Mutez les professeurs en disponibilité de droit, débloquez un système archaïque.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Monsieur le Président, Monsieur le ministre de l'Education nationale, 

Des  centaines de professeurs attendent des mutations de droit, parfois pendant plusieurs années, dans des conditions financières bien difficiles. Vous n'êtes pas sans savoir que ces professeurs en disponibilité n'ont droit à aucune aide financière, aucune allocation chômage, pas de RSA. Les conjoints ne bénéficient pas tous d'un salaire énorme. Pour exemple : un revenu de 1 500 euros du conjoint et une allocation de base de la CAF de 184 euros n'ouvrent pas droit à la prime d'activité. Il faut pouvoir trouver un CDD d'au moins 4 mois pour réussir à obtenir une aide de Pôle emploi. Nous sommes des fonctionnaires/cadres de catégorie A et, l'Etat ne cotisant pas pour les Assedics, nous ne pouvons bénéficier des formations de l'Apec. Certains emplois comme des postes au Greta nous sont fermés. La situation du monde du travail est difficile et encore plus avec un CV de professeur, même si nous sommes souvent bien diplômés à Bac +5. J'ajoute encore que, pendant cette période d'inactivité, nous ne sommes même pas autorisés à passer d'autres concours internes de la fonction publique. N'y a-t-il pas un problème d'équité entre les citoyens  ?

Vous pourrez toujours nous rétorquer que nous avons un poste et que nous pouvons y rester en attendant la mutation, gagnant ainsi plus de points. Mais est-ce humain ? Certains sont séparés pendant 4 ans de leurs enfants. Est-ce ce que la société française souhaite pour les agents qui travaillent à son service ? Nous accorder une disponibilité de droit pour rester avec notre famille, éviter des séparations ne doit pas être considéré comme un cadeau. C'est un droit et un devoir de l'Etat de protéger ses fonctionnaires et de leur apporter le bien-être nécessaire. 

De plus, des académies refusent de nous employer comme vacataires alors que nous sommes juridiquement en droit de le faire. Il y a déjà une inégalité dans le système de mutation. Elle existe aussi dans l'ouverture aux vacations. Des élèves n'ont pas de professeurs remplaçants alors que nous sommes disponibles pour travailler.

Nous vous demandons ainsi d'utiliser le vivier des ces professeurs en attente de mutation avant d'embaucher de nouveaux enseignants contractuels afin de favoriser votre politique de dédoublement des classes et, tout simplement, de les aider à survivre. 

Notre situation et le statut de la disponibilité de droit sont ubuesques et archaïques. Nous, professeurs en dispo de droit, souffrons de l'abandon de notre ministère pour qui nous n'avons plus d'existence. Nous ne sommes plus rien. Tout nous pousse à la démission alors que nous aimons notre métier. 

Libérez-nous de ces angoisses et de cette attente insupportable pour laquelle nous n'avons aucun moyen de nous projeter. Faites évoluer ce statut archaïque et sclérosant. Accordez au moins les mutations aux disponibilités de droit.



Anne compte sur vous aujourd'hui

Anne LARREGLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Pour la mutation des professeurs en disponibilité de droit.”. Rejoignez Anne et 1 187 signataires.