Petitioning Prime Minister of Canada Prime Minister, The Right Honourable Justin P. J. Trudeau and 2 others

This petition seeks to achieve the removal of sovereignty-deleting ISDS from NAFTA.

Petition Re NAFTA and ISDS

To:  Prime Minister, The Right Honourable Justin P. J. Trudeau,

Minister of International Trade, the Honourable François-Philippe Champagne,

The Parliament of Canada, and

the rest of the Government of Canada

Whereas The new President of the United States of America has stated his intention to open the North American Free Trade Agreement (NAFTA) for complete renegotiation; and

Whereas Negotiations for NAFTA and for other so-called free trade agreements have been and continue to be conducted in secret by government trade negotiators with the exception that representatives of international corporations with interest in the effects of international trade are permitted access to these negotiators and to contribute to treaty development while:

  • wholly domestic Canadian businesses with an interest in how international trade may affect their own local business operations,
  • organizations concerned about environmental issues and how international trade may impact the Canadian and worldwide environment,
  • labour organizations with concerns about how international trade may affect working Canadians,
  • Canadian agricultural organizations with concerns about Canadians’ capacity to feed ourselves while also trading internationally,
  • organizations attentive to health and safety issues and concerned with the effect of international trade on those issues, and
  • others with interest in the effect of international trade on Canadian society

are all prohibited the same access to Canada’s government trade negotiators; and

Whereas NAFTA contains provision for Investor/State Dispute Settlement (ISDS) through the International Centre for Settlement of Investor Disputes (ICSID); and

Whereas ISDS permits international corporations to sue Canada by tribunal outside of any national judiciary to overturn new law enacted out of our sovereign right to govern ourselves; and

Whereas ISDS suits get decided in secret trials without recourse to appeal, utter anathema to a free and democratic society, never open and public; and

Whereas The evil of ISDS lies in its capacity to defeat the sovereign right of nations, Canada included, to govern themselves by granting international corporations with investments in Canadian business the right to sue Canadian federal, provincial, and local governments in these SECRET TRIALS outside of the Canadian judicial system if new environmental, labour, health and safety, business practice, etc. law impinges on their investment; and

Whereas These secret ISDS trials exist in one direction only – international corporations may sue nations, Canada included, but nations may not sue international corporations – ISDS raises international corporations from their proper status as subjects of nations and welcome guests within Canada to superiors of nations; and

Whereas Decisions by ISDS tribunals are based soley on the impact new Canadian law may have upon a complainant corporation’s investment, with all other factors (environmental, labour, health and safety, business practice regulation, etc.) government must consider when drafting law, regarded as irrelevant to each case; and

Whereas Decisions by ISDS tribunals are based upon neither existing statutes of any kind nor active precedents, implying that Canadian governments cannot know, when preparing new law, if our actions may be subject to attack under ISDS and, thus, may feel need to clear any new law with international corporate boards of directors if Canada wishes to preclude attack by ISDS suits; and

Whereas The above four conditions transform international corporations from subjects of nations or welcome guests within Canada to, in effect, non-territorial kingdoms and reinforces the current dangerous trend corrupting Capitalism toward Capital Feudalism by which:

  • Capital replaces land as the feu;
  • International banking replaces the Church as the external power;
  • Non-territorial international corporations replace kingdoms as the fundamental holders of the feu;
  • Corporate CEOs replace kings as the authorities by which the feu gets distributed and to whom loyal attachment must return;
  • Major corporate internal divisions and subsidiaries replace baronies, earldoms, dukedoms, counties, etc. as subordinate holders of the feu;
  • Corporate vice presidents, very senior managers, and subsidiary CEOs replace the various Lords of the Realm;
  • Corporate managers and highly skilled technical professionals replace knights;
  • Contractors replace the freeman peasantry; and
  • Ordinary common working people are reduced to the new serfs;

All while the role of sovereign nations and democratic decision making diminishes into insignificance, reducing Canada and participating nations to resource and labour colonies of international corporations; and

Whereas As a consequence of our participation in NAFTA, Canada is already the developed nation most frequently attacked with ISDS suits, with one immediately recent case in point, an ISDS judgment against the province of Ontario; and

Whereas NAFTA is widely considered to be a template and precedent for many other so-called free trade agreements in which Canada currently participates or are under negotiation with Canada’s participation;

 


Therefore We the undersigned Canadians, prepared, “O Canada, We stand on guard for thee,” do petition you to:

Require that The sovereignty-deleting Investor/State Dispute Settlement (ISDS) through the International Centre for Settlement of Investor Disputes (ICSID) provision be wholly removed from a renegotiated North American Free Trade Agreement (NAFTA);

Require that In place of ISDS, a renegotiated NAFTA provide that Canadian operations of international corporations which find themselves at issue with our governments at any level should bring the matter to an open and public Canadian court within the Canadian judicial system for decision under Canadian law in the same way as wholly domestic Canadian corporations and Canadian citizens must do;

Require that Alternatively, in place of ISDS, a renegotiated NAFTA provide that, if an issue exceeds the competence of Canadian courts, an international corporation should openly and publicly request its home nation government (by home nation, we do not mean that nation within which an international corporation is chartered or locates its corporate head office; we mean that nation in which the plurality of the corporation's equity capital ownership resides) to pursue the matter in an open and public international court on a sovereign nation versus sovereign nation basis that clearly holds international corporations as subjects of sovereign nations and not as equals with, nor as masters of, sovereign nations;

Require that In line with this government’s commitment to be fully open to Canadians, the renegotiation occur openly for public scrutiny; and

Require that Representatives of:

  • wholly domestic Canadian businesses with an interest in how international trade may affect their own local business operations,
  • organizations concerned about environmental issues and how international trade may impact the Canadian and worldwide environment,
  • labour organizations with concerns about how international trade may affect working Canadians,
  • Canadian agricultural organizations with concerns about Canadians’ capacity to feed ourselves while also trading internationally,
  • organizations attentive to health and safety issues and concerned with the effect of international trade on those issues, and
  • others with interest in the effect of international trade on Canadian society

have the same access and opportunity to contribute to a renegotiated NAFTA as do representatives of international corporations.


Therefore also We Canadians who love our sovereign, “True north, strong and free,” do petition you to:

Commit to Seek to remove ISDS from all other so-called free trade agreements to which Canada is party, as those agreements come up for renewal,

Refuse to Sign or ratify so-called free trade agreements currently under negotiation as long as they contain ISDS,

Refuse to Participate in any new so-called free trade negotiations if parties to those negotiations intend to include ISDS.

 
Thank you for your attention.

 

(Translation by Google Translate)

Pétition sur l'ALÉNA et l'ISDS
À: Le premier ministre, le très honorable Justin P. J. Trudeau,
Ministre du Commerce international, l'honorable François-Philippe Champagne,
Le Parlement du Canada, et
Le reste du gouvernement du Canada
Attendu que Le nouveau Président des États-Unis d'Amérique a déclaré son intention d'ouvrir l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) pour une renégociation complète; et
Attendu que les négociations de l'ALENA et d'autres accords dits de libre-échange ont été et continuent d'être menées en secret par les négociateurs commerciaux du gouvernement, à l'exception des représentants des sociétés internationales qui s'intéressent aux effets du commerce international. Contribuer au développement des traités tout en:

  • Des entreprises canadiennes entièrement canadiennes qui s'intéressent à la façon dont le commerce international peut affecter leurs propres activités commerciales locales,
  • Les organisations préoccupées par les questions environnementales et la façon dont le commerce international peut avoir un impact sur l'environnement canadien et mondial,
  • Les organisations syndicales s'inquiétant de la façon dont le commerce international peut affecter les travailleurs canadiens,
  • Les organisations agricoles canadiennes s'inquiètent de la capacité des Canadiens à se nourrir tout en faisant du commerce international,
  • Organisations qui prennent en compte les questions de santé et de sécurité et s'intéressent aux effets du commerce international sur ces questions, et
  • D'autres intéressés par l'effet du commerce international sur la société canadienne

Sont tous interdits le même accès aux négociateurs commerciaux du gouvernement du Canada; et
Attendu que l'ALENA contient des dispositions relatives au règlement des différends entre investisseurs et États (ISDS) par l'intermédiaire du Centre international pour le règlement des différends investisseurs (CIRDI); et
Attendu que l'ISDS permet aux sociétés internationales de poursuivre le Canada par un tribunal hors de tout système judiciaire national pour renverser une nouvelle loi découlant de notre droit souverain de nous gouverner; et
Attendu que les procès d'ISDS sont décidés dans des procès secrets sans recours à l'appel, anathème total à une société libre et démocratique, jamais ouverte et publique; et
Considérant que le mal de l'ISDS réside dans sa capacité à vaincre le droit souverain des nations, le Canada inclus, de se gouverner en accordant aux sociétés internationales ayant des investissements dans les entreprises canadiennes le droit de poursuivre les gouvernements fédéral, provinciaux et locaux canadiens dans ces ESSAIS SECRETS en dehors de Le système judiciaire canadien si de nouvelles lois sur l'environnement, le travail, la santé et la sécurité, les pratiques commerciales, etc. et
Considérant que ces procès secrets ISDS existent dans une direction seulement - les sociétés internationales peuvent poursuivre les nations, le Canada inclus, mais les nations ne peuvent pas poursuivre les sociétés internationales - ISDS soulève des sociétés internationales de leur propre statut de sujets de nations et accueillir les invités au Canada aux supérieurs des nations; et
Attendu que les décisions des tribunaux de l'ISDS sont fondées uniquement sur l'incidence qu'une nouvelle loi canadienne peut avoir sur l'investissement d'une société plaignante et sur tous les autres facteurs (environnement, travail, santé et sécurité, réglementation des pratiques commerciales, etc.) Comme non pertinent pour chaque cas; et
Attendu que les décisions prises par les tribunaux de l'ISDS ne sont fondées ni sur des statuts existants d'aucune sorte ni sur des précédents actifs, ce qui implique que les gouvernements canadiens ne peuvent pas savoir, lors de l'élaboration d'une nouvelle loi, que nos actions peuvent être attaquées par l'ISDS; Nouvelle loi avec les conseils d'administration des sociétés internationales si le Canada veut empêcher l'attaque par des poursuites ISDS; et
Attendu que les quatre conditions ci-dessus transforment les sociétés internationales de sujets de nations ou accueillent des invités au Canada, en effet, des royaumes non territoriaux et renforce la tendance actuelle dangereuse corrompre le capitalisme vers le capitalisme féodalisme par lequel:

  • Le capital remplace la terre comme le feu;
  • La banque internationale remplace l'Église en tant que puissance extérieure;
  • Les sociétés internationales non territoriales remplacent les royaumes comme les principaux détenteurs du feu;
  • Les PDG des entreprises remplacent les rois en tant qu'autorités par lesquelles le feu est distribué et à qui l'attachement loyal doit revenir;
  • Les grandes divisions internes de l'entreprise et les filiales remplacent les baronnies, les comtés, les ducs, les comtés, etc. en tant que titulaires subalternes du feu;
  • Les vice-présidents d'entreprise, les cadres supérieurs et les PDG des filiales remplacent les différents Lords of the Realm;
  • Les chefs d'entreprise et les techniciens hautement qualifiés remplacent les chevaliers;
  • Les entrepreneurs remplacent la paysannerie libre; et
  • Les ouvriers ordinaires ordinaires sont réduits aux nouveaux serfs;

Tout le rôle des nations souveraines et la prise de décision démocratique diminue dans l'insignifiance, réduisant le Canada et les nations participantes aux colonies de ressources et de travail des sociétés internationales; et
Attendu qu'en raison de notre participation à l'ALENA, le Canada est déjà le pays développé le plus souvent attaqué avec les poursuites de l'ISDS, dont un est un cas récem- ment récent, un jugement de l'ISDS contre la province de l'Ontario; et

Attendu que l'ALÉNA est largement considéré comme un modèle et un précédent pour de nombreux autres accords dits de libre-échange auxquels le Canada participe ou est en négociation avec la participation du Canada;
 

Par conséquent, Nous, les soussignés, avons préparé, «O Canada, Nous sommes sur la garde pour vous», vous prie de:
Exiger que la soustraction de la souveraineté au règlement des différends entre les investisseurs et les États (ISDS) par l'intermédiaire de la disposition du Centre international pour le règlement des différends avec les investisseurs (CIADI) soit totalement retirée d'un accord de libre-échange nord-américain renégocié;
Exiger qu'à la place de l'ISDS, un ALENA renégocié prévoie que les opérations canadiennes de sociétés internationales qui se trouvent en litige avec nos gouvernements à quelque niveau que ce soit devraient porter l'affaire devant un tribunal canadien ouvert et public dans le système judiciaire canadien pour décision en vertu du droit canadien De la même façon que les sociétés canadiennes entièrement canadiennes et les citoyens canadiens doivent le faire;
Si une question dépasse la compétence des tribunaux canadiens, une société internationale devrait demander ouvertement et publiquement au gouvernement de son pays d'origine (par nation d'origine, nous ne voulons pas dire la nation dans laquelle Une société internationale est affrété ou localise son siège social, c'est-à-dire la nation dans laquelle réside la pluralité de capital-actions de la société) de poursuivre la question devant un tribunal international ouvert et public sur une nation souveraine contre une nation souveraine qui détient clairement Les sociétés internationales en tant que sujets de nations souveraines et non comme égaux ni maîtres de nations souveraines;
Exiger que Conformément à l'engagement de ce gouvernement d'être pleinement ouvert aux Canadiens, la renégociation se fasse ouvertement à l'attention du public; et
Exiger que les représentants de:

  • Des entreprises canadiennes entièrement canadiennes qui s'intéressent à la façon dont le commerce international peut affecter leurs propres activités commerciales locales,
  • Les organisations préoccupées par les questions environnementales et la façon dont le commerce international peut avoir un impact sur l'environnement canadien et mondial,
  • Les organisations syndicales s'inquiétant de la façon dont le commerce international peut affecter les travailleurs canadiens,
  • Les organisations agricoles canadiennes s'inquiètent de la capacité des Canadiens à se nourrir tout en faisant du commerce international,
  • Organisations qui prennent en compte les questions de santé et de sécurité et s'intéressent aux effets du commerce international sur ces questions, et
  • D'autres intéressés par l'effet du commerce international sur la société canadienne

Ont le même accès et la même occasion de contribuer à une renégociation de l'ALENA que les représentants des sociétés internationales.

C'est pourquoi nous aussi, Canadiens, qui aimons notre souverain, «Le vrai nord, fort et libre», vous prie de:
S'engager à éliminer l'ISDS de tous les autres accords dits de libre-échange auxquels le Canada est partie, au fur et à mesure que ces accords se renouvellent,
Refuser de signer ou de ratifier les accords dits de libre-échange actuellement en cours de négociation, dans la mesure où ils contiennent l'ISDS,
Refuser de participer à de nouvelles négociations dites de libre-échange si les parties à ces négociations envisagent d'inclure l'ISDS.
 
Merci pour votre attention.

This petition will be delivered to:
  • Prime Minister of Canada
    Prime Minister, The Right Honourable Justin P. J. Trudeau
  • Minister of International Trade for Canada
    Minister of International Trade, the Honourable François-Philippe Champagne,
  • the Parliament of Canada
    the Parliament of Canada


    Edwin (Ted) M. Hopkins started this petition with a single signature, and now has 7 supporters. Start a petition today to change something you care about.




    This petition can’t win without you

    Add your name to help “Prime Minister, The Right Honourable Justin P. J. Trudeau: Remove ISDS from NAFTA.” win today. Every signature matters.