NON A CE PROJET DE TRAVAUX DANS LES PETITS GOULETS

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


PROJET :
Abaisser la chaussée pour permettre aux véhicules mesurant jusqu'à 3,90 m de hauteur de passer par les tunnels.

COÛT : 3,2 à 3,4 millions d'euros HT

QUAND :
Travaux de protection des éboulements du 30/09/19 au 13/10/19 avec coupure totale de la route dans les tunnels, et du 14/10/19 au 10/11/19 avec coupure en journée du lundi au vendredi.(préalable aux travaux de mise au gabarit)
Travaux de mise au gabarit avec fermeture TOTALE de la route dans les Petits Goulets 3 fois 3 mois en automne 2020, 2021, 2022.
Soit 285 jours de fermeture totale ! Pour les habitants d'Echevis, une catastrophe, et la remise en cause de notre quotidien (travail, santé, transports, sécurité..) pendant 285 jours...

Les citoyens d'Echevis sont laissés pour compte, pendant des mois. Aucune prise en considération des problèmes engendrés par ces fermetures des Petits Goulets.
- Que deviennent nos enfants qui vont devoir faire un détour par le col de Carri (76 km aller/retour EN PLUS) pour aller à l'école, au collège, au lycée, à leurs activités extra-scolaires ? Par quel moyen ?
- Que deviennent nos anciens qui ont besoin de soins infirmiers et ne pourront plus être pris en charge par les cabinets d'infirmiers du Royans ?
- Que deviennent nos entreprises, nos gîtes qui ne pourront plus fonctionner pendant les mois de fermeture ?
Que deviennent nos agriculteurs dont les exploitations sont à cheval sur le Royans et le Vercors ?
- Que deviennent les habitants d'Echevis qui font tous les jours des allers-retours dans les Goulets pour aller travailler ?

Nous subissons ces fermetures régulièrement depuis des années. Quand il s'agit d'améliorer la sécurité dans les tunnels et de protéger la route contre les éboulements, nous prenons notre mal en patience. Mais cette fois il s'agit de travaux inutiles et dangereux qui ne résoudront pas les problèmes de transport vers le plateau , puisque les tunnels et la route ne seront pas mis aux normes européennes. Ce qui sous-entend que dans quelques temps.., il faudra envisager encore d'autres travaux, et d'autres fermetures...

Nous avons fondé un collectif citoyen composé des habitants d'Echevis et de certains habitants de Chatelus, fortement impactés par ces travaux, pour lesquels nous n'avons jamais été consultés, et pour lesquels les informations sont diffusées au compte-goutte (parfois par simple voie de presse.) Le Département reste sourd à nos questionnements.

Nos inquiétudes sont multiples et vont au delà d'un simple problème d'organisation des transports et de la vie quotidienne d'une cinquantaine d'habitants pendant les fermetures totales de la route.
Elles concernent aussi : 
- la conservation de ce patrimoine que constituent les milieux rocheux,
- l'impact géologique et écologique des travaux (ceux prévus et ceux induits qui suivront...), 
- les impacts d'une augmentation de la fréquentation touristique (motorisée) sur des sites fragiles : pollutions multiples, multiplication des flux routiers, surfréquentation de sites sensibles, surconsommation des ressources.

On nous présente ce projet comme une opportunité pour faciliter et accroître le développement économique et touristique du Plateau.
Mais le COLLECTIF CITOYEN DES PETITS GOULETS émet d'importantes réserves sur la pertinence et les conséquences désastreuses de ce projet.

Notre questionnement concerne le bien fondé des travaux :

Une mise au gabarit ? Mais quel gabarit ?

Les cars à 2 étages ne pourront toujours pas passer, les camions de 38 T non plus... Cet aménagement routier profiterait à peu de monde. Actuellement des grumiers, des semi-remorques, des cars, des tracteurs avec 2 rangées de balles rondes passent déjà. Les études de trafic montrent que la mise au gabarit augmenterait le trafic de 200 Poids lourds par an , soit environ 0,5 PL par jour.
Les tunnels ne seraient pas élargis, le fait de baisser la chaussée ne permettra pas la suppression des feux intermittents, mais l'ouverture de la route à un plus grand nombre de cars, va entraîner une gène plus importante pour les gens qui l'empruntent quotidiennement pour leur travail (plus d'attente aux entrées, plus de trafic...)
Il s'agit plutôt de satisfaire une clientèle touristique en favorisant le passage de cars au grand gabarit.
Mais....Faire passer les grands cars sur la route des Grands Goulets plutôt que par la route de l'Arps, oui, mais pour voir quoi ?
- Des Petits Goulets enlaidis par des filets mis bout à bout et du béton ?
- Un tunnel de 1700 m de long, une grille fermée à clef barrant l'accès même piétonnier aux magnifiques Grands Goulets ?
- Des établissements fermés qui ne trouvent pas preneurs depuis la fermeture des Grands Goulets ?
Le gabarit des Petits Goulets ne sera pas aux normes européennes, ni la route qui mène au tunnel des Grands Goulets. Cela ne semble pas poser de problème aux décideurs de ce projet... Après moi le déluge...
Ces travaux engendreront obligatoirement d'autres travaux et d'autres fermetures car très vite, la RD 518 se révélera peu adaptée à une augmentation de trafic et de tonnage. Elle est d'ailleurs limitée à 19 tonnes. Actuellement, un poids lourd et une voiture ont des difficultés à se croiser dans certaines épingles. Le coût d'élargissement de la chaussée n'est pas pris en compte ( fort dénivelé engendrant un cubage très important à évacuer, stabilisation du talus par la pose de filets défigurant encore un peu plus la vallée...)

Des conséquences désastreuses:

Économiques :

Des travaux qui coûtent cher à la collectivité pour un résultat peu intéressant.
Des travaux induits qui augmenteront encore le coût et qui ne sont pas pris en compte actuellement dans le chiffrage (élargissement de la RD518).

Géologiques :

les Petits goulets sont fragiles. Il est d'ailleurs impossible d'en augmenter le gabarit par le haut (réalésage ) à cause principalement des problèmes d'instabilité des tunnels. On a entendu parler d'une phase d'étude de projet qui a débuté en septembre 2018 et qui devait durer 6 mois environ.
Pour cela , la route a été fermée entre les 5 et 15 novembre 2018 ( sondages de chaussée et de falaise, étude vibratoire) A la fin de cette phase, le Département pourrait fournir à la population des réponses à leurs nombreuses questions. 
Cela fait plus de 10 mois et nous n'avons pas de réponses. On nous annonce seulement une mise aux normes, des protections contre les éboulements rocheux : des travaux de purge et de minage, ainsi que des travaux de pose de filets, avec une fermeture totale (encore !) de la route, en octobre 2019.  Cette étude de projet peut-elle nous assurer à 100 % que creuser dans les Petits Goulets ne va pas les affaiblir encore un peu plus ?

Écologiques:

Les Petits Goulets sont dans le périmètre de la charte 2008-2023 et seront dans celle de 2023-2038 prochainement à l'étude. Actuellement, "La révision de la Charte permet son évaluation et l'élaboration d'un diagnostic de territoire, et l'émergence de nouvelle problématiques. Elle invite également à construire une vision prospective. comment participer à la transition énergétique et adapter nos pratiques aux changements climatiques ?" ( Journal du Parc, Mai 2019)
Et c'est cela qu'on nous propose ? Adapter nos pratiques aux changements climatiques en multipliant les flux routiers ? 
En favorisant le passage de camions, de cars, toujours plus gros, toujours plus lourds, toujours plus polluants ?
En menaçant un équilibre écologique et géologique fragile que l'on est censés protéger ? 

QU'ALLONS NOUS LAISSER DU VERCORS A NOS ENFANTS ?

Car ce projet va exactement à l'encontre de ce que nous devrions faire :

- Il favorise une augmentation des flux routiers et de la pollution.

- Il menace l'équilibre écologique fragile des Petits Goulets :
Quid de la source du Diable qui passe sous les Goulets et approvisionne Pont en Royans en eau ?
Quid de la présence du hibou grand duc, du bouquetin et du chamois,
Quid de la présence d'une plante rare la Doradille , ou d'autres plantes protégées que les poses de filets font peu à peu disparaître, comme le lys martagon ?

- Il favorise une augmentation de flux touristiques motorisés, et veut l'avènement d'un tourisme de masse dans le Vercors, à l'heure où les fortes fréquentations mal maîtrisées de sites touristiques pose de multiples problèmes (gestions des ressources et des déchets, pollutions diverses, surfréquentations de sites sensibles...).

- A l'heure du dérèglement climatique, des grands chamboulements annoncés et déjà constatés, nous devrions tous restreindre nos prétentions à vouloir "dompter" la nature.

Il nous semble que la protection de notre bien commun, la valorisation de la biodiversité et de notre patrimoine rocheux et paysagé, devrait être la règle. "A l'heure où le Vercors subit de plein fouet les conséquences du dérèglement climatique, à l'heure ou l'on devrait faire marche arrière pour protéger d'avantage la nature et notre planète en danger comment ne pas penser que ces travaux sont une aberration ?
- "Faire avec", s'adapter aux contraintes de notre magnifique Parc du Vercors, plutôt que de vouloir le façonner au profit de quelques uns..
- Valoriser plutôt une forme de tourisme favorisant la contemplation des paysages en respectant l’environnement.
- Développer nos compétences et nos orientations vers ce que nous savons faire le mieux dans le Vercors, cet agritourisme, forme de tourisme durable respectueux de l'environnement, et porteur de projets novateurs et bien plus écologiques.

LE COLLECTIF CITOYEN DES PETITS GOULETS

REFUSONS CE PROJET INSENSÉ ET INUTILE !

page Facebook : SOS Petits Goulets