Plus de chèques en blanc aux élus: mettons en place le Référendum d'Initiative Citoyenne !

0 a signé. Allez jusqu'à 75 000 !


La Crise hors-norme que nous traversons, ainsi que les réponses qui y sont apportées, posent de lourdes questions quant à la vie démocratique de notre pays, qui laisse insatisfaits une majorité des électeurs. 

Nous constatons même que nos institutions n'ont défini aucun contre-pouvoir réel à des courants politiques minoritaires, mais de plus en plus "jusqu’au-boutistes".

Nous sommes désormais à la merci de lois qui pourraient porter atteinte, dans un avenir plus ou moins proche, à des principes démocratiques, sociaux, humanistes ou de souveraineté qui sont pourtant extrêmement chers à la plupart d'entre nous. 

Or, la Démocratie n’a jamais consisté à donner des chèques en blanc à des élus pour cinq ans – surtout quand ils ne respectent pas leurs promesses ou qu'ils ne représentent pas la volonté de la majorité des citoyens.

Nous, le peuple, demandons donc une importante avancée de nos droits démocratiques avec la mise en place rapide d'un réel Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), afin que nous puissions débattre et décider nous-mêmes des lois les plus importantes. Ceci existe déjà, sous différentes formes, en Suisse, en Italie ou dans la plupart des États américains. L’Ifop vient de publier un sondage montrant que 83 % des Français sont favorables au RIC.

Nous pourrions imaginer que de tels référendums soient organisés, par exemple, une fois par an pour répondre à 5 questions (ce qui évite de fixer aléatoirement un nombre minimal de signatures).

Nous avons d'ailleurs rédigé une proposition de rédaction détaillée de RIC dans cet article, pour en débattre avec vous plus concrètement. Mais cette pétition ne porte que sur le principe du RIC, pas sur cette rédaction, qui n'est qu'un exemple.

En conclusion, nous exigeons le droit de reprendre en main notre Démocratie, pour la préserver et l’améliorer, en disposant de la possibilité d'agir concrètement dans la vie politique, sur la base d'initiatives citoyennes. Cette nécessité, en ces temps de plus en plus troublés, devient plus que jamais indispensable et urgente.