OBTENIR DES SOUS-TITRES DIGNES DE CE NOM

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


En application de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et notamment des articles : 1, 2, 19, 26, 27, 28, 29 et 30.
http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html

Nous demandons la prise en compte du handicap de la surdité en agissant de manière définitive et en portant la qualité des sous-titres dans les diffusions télévisuelles en direct, mais aussi en "Replay", ainsi que sur Internet, à un niveau tel que soit rétablie l'égalité des chances entre les personnes Sourdes ou Malentendantes et le reste de la population française : les personnes "Entendantes".

Ce que nous demandons porte notamment sur la correction des éléments suivants :

 - Réduction du temps de décalage entre le discours et le sous-titrage visant à ramener ce décalage en dessous de 1 seconde. Actuellement ce n'est pas le cas. Les normes fixeraient un décalage maximum à 10 secondes. MAIS, on peut assister à un décalage supérieur à 15 secondes. Ce qui est totalement inadmissible.

Admettriez-vous de suivre une émission TV ou un Film totalement en aveugle seulement avec le son (en fermant les yeux) pendant plus de 10 secondes. C'est exactement la sensation que procure un décalage de sous-titres supérieur à la seconde. Le texte doit être lu sur les lèvres des acteurs en même temps que les sous-titres et non pas 10 ou 15 secondes après.

- De même, que diriez-vous de ces sous-titres qui ne commencent qu'à 45 minutes après le début de l'émission pour se poursuivre jusqu'à la fin de l'émission de 1H30 ? Il n'y a rien d'affiché avant les 45 minutes.
Et idem, lorsque des sous-titres débutent bien au temps 0 de l'émission, mais se finissent en queue de poisson 1/4 d'heure avant la fin de l'émission, qu'est-ce qu'il faut en dire ?
Foutage de gueule !
Désolé ! Excusez-nous, mais c'est l'expression adaptée. Plus de contrôles seraient les bienvenus.

 - Limiter l'adaptation du texte dans les sous-titres. Ne pas omettre une partie significative du discours sous prétexte de supprimer le décalage pris sur le temps par rapport au direct, mais l’adapter éventuellement.

TOUS les propos porteurs de sens doivent être rapportés. On constate des omissions grossières dans les diffusions actuelles. Adapter le sens de dialogues en les déformant équivaut à censurer les propos des acteurs et à prendre les Sourds et les Malentendants pour des imbéciles.

 - Augmenter les zones de sous-titres à la taille et à la définition des écrans actuels. Les normes d'écriture de sous-titres actuelles prévoient encore des largeurs et des hauteurs de textes issus du système du Télétexte de nos télévisions analogiques (40 caractères maximum par ligne, Deux lignes maximum, 15 à 20 caractères maximum par seconde). On peut encore voir des césures et des fins de phrases reportées sur les images suivantes cassant ainsi tout l'effet de spontanéité du dialogue des acteurs et favorisant une incompréhension très notable du texte à lire. Il faut arrêter de prendre les Sourds et les Malentendants pour des handicapés du cerveau. Il sont capables de comprendre des phrases entières et d'en saisir le sens rapidement. De même, avec l'évolution des technologies actuelles, une vidéo pourra être rediffusée à la demande en ralentissant la lecture de la vidéo et donc rendre lisibles certaines phrases plus fournies en nombre de caractères, voir l'illustration accompagnant cette pétition.

 - Lorsque le sous-titrage existe "en Direct" pour une émission TV ou un film, il est INTOLÉRABLE de ne plus retrouver le sous-titrage lorsque l'émission ou le film est visible "en Replay". C'est une privation volontaire du contenu qui n'est pas admissible. Accepteriez-vous de regarder un film en "Replay" sans la bande son par exemple ?

 - Lorsque le sous-titrage n'existe pas avec une vidéo sur YouTube, par exemple, il existe une possibilité lorsque cela est rendu accessible de passer par un outil de sous-titres automatiquement générés par le son de la vidéo.
Le progrès serait intéressant, s'il était parfait. Loin de là, c'est vraiment de piètre qualité et c'est encore prendre les internautes pour ce qu'ils ne sont pas (des imbéciles).
Le sous-titrage devient alors un acte obligatoire pour rendre la vidéo accessible aux Sourds et Malentendants.

 - Obliger les éditeurs et producteurs de contenus audiovisuels à sous-titrer systématiquement TOUTES les œuvres produites. Que ce soit à la TV, sur les supports commercialisés (DVD, VOD, etc.), y compris Internet (YouTube, Dailymotion, Vimeo, etc.).
Ne pas produire de sous-titres avec une œuvre revient à priver 10 % de la population française du droit à la compréhension des œuvres diffusées. La population de Sourds et de Malentendants, uniquement en France, représente 6 millions de personnes.
Les artistes, les producteurs et les éditeurs de contenus audiovisuels n'auront toujours rien compris au marché potentiel que représente l'absence des sous-titres des œuvres produites.
Il ne faut pas oublier que les vidéos en Version Originale Sous-Titrée sont aussi d'excellents moyens d'apprentissage de la langue (dans notre cas, du Français) qui pourront servir aux enfants en âge scolaire ou à des étrangers pour apprendre notre langue et son écriture.

 - Arrêtez de vous réfugier derrière la protection des droits d'auteurs pour interdire la reproduction partielle des œuvres afin de les sous-titrer bénévolement et ainsi les rendre accessibles aux Sourds et aux Malentendants. La privation de connaissance occasionnée est pire que le détournement des droits d'auteurs, car elle est non justifiée. Certains artistes acceptent que leurs œuvres audiovisuelles soient partiellement sous-titrées pour augmenter leur notoriété, leur auditoire et pour faire preuve d'humanité. Ce sont leurs producteurs, leurs diffuseurs de médias qui bloquent, censurent et interdisent ces sous-titrages a posteriori.

 - Et enfin ! Arrêtez d'écrire "Langage des Signes" ! La langue des Signes Française (LSF) est une langue officielle au même titre que la langue Française.
La langue est un langage mais le langage n'est pas une langue. Le langage est un moyen de communication, il utilise des signaux (oraux, visuels, électriques, ou autre) pour envoyer une information. Il existe plusieurs langages selon le domaine concerné, comme le langage humain, animal, informatique, juridique,...

La langue est parlée et permet la communication entre les êtres humains. Elle est essentielle à la vie sociale car elle permet l'échange d'idées et de sentiments. La langue désigne aussi l'organe utilisé pour parler. Utiliser les termes de "Langage des Signes", c'est rabaisser la population des Sourds et des Malentendants.

 

En conclusion,
Nous demandons que la QUALITÉ des sous-titres soit revue à la hausse dans le fond et dans la forme.

Nous demandons la GÉNÉRALISATION du sous-titrage à TOUTES les œuvres audiovisuelles produites (Télévision, supports commerciaux (DVD), Internet, etc.).

Nous demandons ainsi que les Sourds et Malentendants ne soient plus traités comme des êtres différents et inférieurs aux autres. PROUVEZ-LE, en les prenant en compte systématiquement !


Nous vous demandons de légiférer dans ce sens.



Jack compte sur vous aujourd'hui

Jack LOUIS a besoin de votre aide pour sa pétition “OBTENIR DES SOUS-TITRES DIGNES DE CE NOM”. Rejoignez Jack et 1 853 signataires.