Libérez Patricia du Centre de Rétention Administrative de Lyon Saint-Exupery!

Pétition fermée

Libérez Patricia du Centre de Rétention Administrative de Lyon Saint-Exupery!

Cette pétition avait 10 994 signataires

Vincent Leclercq a lancé cette pétition adressée à MINISTERE DE L'INTERIEUR et à

Une militante de AIDES, association nationale de lutte contre le sida et les hépatites, interpellée et menacée d'expulsion alors qu'elle rentrait d'une session de formation de nos volontaires.

Nous sommes en 2014 et la politique du chiffre fait chaque jour de nouvelles victimes.

Patricia E, ressortissante camerounaise et volontaire à AIDES, vit en Haute Savoie depuis plusieurs années. Le 19 janvier dernier, alors qu'elle rentrait d'un week-end de formation organisé par AIDES en Avignon, Patricia a été interpellée à Bellegarde sur Valserine. Placée en centre de rétention administrative (CRA) à Lyon Saint-Exupery, son expulsion du territoire français pourrait être imminente.

Patricia a croisé le chemin de AIDES en septembre 2013, et son engagement au sein de l'association n'a depuis cessé de grandir. Au delà de ses activités associatives, Patricia avait également entrepris toutes les démarches nécessaires à sa régularisation. Parfaitement intégrée, elle était notamment suivie par l'association Yelen d'Annemasse et recherchait activement un emploi, conformément à la demande des services de l'Etat. Patricia craint ce retour au Cameroun où elle n'a plus ses parents, décédés maintenant. Une partie de sa famille vit à l'étranger notamment en France. Et surtout son fils est grand et fait ses études en Afrique du Sud. Mais comme pour des milliers de femmes et d'hommes vivant sur notre sol, l'Etat ne laissera aucune chance à Patricia de démontrer son attachement à la France et de prouver que sa vie est désormais ici.

AIDES fait part de sa profonde indignation face à cette politique aveugle et déshumanisée qui instrumentalise la question migratoire à des fins politiciennes. AIDES rappelle que derrière cette obsession du chiffre - qui n'a d'autres critères que l'arbitraire - ce sont des milliers de femmes et d'hommes qui vivent dans la peur, et dont le destin peut se briser au hasard d'un banal contrôle d'identité. Il deviendra bientôt terriblement ordinaire de voir un voisin, un proche, un ami ou un compagnon de lutte se faire expulser du jour au lendemain, sans autre considération que cette vaine obsession du chiffre.

AIDES, portée depuis 30 ans par des valeurs de solidarité et d'égalité de droit, demande la libération de Patricia du CRA de Lyon Saint-Exupery.

Contacts presse : Tony Fortin - 06 28 59 23 44 / Antoine Henry 06 10 41 23 86

Pétition fermée

Cette pétition avait 10 994 signataires