Donnez-nous des évêques qui partagent l'esprit du pape François

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Nous, signataires de cette pétition, chrétiens de l’Eglise Catholique qui est en France, nous demandons à ce que la communauté des croyants soit respectée lors de la désignation des évêques et exprimons publiquement notre étonnement qu’à plusieurs reprises des personnes qui ne sont jamais montrées intéressées ou impliquées dans les mêmes préoccupations que le pape François (attention aux immigrés,  respect de l’environnement naturel, justice sociale, attention aux pauvres, lutte contre le cléricalisme, engagement pour la synodalité, attention aux pauvres et aux laissés pour compte de l’église cléricale, etc.) soient nommées archevêques de sièges épiscopaux prestigieux, dont la plupart sont traditionnellement cardinalices (Paris, Lyon...).

Voilà des évêques conservateurs, engagés dans les combats d’arrière-garde qui vont à rebours des attentes de nos contemporains,  arrivant à des fonctions épiscopales alors qu’ils ont la soixantaine. Nous prenons pour 15 ans de conservatisme. Nous prions pour qu’en plus ils ne soient pas élevés à la pourpre cardinalice !

Nous demandons humblement au nonce apostolique d’oeuvrer pour que soient désignés en France des évêques selon l’esprit du pape François et que le peuple croyant soit respecté également dans ses différentes sensibilités qui ne sont pas toutes conservatrices, loin de là !

Nous faisons appel au pape François pour qu’il se penche sur la situation de notre Eglise en France et s’implique personnellement dans les nominations de nos évêques comme il le fait ailleurs, avec beaucoup de bon sens et de justesse, alliant à la fois l’écoute du peuple de Dieu et l’écoute de ce que l’Esprit Saint lui inspire.

Très saint Père, ne nous laissez pas orphelins ! Ne nous laissez pas revenir aux relents conservateurs d’une conception de la société  digne du XIXè siècle, aidez-nous à nous élancer  librement et joyeusement vers l’avenir.

Très cher nonce apostolique, veuillez entendre le  cri d’incompréhension des fidèles catholiques de France et porter notre appel au pape François.