Petition update

Tempête à Radio France / Alerte rouge sur le Jazz !

Guillaume DE CHASSY
Paris, France

Apr 13, 2015 — Chères amies, chers amis,

Malgré quelques avancées qui ont permis depuis janvier la reprise de concerts publics à Radio France sous la responsabilité d'Arnaud Merlin, le Bureau du Jazz est de nouveau en danger.

Pour résumer : le budget attribué à Xavier Prévost pour la trentaine d'orchestres se produisant chaque année au Studio 105 était de 114.000 €.
Jean-Pierre Rousseau, Directeur de la Musique de Radio France, avait assuré que ce budget serait maintenu.
Les mesures d’économie de 5 à 10% généralisées par le PDG Mathieu Gallet laissaient toutefois présager une réduction inévitable de cet ordre.
Or Arnaud Merlin vient de se voir reconfirmer un budget à moins 25% du précédent - proposition qu’il a déjà déclinée il y a des semaines, en précisant qu’il ne prendrait pas la responsabilité de programmer les concerts dans ces conditions.

La production des concerts est donc incertaine à ce jour, comme leur diffusion sur France Musique - en fonction de l'évolution de la chaîne à la rentrée.

Nous venons d'adresser une lettre à la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, en sollicitant une réponse officielle du Ministère à nos questions sur le devenir du Bureau du Jazz et de France Musique.

Vous trouverez en bas de page le lien de cette lettre, et des annexes jointes à notre envoi.

Il faut agir vite : le sort du Bureau du Jazz sera décidé très bientôt.

Plus largement, notre inquiétude reste entière après la publication le 7 avril du Projet Stratégique de Radio France 2015/2019 par Mathieu Gallet :

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/04/07/radio-france-un-projet-strategique-sans-surprise_4611138_3236.html?xtmc=radio_france&xtcr=39

Ce projet se rapproche à l'évidence du modèle des radios privées. Faute de lisibilité sur les prochaines lignes éditoriales, nous craignons que les enjeux de rentabilité et les ambitions d'audience maximale ne s'exercent au détriment de la riche diversité de contenus ambitieux qui profitent à tous.

L'audiovisuel public est financé par la redevance. La vigilance des tutelles est essentielle au moment où se dessinent les grandes orientations du service public radiophonique de demain. Mais c'est aussi à nous, musiciens, professionnels de la musique et auditeurs, d'exprimer ce que nous en attendons. Et de nous faire entendre, individuellement et/ou collectivement, par tous les moyens que nous avons la liberté d'inventer !

La mobilisation de tous est donc plus que jamais indispensable.


Guillaume de Chassy, Martine Palmé, Aurélie Foucher







Liens des documents envoyés au Ministère de la Culture :

- La Lettre adressée à Fleur Pellerin:
http://www.martinepalme.com/actu/index_assets/Lettre_Fleur_Pellerin.pdf

- Les premières réponses officielles:
http://www.martinepalme.com/actu/index_assets/BdJ_premieres_reponses_officielles.pdf

- Le Bureau du Jazz, Histoire et état des lieux:
http://www.martinepalme.com/actu/index_assets/BdJ_Histoire_etat_des_lieux.pdf

- Le dossier de synthèse de la pétition transmis en octobre aux institutions:
http://www.martinepalme.com/actu/index_assets/Dossier_de_synthese_petition_RF_GM.pdf


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.