Victoire

Préservons les enfants de la violence présente sur les affiches publicitaires

Cette pétition a abouti avec 416 signatures !


Notre pays traverse des temps bien troubles. Il manque de repères. Alors que nous sommes confrontés au terrorisme international, vivons dans la peur du lendemain, pas uniquement sur le plan de la sécurité, nous sommes en même temps hypnotisés.

Nous subissons le flot d'informations, la plupart sans intérêt quand on y pense (alors que d'autres mériteraient qu'on y consacre plus de temps), où tout est fait pour nous diviser, semer la haine entre nous, montrer des choses les plus atroces qu'elles soient, dépasser l'ignoble, au lieu de se focaliser sur les expériences positives entreprises par l'homme, les projets solidaires menés par des associations ou telle action entreprise par un ou plusieurs individus...en toute humilité et discrétion. Oui il y a des gens saints !

En même temps nous regardons des programmes télé, des séries, écoutons des émissions de radios, lisons des livres, pour nous distraire ou pour assouvir les bas instincts de l'homme : violence, peur, pouvoir et sexe! Bref, le but poursuivi par les producteurs, éditeurs ou auteurs est le même : l'argent, voire parfois nous conditionner.

Alors que nos médias, si prompts à donner des leçons et à nous révolter sur des polémiques incessantes, j'entends peu de gens s'étonner ou plutôt s'inquiéter de la violence et du sexe présents pas simplement à la télévision ou les jeux vidéos, mais également dans la publicité.

Je suis de plus en plus inquiet  quand j'observe les affiches de films qui sont ou seront à l'affiche au cinéma, lesquelles sont visibles de partout : sur les autobus, dans les couloirs et quais de métro, dans les gares de train, dans les aéroports.

Que voit-on? des affiches de films catastrophe (il faut croire que les sujets sur la fin des temps a le vent en poupe vu le nombre de films à ce sujet : "la chute de londres", "2012", "deepwater", "san andreas", "independence day II"), de films épouvantes interdits pour la plupart aux moins de 12 ans avec des thèmes récurrents : esprits, démons, fantômes, possession, meurtres....Il y aussi les films violents avec des armes, beaucoup de sang etc.

J'ai été frappé, à titre d'illustration, par l'affiche du film "suicide squad" (déjà le titre est glauque "escadron du suicide"). elle était atroce quand on regarde avec attention tous les détails qui y figurent. Toutes les valeurs sont inversées puisqu'on fait la promotion du mal!

Mais l'affiche de cinéma la plus atroce depuis deux mois est celle du film Blair Witch (la reprise du film des années 1999/000). Que peut-on voir si on observe bien tous les détails? Déjà une étoile satanique sous forme de branches de bois qui se croisent (logique vu que dans le film on fait allusion à des meurtres sataniques) mais dans chacune des branches, on aperçoit des corps humains vivants, bastillonnés, en pleine souffrance. Est-ce nécessaire de montrer toute cette violence dans la rue pour inciter les gens à voir le film?

Les yeux de mon fils, âgé de moins de 8 ans, sont sollicités ces derniers jours par l'affiche du film Thor Ragnarock mais je vais dans mon malheur devoir m'estimer heureux car dans d'autres pays elle est encore plus effrayante.

Le même fils l'an passé s'était étonné en se promenant dans la même rue qu'il y a avait sur le panneau d'informations municipales une fille de cabaret peu vêtue, pour faire la promotion du spectacle de revue de fin d'année organisée par la mairie. Il avait dit à ma femme : "Maman pourquoi la dame est toute nue?".

Maintenant à l'approche de la fête morbide Halloween, nos abribus et autobus sont recouvertes d'affiches pour des spectacles dans des parcs d'attraction, toutes aussi laides. Pour Disneyland Paris (pour la petite histoire, le château de la belle au bois dormant est notamment un mélange de l'architecture de l'Abbaye du Mont-Saint-Michel et de la Basilique de l'Immaculée Conception de Lourdes)  essaie d'attirer un grand nombre d'enfants avec son festival Halloween  (cette affiche n'est pas fort heureusement présente sur les bus) et il est écrit sur son site internet ". Pendant un mois, rassemblez vos troupes pour un moment joyeusement diabolique avec Maléfique et son gang de Méchants Disney". Il y a un beau oxymore dans cette phrase : le diable est maintenant joyeux! Il est plutôt le Prince du mensonge!! L'enfer n'a rien de drôle, si l'on en croit les petits pastoureaux de Fatima au Portugal qui l'ont vu grâce à la Vierge Marie il y a cent ans.

Son concurrent, le Parc Astérix s'y met aussi avec son festival "Peur sur le Parc"

On baigne dans un monde où c'est le triomphe du culte de la mort et en plus tout est fait pour que cela fasse rire...

Les médias se mettent aussi à cette mode du gore, de la violence, des armes. Par exemple, pour faire la promotion d'un documentaire diffusé sur Arte, les publicitaires avaient mis en avant une femme qui tenait une arme et faisait la guerre et le slogan choisi était le suivant "liberté, féminité, résistance". Je ne donnerai pas mon point de vue sur cette pub...

Sur le périphérique parisien, on peut voir sur la façade d'un immeuble en réaménagé ment l'affiche publicitaire pour le site "place libertine" avec la dame mangeant du piment, le tout accompagné du slogan "rencontres pour adultes libérés". J'aimerais que les annonceurs pensent aux jeunes enfants qui viennent à peine d'apprendre à lire et à tous les enfants qui sont projetés dans un monde d'adultes trop libérés. Comme il est dit sur le blog krapoverie, nous ne sommes pas libérés de la publicité! Les seuls endroits où ces images ne nous embêtent pas : la campagne, la montagne et en ville les stations de métro en rénovation !

Tout cet afflux, voire cette pollution d'images violentes atteint une partie importante de la population : les enfants. Qui se soucie des enfants?

Les enfants se construisent petit à petit, sont élevés par les parents, ils gardent une grande part de naïveté qu'ils perdront malheureusement avec l'âge qui passe. Ils sont exposés à toutes ces images. Doivent-ils subir tout ça? Non. Sont-ils troublés par ce phénomène? Très certainement. il n'y a qu'à entendre certaines de leurs questions s'ils arrivent à voir des panneaux publicitaires... dans la rue, simplement sur le chemin de l'école! Doivent-ils être si rapidement "propulsés", plongés dans notre monde d'adultes? Non

Publicitaires, membres des régies, diffuseurs, médias, j'aimerais que vous vous souciez des enfants. Ils doivent, à mon sens, garder cette grande part d'innocence en eux. Montrez vous responsables. Aimeriez-vous que vos propres enfants soient exposés à ce genre d'affiches?

On parle du harcèlement sexuel dans le monde "malsain" (c'est mon avis) du cinéma mais personne ne se soucie de nos enfants!

Parents, protégez vos enfants. Essayez de les préserver le plus possible de ces images, de leur détourner l'attention quand vous en voyiez. Soyez vigilants aux séries, films vus par vos enfants, même devenus adolescents. Intéressez-vous à ce qu'ils regardent, notamment les dessins animés, ou écoutent à la radio.

A l'heure actuelle, même si cela n'a pas grand lien avec le but de la présente pétition, je crois que nous ne devrions pas, nous parents, parler des actualités en présence de nos jeunes enfants, encore moins voir les actualités à la télévision, particulièrement celles qui passent en boucles.

Soyons tous responsables.  



N compte sur vous aujourd'hui

N A a besoin de votre aide pour sa pétition “Protégeons les enfants de la violence présente sur les affiches publicitaires”. Rejoignez N et 415 signataires.