comme discipline olympique aux JO de la jeunesse)

Plus que jamais en cette période tendue, Paris, les parisiens et parisiennes, les touristes ont besoin de se retrouver autour de cette gamme de valeurs et de partager ces fêtes emblématiques de la Ville des Lumières.

Or voici que la Préfecture a décidé de ne plus délivrer de validation des parcours proposés et de refuser l'escorte policière pour accompagner ces randonnées. La surcharge des effectifs en cette période de vigilance accrue peut s'entendre, mais le dispositif dont nous avons besoin est tout de même particulièrement léger (4 fonctionnaires y suffisent) et nous pourrions accepter de réduire temporairement la cadence de ces randonnées.

En revanche, il ne nous est pas imaginable de renoncer à ce qui a fait qu'elles sont devenues des rendez-vous mondialement connus : des randonnées ouvertes à tous, gratuites, dans le cœur de la ville, à cadence très régulière.
D'ailleurs on a commencé à observer des dérives, avec des groupes de randonneurs sans coordination ni sécurisation, lâchés "en sauvage" dans les rues, ce que personne ne souhaite voir se développer avec tous les risques afférents.

Dans le cadre de vos attributions et responsabilités respectives, nous vous demandons très respectueusement mais avec insistance de bien vouloir travailler ensemble pour réévaluer cette décision et trouver au plus vite une solution qui permette aux Associations de reprendre ces randonnées.

Cette pétition a été remise à:
  • Préfet de Police de Paris
    M. Michel Cadot
  • Maire de Paris
    Mme Anne Hidalgo


    Melissa DV a lancé cette pétition avec une seule signature et a obtenu une victoire 11 778 signatures plus tard. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Melissa compte sur vous aujourd'hui

    Melissa DV a besoin de votre aide pour sa pétition “Sauvons la Rando Roller”. Rejoignez Melissa et 11 777 signataires.