Faisons respecter et restaurer l’ancien Rempart de Marseille, 350 ans de notre Histoire

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


L’ancien Rempart de Marseille, boulevard de la Corderie
1666 – 2016, 350 ans de notre Histoire

Après la Tour des Catalans (1558), le patrimoine historique du 7° arrondissement de Marseille est à nouveau en danger. Le boulevard de la Corderie abrite, en effet, le dernier fragment important du rempart de Marseille élevé en 1666. Il y a exactement 350 ans cette année.
S’il a été entretenu sur sa face Sud, côté rue des Lices, il est dans un état déplorable sur sa face Nord, côté boulevard de la Corderie. Or, ce rempart est loin d’être un simple mur d’enceinte. Son histoire est remarquable, pour ne pas dire exceptionnelle ; en tous cas unique dans l’Histoire de la ville.

Un boulevard au nom de « Corderie »
L’élévation du rempart en 1666 sous Louis XIV permet à la ville, libérée du carcan de ses anciennes fortifications médiévales, de « s’oxygéner » et de tripler de surface. Mais là n’est pas l’essentiel. Au pied même du nouveau rempart, côté Corderie précisément, s’installent les cordiers qui donneront son nom au boulevard. Pour confectionner les cordages indispensables au gréement des navires, il faut de l’espace. Beaucoup d’espace. Nos cordiers marseillais, dont l’Art est réputé, le trouvent tout le long du nouveau rempart, confortent leurs maisons sur son flanc et filent leur chanvre qui, après commettage, fera le tour de la terre bien plus que notre Canebière (où poussait le chanvre !)

On ne fabriquait pas que des cordages, on formait l’intelligence des petits marseillais
En 1706 est créée la première école délivrant à Marseille un enseignement totalement gratuit aux enfants des familles défavorisées. Elle est l’œuvre de Jean-Baptiste de La Salle, fondateur de l’Institution des Frères des Écoles chrétiennes. Les cours ne sont plus délivrés « en individuel » mais « par classe » et non plus en latin mais en français. Et où l’école s’installe t-elle ? Au pied du rempart de la Corderie qui forme un côté de l’enclos de leur collège. Un « diagnostic archéologique » a été demandé car le site est potentiellement riche d’enseignement depuis la plus haute Antiquité. Nous sommes sur un site éminemment sensible.

Un anniversaire de 350 ans à célébrer avec dignité
Madame, monsieur, chers amis attachés à notre patrimoine et sensibles à notre Histoire, vous avez soutenu et magnifiquement porté la pétition sur la Tour des Catalans.

Demandons aujourd’hui ensemble la restauration urgente et digne du rempart de Marseille à la Corderie. Quel plus beau cadeau d’anniversaire pour ses 350 ans !
Le 7° arrondissement de Marseille s’honorerait à restituer enfin aux marseillais une page essentielle de leur Histoire. Le rempart est de la compétence de la ville. À bord, un cordage ne se coupe pas. Le marin le respecte. Pareillement l’Histoire de Marseille ne se coupe pas. Il est de notre Devoir de la faire respecter. Je vous en remercie.



Jean-Noël compte sur vous aujourd'hui

Jean-Noël BEVERINI a besoin de votre aide pour sa pétition “Sabine Bernasconi: Faisons respecter et restaurer l’ancien Rempart de Marseille, 350 ans de notre Histoire”. Rejoignez Jean-Noël et 434 signataires.