Petitioning Majorelle  and 17 others

Laboratoires pharmaceutiques, mettez sur le marché une pilule sans ordonnance

3,096
Supporters

Mesdames, Messieurs,

En 2012, le Collège américain des Gynécologues Obstétriciens recommandait d’autoriser la vente des pilules contraceptives sans ordonnance. Il soulignait ainsi l’existence d’un grand nombre de preuves montrant que les femmes sont capables d’évaluer si l’utilisation de la pilule contraceptive est possible en répondant à un questionnaire avec l’aide d’un pharmacien.

Les gynécologues américains insistaient pour rappeler que la prescription d’une pilule contraceptive nenécessite ni le dépistage d’une IST (infection sexuellement transmissible) ni le dépistage d’un cancer du col de l’utérus ou du sein. Quant au risque d’embolie, il est très inférieur à celui qu'encourt une femme enceinte.

La société savante pointe également le fait que les femmes auraient une approche plus prudente que les prescripteurs eux-même sur les contre-indications et qu’elles rapportent plus facilement aux professionnels de santé les risques de contre-indication quand la pilule est sans ordonnance. Les études prises en référence par le Collège américain des Gynécologues Obstétriciens pour fonder leur recommandation montrent que :

  • les femmes ont utilisé correctement ce médicament sans prescription
  • le risque d’utilisation de la pilule malgré une contre-indication était similaire que la pilule soit avec ou sans ordonnance.
  • Enfin, faciliter l’accès à la pilule a également montré un taux élevé d’adhésion des femmes à cette contraception.

De son côté, le Center For Disease Control and Prevention (CDC) a mis à disposition du public des outils présentant les critères d’éligibilité aux différents moyens de contraception comme par exemple le guide “Medical eligibility criteria for contraceptive use” également proposé par l’OMS.

La délivrance d’une pilule sans ordonnance est déjà une réalité dans de nombreux pays.

Et même dans certains pays où la pilule nécessite une prescription, des aménagements existent pour permettre la délivrance par le pharmacien d’une pilule sans ordonnance. Comme par exemple au Québec où le pharmacien peut proposer une contraception hormonale pour une durée de 3 mois en plus d’une contraception d’urgence.

Aux Etats-Unis, l’année 2017 a enfin vu l’annonce par un laboratoire français du dépôt d’un dossier d’AMM à la FDA pour obtenir l’autorisation de commercialiser une pilule contraceptive sans ordonnance : la pilule dite progestative. 

Enfin ! Ce mot doit être rappelé tant il est anormal que la pilule contraceptive nécessite encore au 21e siècle une prescription médicale.

Si demain la FDA suit la recommandation des gynécologues américains et autorise la vente de pilule sans ordonnance, les USA rejoindraient la liste des pays autorisant déjà l’accès libre à la pilule contraceptive.

Et en Europe ? Et en France ?
Il est regrettable de constater qu’en Europe et en France cette avancée pour le droit des femmes à disposer d’un accès facilité à la contraception est au point mort. Et nous déplorons de voir qu’un laboratoire français dépose un dossier de Switch OTC aux US mais qu’aucun laboratoire exerçant en Europe ne dépose de dossier comparable auprès de l’Agence Européenne ou des Agences nationales.

Pourtant, des initiatives existent. Par exemple en France où l’ANSM a développé un questionnaire à destination des prescripteurs pour les aider dans la prescriptions d’une pilule. Ce questionnaire, très similaire à celui proposé par le Collège américain des Gynécologues-Obstétriciens, est un outil existant qui ne demande qu’à être adapté à la délivrance d’une pilule sans ordonnance.

Il est temps désormais que les femmes françaises et européennes disposent des mêmes droits et de la même accessibilité au moyen de contraception de leur choix.

Par cette pétition, nous demandons aux laboratoires pharmaceutiques de s'engager publiquement à déposer auprès de l’ANSM ou de l’Agence Européenne (EMA) un dossier d’autorisation d’AMM pour une pilule progestative sans ordonnance avant le 8 mars 2018, Journée Internationale des Droits de la Femme.

En parallèle, nous demandons à l’ANSM ou à l’EMA d’accueillir avec bienveillance cette demande et de s’assurer de la mise en place des outils de formation nécessaires au bon usage de cette pilule contraceptive.

Les signataires :

  • Le Collectif de Pharmaciens et Le Planning Familial
  • Clara de Bort, directrice d’hôpital, féministe, auteure du blog “enjupe.com
  • Miss Londres, ePatiente
  • Marie-Hélène Lahaye, féministe, auteure du blog “Marie accouche là
  • Martin Winckler, médecin et écrivain
  • Baptiste Beaulieu, médecin et romancier
  • Caroline de Haas, militante féministe
  • Marlène Schiappa, maire-adjointe du Mans, déléguée à l’égalité, fondatrice de “Maman travaille” et auteure de “Plafond de mère”
  • Ovidie, réalisatrice
  • Les effronté-e-s, association féministe & LGBT
  • Yael Mellul, féministe, Présidente de « Femme&Libre« 
  • Daria Marx pour Gras Politique
  • Hypathie, blogueuse féministe
  • Pour une Médecine Engagée Unie Et Féministe, association de soignants féministes
  • Christine Le Doaré, juriste et militante féministe
  • Béatrice Kammerer, féministe, auteure du livre “Comment éviter de se fâcher avec la terre entière en devenant parent ?”
  • Anne Adam Pluen, communicante en santé
  • Florence Braud, aide soignante et auteure du blog “Soignante en devenir”
  • Camille Pantano, féministe
  • Martine Silber, journaliste et blogueuse
  • Fabienne Cassagne, communicante, enseignante et formatrice
  • Nils Wilcke, journaliste
  • Clara Gonzales, activiste féministe
  • Judith Silberfeld, journaliste
  • Jeanne-A Debats, écrivain de Science fiction, professeur, féministe
  • Hélène Breda, enseignante, auteure du blog « Féministopie »
  • Sylvia Duverger, auteure du blog Féministes en tous genres
  • Caroline Garcia, infirmière
  • Catherine Dufour, écrivaine
  • Cadride, cadre de santé
  • Litthérapeute, étudiant en médecine et auteur du blog “Litthérapie
  • Albertine Proust, scientifique et féministe
  • Emmanuelle Gontier, psychologue
  • Johanna Luyssen, journaliste
  • Mathilde Fossard, féministe
  • Intza Alcorta, psychologue
  • Une chambre à nous, collectif féministe lillois
  • Elisabeth Koenig, sage-femme
  • Charlène Malbert, enseignante
  • Jean-Philippe Thil-Théodore, pharmacien
  • Mélanie Déchalotte, journaliste
  • Laure de Montalembert, journaliste santé
  • Sandrine Bricaud, cadre dirigeant
  • Mounia El Kotni, chercheuse en anthropologie de la santé
  • Prisca Perani, enseignante
  • Karine Plassard, militante féministe
  • Nathalie Plocienniczak, directrice pôle clients
  • Moana Genevey, féministe
  • Anaïs Rousteau, étudiante en informatique
  • Laurence Théatin, journaliste
  • Francoise Thiriot, feministe
  • Jérémy Chambraud-Susini, Élève-Inspecteur de l’action sanitaire et sociale
  • Tina, passionnée d’aviation et de droits des femmes
  • Pascale Latouille, femme libérée
  • Martine Grocq, retraitée
  • Agnès Leclerc, retraitée
  • Titiou Lecoq, auteur
  • Kristine Duvoux, retraitée
  • Dominique Dupagne, médecin généraliste
  • En avant toute(s), association de lutte pour l’égalité femmes-hommes et la fin des violences faites aux femmes
  • Jaddo, médecin généraliste
  • Sophie SF, sage-femme
  • Aurélie Launay, infirmière
  • Laurent Guenot, médecin
  • Maryse Benhaim, militante féministe
  • Douxbidou, blogueuse féministe
This petition will be delivered to:
  • Majorelle
  • Biogaran
  • Zentiva
  • Effik
  • Sandoz
  • Janssen
  • MSD
  • teva
  • Mylan
  • sanofi
  • Pierre Fabre
  • Besins International
  • Pfizer
  • HRA Pharma
  • Novartis
  • BAYER HEALTHCARE
  • Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
  • Agence Européenne du Médicament


Liberezmapilule started this petition with a single signature, and now has 3,096 supporters. Start a petition today to change something you care about.




Today: Liberezmapilule is counting on you

Liberezmapilule needs your help with “Pour une pilule contraceptive sans ordonnance”. Join Liberezmapilule and 3,095 supporters today.