Petition Closed
Petitioning Outaouais S.P.C.A. and 2 others

Shut down the Animalerie St-Andre at the Encan Larose Flea Market


2,457
Supporters

The St. Andrew Pet Store (Animalerie St-Andre) in Masson-Angers, Quebec has a variety of pets that are kept in filthy, cramped cages, often with empty water and food dishes. These animals live in filth, some in their own feces and urine. They are in cages so cramped that they can barely turn around. Much of this obvious neglect contributes to disease and mental deterioration. Here are some of the horrors from a recent eye-witness report:

Cats: 5 cats piled on top of each other in a cage much too small for even one cat
Puppies: covered in mats, dirt and feces, cramped cages full of feces and urine
Lizards: no food or water, lacking the proper lighting they need to produce vitamin D for calcium consumption (UV lights) or the appropriate heating lights to maintain their body temperatures
Ferrets: four ferrets cramped in a cage with no blankets, toys or means of entertaining themselves, dirty food and water bowls, pine shavings which cause respiratory distress
Hedgehogs: no house to hide in, dirty water and food dishes

In spite of numerous complaints to the store owner, SPCA and city officials, nothing has been done to help these suffering animals who are deprived of the basic necessities. This is a case of cruelty and neglect. The store must be shut down. The owners obviously know very little about the animals they are selling and do not care about their well being.

The province of Quebec has the worst reputation for strict animal cruelty enforcement, but with the recent modifications of its animal welfare laws, the types of cages animals can be kept in, the quality of the food and water given to the animals and mandatory exercise – all of it is now regulated.

We respectfully request that this pet store be closed down and the animals confiscated and taken to shelters where they can be examined, treated, and eventually adopted to caring homes.

 

L’Animalerie St-André à Masson-Angers possède des animaux de compagnie qui sont gardés dans les cages malpropres et trop petites, souvent avec des plats d’eau et de nourriture vides.

Ces animaux vivent dans la saleté, certains d’entre eux dans leurs excréments et leur  propre urine. Ils sont gardés dans des cages si petites qu’ils peuvent à peine bouger. Ce type de négligence évidente est la cause de maladies et de détérioration mentale. Voici quelques histoires d’horreurs relatées dans un récent rapport d’un témoin oculaire :

Chats : Cinq  chats sont entassés les uns sur les autres dans une cage beaucoup trop petite pour un seul chat.

Chiots : Ceux-ci sont recouverts de détritus, de saleté et d’excréments dans des petites cages remplies d’urine et d’excréments.

Lézards : Aucune nourriture ou eau, sans l’éclairage requis pour produire la vitamine D dans le but d’absorber le calcium (lumières ultraviolettes)  ou  de lumières  de chaleur appropriées pour maintenir leur température corporelle.

Furets : Quatre furets entassés dans une cage sans couverture, jouets  ou objets pour s’amuser, avec des bols de nourriture et d’eau souillés, et des copeaux de pin qui entraînent  des problèmes respiratoires.

Hérissons : Aucun abri pour se cacher, des bols d’eau et de nourriture souillés.

Malgré les nombreuses plaintes formulées au  propriétaire du magasin, à la SPCA et aux représentants officiels de la ville, rien n'a été fait pour aider ces animaux qui souffrent et qui  sont privés des soins essentiels. Il s’agit d’un cas évident de cruauté et de négligence; ce magasin doit être fermé. Il va de soi que les propriétaires connaissent très peu de choses sur les animaux qu’ils vendent et ne leurs prodiguent pas les soins requis.  

La province de Québec a la pire réputation en matière de législation sur la cruauté animale, mais avec les récentes modifications  apportées aux lois sur le bien-être des animaux,  les cages dans lesquelles les animaux peuvent être gardés, la qualité de la nourriture et de l’eau fournie aux animaux, l'exercice obligatoire – tout est maintenant réglementé.

Nous demandons à ce que  ce magasin d'animaux de compagnie soit fermé et que les animaux  soient confisqués  et amenés à des refuges pour qu’ils soient examinés, soignés et éventuellement adoptés par des familles qui en prendront soin.

 

Letter to
Outaouais S.P.C.A.
Mayor Marc Bureau
Municipal Councillor for Masson-Angers district Councillor Luc Montreuil
I just signed the following petition addressed to: Outaouais S.P.C.A., Mayor Marc Bureau, Councillor Luc Montreuil.

----------------
Shut down the Animalerie St-Andre at the Encan Larose Flea Market

The St. Andrew Pet Store (Animalerie St-Andre) in Masson-Angers, Quebec has a variety of pets that are kept in filthy, cramped cages, often with empty water and food dishes. These animals live in filth, some in their own feces and urine. They are in cages so cramped that they can barely turn around. Much of this obvious neglect contributes to disease and mental deterioration. Here are some of the horrors from a recent eye-witness report:

Cats: 5 cats piled on top of each other in a cage much too small for even one cat
Puppies: covered in mats, dirt and feces, cramped cages full of feces and urine
Lizards: no food or water, lacking the proper lighting they need to produce vitamin D for calcium consumption (UV lights) or the appropriate heating lights to maintain their body temperatures
Ferrets: four ferrets cramped in a cage with no blankets, toys or means of entertaining themselves, dirty food and water bowls, pine shavings which cause respiratory distress
Hedgehog: no house to hide in, dirty water and food dishes

In spite of numerous complaints to the store owner, SPCA and city officials, nothing has been done to help these suffering animals who are deprived of the basic necessities. This is a case of cruelty and neglect. The store must be shut down. The owners obviously know very little about the animals they are selling and do not care about their well being.

We respectfully request that this pet store be closed down and the animals confiscated and taken to shelters where they can be examined, treated, and eventually adopted to caring homes.
----------------

Sincerely,


À qui de droit,

J'ai signé la pétition suivante adressée à la S.P.C.A. de l'Outaouais, au Maire Marc Bureau, et au conseiller Luc Montreuil.

Fermer l'Animalerie St-André au Marché aux puces de l’encan Larose. L’Animalerie St-André à Masson-Angers possède des animaux de compagnie qui sont gardés dans les cages malpropres et trop petites, souvent avec des plats d’eau et de nourriture vides.

Ces animaux vivent dans la saleté, certains d’entre eux dans leurs excréments et leur propre urine. Ils sont gardés dans des cages si petites qu’ils peuvent à peine bouger. Ce type de négligence évidente est la cause de maladies et de détérioration mentale. Voici quelques histoires d’horreurs relatées dans un récent rapport d’un témoin oculaire :

Chats : Cinq chats sont entassés les uns sur les autres dans une cage beaucoup trop petite pour un seul chat. Chiots : Ceux-ci sont recouverts de détritus, de saleté et d’excréments dans des petites cages remplies d’urine et d’excréments.
Lézards : Aucune nourriture ou eau, sans l’éclairage requis pour produire la vitamine D dans le but d’absorber le calcium (lumières ultraviolettes) ou de lumières de chaleur appropriées pour maintenir leur température corporelle. Furets : Quatre furets entassés dans une cage sans couverture, jouets ou objets pour s’amuser, avec des bols de nourriture et d’eau souillés, et des copeaux de pin qui entraînent des problèmes respiratoires.
Hérissons : Aucun abri pour se cacher, des bols d’eau et de nourriture souillés.

Malgré les nombreuses plaintes formulées au propriétaire du magasin, à la SPCA et aux représentants officiels de la ville, rien n'a été fait pour aider ces animaux qui souffrent et qui sont privés des soins essentiels. Il s’agit d’un cas évident de cruauté et de négligence; ce magasin doit être fermé. Il va de soi que les propriétaires connaissent très peu de choses sur les animaux qu’ils vendent et ne leur prodiguent pas les soins requis.

La province de Québec a la pire réputation en matière de législation sur la cruauté animale, mais avec les récentes modifications apportées aux lois sur le bien-être des animaux, les cages dans lesquelles les animaux peuvent être gardés, la qualité de la nourriture et de l’eau fournie aux animaux, l'exercice obligatoire – tout est maintenant réglementé.

Nous demandons à ce que ce magasin d'animaux de compagnie soit fermé et que les animaux soient confisqués et amenés à des refuges pour qu’ils soient examinés, soignés et éventuellement adoptés par des familles qui en prendront soin.

Bien à vous,