L’EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT EST PRIORITAIRE SUR LE SERVICE NATIONAL UNIVERSEL !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République,

Votre gouvernement veut mettre en place à partir de 2019, un service national universel obligatoire (S.N.U) (1) d’une durée d’un mois, pour les jeunes aux alentours de 16 ans. Au programme : des modules d'information, de formation et de mise en pratique sur la défense et la sécurité ainsi que deux semaines  consacrées à une mission d'intérêt général auprès des collectivités locales, d’associations ou de corps d’armée. Ce projet a déjà fait l’objet d’un désaccord de la part des principales organisations de jeunesse.(3) Au-delà du problème que pose la mise à disposition d’une main d’œuvre gratuite, ce S.N.U pose également un problème de choix de paradigme.

Dans le Compte rendu du Conseil des ministres du 27 juin 2018 (4), il est dit que ce S.N.U  «sera l’aboutissement du parcours citoyen débuté à l’école primaire et poursuivi au collège …mis à profit pour prolonger la formation civique et la sensibilisation aux sujets de sécurité et de défense en vue d’accroître la résilience individuelle et collective....» 

Le parcours citoyen dans les établissements scolaires (5) couvre 8 grands domaines de l'éducation à la citoyenneté, pour ne parler que de celui de l'éducation à l'Environnement (que nous préférons à celui de développement durable) (6), qui est pourtant une obligation depuis presque 13 ans, il n’a toujours pas décollé ! Au 1ER Juillet 2017 seulement 18 % d’écoles et établissements scolaires étaient labellisés E3D, (cette labellisation académique voulant dire que ces structures scolaires associent tous leurs intervenants : administration, enseignants, personnel, élèves, parents d'élèves, dans une démarche d’éducation à l'Environnement.) Ce faible résultat prouve que l’Education à l'Environnement est la grande oubliée de la politique de transition écologique, alors qu’elle est l’une des pièces maîtresses, pour ne pas dire la pierre angulaire, d’un changement que nous attendons tous.

Notre planète est aujourd’hui à son point de rupture car des générations entières ont manqué d’une éducation solide à l’environnement, de ses connaissances et de ses valeurs de respect fondamentales. Cette éducation, ce n’est pas simplement apprendre aux enfants et aux étudiants à faire du recyclage  ou à consommer bio : c'est beaucoup plus que cela ! Dans les prescriptions de l’éducation nationale, celle ci se conçoit dans une démarche démocratique et se construit collectivement, en y associant les élèves, c'est le  chemin vers l'alternative à la société de consommation,  l'apprentissage de la culture de l’économie sociale et solidaire (E.S.S) grâce notamment aux partenariats que peuvent développer les structures scolaires avec des acteurs extérieurs qui oeuvrent dans le domaine de l’environnement. Il s'agit de former des éco citoyens responsables et solidaires !

L’Education à l'Environnement réclame  des moyens  importants et une formation des enseignants, le but de cette pétition est  de resituer les véritables priorités et urgences : NOTRE PLANETE SE MEURT. Il est du rôle de l’Etat, de prendre toutes les dispositions législatives et pédagogiques nécessaires pour favoriser la transition écologique, en commençant par là où elle doit commencer : L’EDUCATION.

- Nous demandons le transfert du financement prévu pour le Service National Universel Obligatoire (estimé au bas coût à 2 à 3 milliards d’euros par an) à l'éducation à l'Environnement, dans toutes les écoles et les établissements scolaires; Ainsi qu’au développement de formations et de métiers éco-responsables.

- Que la  Journée mondiale de l'environnement, célébrée le 5 juin soit l’occasion d’un grand rendez-vous citoyen et de dialogue territorial et Intergénérationnel dans tous les établissements scolaires ouverts aux familles, au public, à la presse, aux acteurs et aux experts de l’environnement, aux médias…Que la France ENTIERE puisse se retrouver pour un partage d’informations, de savoir-faire et de savoir-être.

Votre gouvernement doit aider la jeune génération qui a déjà suffisamment de problèmes, sans en ajouter avec la gestion d’une planète dévastée par la pollution.

Notre Charte de l’Environnement (7) qui a valeur constitutionnelle proclame à son Article 1er : « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. »

Il est urgent de garantir ce droit à nos enfants.

 

(1)  https://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-que-le-service-national-universel-snu

(2)  https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/ArticlesImpression&cid=1250281507389

(3)  https://www.lejdd.fr/politique/15-organisations-de-jeunesse-sopposent-a-un-service-national-universel-obligatoire-3670232

(4)  https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2018-06-27/les-grands-principes-du-service-national-universel

(5)  http://eduscol.education.fr/cid107463/le-parcours-citoyen-eleve.html

(6) https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/a57054

(7)  https://www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/charte-de-l-environnement-de-2004



myriam compte sur vous aujourd'hui

myriam ALDERTON a besoin de votre aide pour sa pétition “OUI A L’EDUCATION A L'ENVIRONNEMENT ! NON AU SERVICE NATIONAL UNIVERSEL !”. Rejoignez myriam et 2 379 signataires.