Quand notre droit de passer un examen nous est confisqué

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !


Action pacifiste des étudiants de Rennes 2

Pétition adressée à :

 
- Olivier David, président de l’université Rennes 2, et les responsables des UFR ;

- L’ensemble des syndicats étudiants représentés dans les conseils centraux de l’université Rennes 2 : l’Ordre du Phénix (Armée de Dumbledore – Union Pirate) ; Solidaires étudiants Rennes ; FAHB (Fédération des associations de Haute-Bretagne) ; Fédé B (Fédération des associations de Bretagne Occidentale) ; FSE Rennes (Fédération syndicale étudiante) ; UNI Rennes (Union nationale interuniversitaire) ; UEB (Union des étudiants bretons) ;

- Emmanuel Ethis, recteur de l’académie de Rennes et de la région Bretagne ;

 - Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ;

 - Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ;

 - Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse.

 

Nous, étudiants de Rennes 2, de toutes filières et de toutes opinions, sommes directement impactés par le mouvement social que traverse notre pays. Depuis le 5 décembre, notre campus ne fonctionne pas normalement : blocages et suspensions de cours et d’examens se succèdent.

De nombreuses épreuves prévues avant les vacances de Noël ont déjà été reportées à la semaine du 6 janvier. Le lundi 6 janvier, une Assemblée générale (AG) « de lutte » a voté la suspension des partiels. Face aux violences et aux interruptions de certaines épreuves, la présidence de l’université a été contrainte de reporter une nouvelle fois nos examens.

Nous considérons que nous subissons les décisions d’une minorité : lors de cette AG seuls 250 individus (étudiants et personnes extérieures confondus) ont pris des décisions qui ont impactés plus de 21 000 étudiants. 

Nous cherchons un moyen de mettre un terme de manière pacifique à cette situation que nous estimons préjudiciable pour nos études et la valeur de nos diplômes, pour notre avenir, ainsi que pour la survie même de l’université Rennes 2, régulièrement victime de ce genre de situation. Par conséquence, nous appelons le plus grand nombre de personnes partageant ce constat à nous soutenir en signant cette pétition.

Nous réclamons le respect de notre droit à bénéficier du service public d’enseignement supérieur, et plus spécifiquement :

 > Que le président de Rennes 2 applique l’article 4 de son propre arrêté pris le 18 décembre 2019 : « Les épreuves de contrôle continu qui n’ont pas pu se tenir dans les calendriers initialement prévus sur l’ensemble des camps (Villejean, La Harpe et Mazier) peuvent se dérouler du 6 au 18 janvier 2020 » en tenant compte toutefois des quelques cas individuels impactés par le mouvement national (par exemple les étudiants à distance ne pouvant venir aux épreuves à cause de la grève de la SNCF) ;

 > L’application sur nos campus de l’article L811-1 du code de l’éducation : « Les usagers du service public de l'enseignement supérieur sont les bénéficiaires des services d'enseignement, de recherche et de diffusion des connaissances et, notamment, les étudiants inscrits en vue de la préparation d'un diplôme ou d'un concours, les personnes bénéficiant de la formation continue et les auditeurs. Ils disposent de la liberté d'information et d'expression à l'égard des problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels. Ils exercent cette liberté à titre individuel et collectif, dans des conditions qui ne portent pas atteinte aux activités d'enseignement et de recherche et qui ne troublent pas l'ordre public » ;

 > La mise en place d’un moyen de consultation systématique de l’ensemble des étudiants de l’université à chaque fois que des mouvements sociaux et blocages similaires à la situation actuelle se produisent. Les suspensions de cours et d’examens doivent être soumises à l’approbation de tous, via la mise en place d’un système de consultation démocratique et transparent. Seuls les étudiants de Rennes 2 munis d’une carte étudiante devraient voter, afin d’éviter les intrusions extérieures en AG. Les votes seraient comptés, chiffrés et des comptes-rendus seraient écrits.

 

Vous pouvez nous contacter à l’adresse mail suivante : actionpacifiste.etudiantsr2@gmail.com

 

Merci de votre vote , merci de votre soutien.