Pour un plan anti-harcèlement dans chaque établissement scolaire !

0 a signé. Allez jusqu'à 150 000 !


Depuis 4 ans, une journée nationale contre le harcèlement scolaire a été initiée par l'Education Nationale ainsi que la mise en place d'un numéro spécial pour la lutte contre le harcèlement et cela grâce à Nora Fraisse, la maman de Marion Fraisse qui a malheureusement mis fin à ses jours à l'âge de 13 ans.

Malgré cette avancée importante pour le combat contre l'intimidation scolaire, peu d'établissements scolaires se sont dotés d'un véritable plan de prévention et d'action contre le harcèlement. Résultat: le harcèlement scolaire est toujours aussi important en France, avec des méthodes bien souvent inadaptées, pour cause d'un manque de formation et d'information.

Je suis assistant d'éducation dans un lycée sur Montbéliard. Etant au contact des élèves aussi bien à l'externat qu'à l'internat, j'ai constaté que d'une part, les élèves n'étaient pas au courant de ce qu'était réellement le harcèlement, ni des axes de prévention tels que le 3020 et d'autres part suite à une recrudescence de cas de cyber-h@rcèlement, d'homophobie et de violences scolaires en tout genre, j'ai mis en place un dispositif d'actions et de prévention au sein de l'établissement où je travaille. Ce dernier intitulé D.A.P.H.N.É.  (Dispositif d'Actions et de Prévention contre le Harcèlement eNtre Élève), utilise plusieurs axes afin de réduire le harcèlement, dont voici le détail :

* Mise en place d'une enquête diagnostique à l'ensemble des élèves, afin d'évaluer le mal-être des élèves et notamment en ce qui concerne le harcèlement scolaire.

* Utilisation d'une méthode de traitement des cas de harcèlement qui est une méthode bienveillante et efficace et qui permet aux intimidateurs de trouver eux-mêmes les solutions à la résolution des cas de harcèlement : La méthode Pikas (https://www.reseau-canope.fr/climatscolaire/agir/ressource/ressourceId/la-methode-de-la-preoccupation-partagee.html

* Mise en place du dispositif des Ambassadeurs contre le harcèlement scolaire (collège et lycée).

* Formation pour les enseignants et personnels volontaires sur la question du harcèlement  et mise en place d'adultes référents qui traitent les cas de harcèlement scolaire.

* Mise en place du dispositif "Remédiation entre pairs" dans les établissements scolaires où des élèves volontaires (délégués de classe notamment), règlent les petits conflits de classe par la parole, afin de trouver avec les élèves en conflit la solution qui convient le mieux

* Travail sur les émotions et notamment en école primaire et au collège, car si les élèves savent reconnaître les émotions et gérer leurs propres émotions, ils sauront se mettre à la place des autres et ainsi avoir de l'empathie, une condition indispensable pour freiner et anéantir le harcèlement scolaire. On peut utiliser la roue des émotions pour permettre aux enfants d'exprimer leur émotion du moment.

* Mise en place de groupes de paroles protégées dans les classes via les heures de vie de classe ou les AP, afin de libérer la parole de l'enfant.

* Mise à disposition des enseignants d'une mallette pédagogique contenant des jeux éducatifs sur le harcèlement scolaire (Jeu de rôle - théâtre forum - Serious Game sur le cyber-harcèlement - plickers...), des livres sur le harcèlement scolaire selon l'âge des enfants, de l'affichage obligatoire, des guides de prévention, des films ou émissions sur le harcèlement scolaire...

Un site a été crée concernant ce dispositif : www.daphne.0rg.fr

Nous demandons donc que ce dispositif soit déployé (en s'adaptant aux établissements) à l'ensemble du territoire français afin de lutter efficacement contre le harcèlement et afin que la mémoire de Marion, Christopher, Mathéo, Emilie et tant d'autres encore, ainsi que le combat de Jonathan, Nora, Sandrine, Mathilde, Kiara et toutes les associations de lutte contre le harcèlement scolaire ne soit pas vain.



Jacky compte sur vous aujourd'hui

Jacky GARCIA a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour un plan anti-harcèlement dans chaque établissement scolaire !”. Rejoignez Jacky et 101 760 signataires.