Pétition fermée

NON AUX EOLIENNES ENTRE GROIX, BELLE-ILE, QUIBERON ET HOUAT

Cette pétition avait 1 665 signataires


Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Vous connaissez le projet décidé par le précédent gouvernement concernant la mise en service d’une ferme pilote de quatre éoliennes flottantes située entre Belle-Ile, Groix, la presqu’ile de Quiberon et Houat.

 Les éoliennes auront une hauteur de 180m (soit plus de la moitié de la Tour Eiffel) et une envergure de 150m, sur une superficie totale de 17 km2.

 

 Elles clignoteront toute la nuit. Il n'y a aucune assurance ferme que le nombre de quatre éoliennes ne sera pas multiplié par la suite. La carte officielle CEREMA indique en effet un vaste développement potentiel en Bretagne Sud à proximité des îles.

Ce projet de 200 millions d'euros devrait voir le jour en 2020.

 Le collectif "Touche pas à mes iles 56" soutient la transition énergétique  et le développement des énergies marines renouvelables. Mais il  est farouchement opposé à ce projet, qui induit une pollution visuelle certaine, un impact évident sur l’activité touristique et une menace pour la pêche et la navigation. Surtout, il est situé dans un site exceptionnel, classé Natura 2000, qui fait partie d'une des plus belles baies du monde. 

 NOUS VOUS DEMANDONS DONC :

- DE RENONCER À UN PROJET QUI DÉGRADERAIT NOS CÔTES CLASSÉES

-ET  DE PROTÉGER NOS PAYSAGES MARITIMES REMARQUABLES VISIBLES DES CÔTES

VOUS ÊTES POUR LES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES ? NOUS AUSSI!

MAIS PAS N'IMPORTE OÙ ET N'IMPORTE COMMENT ? NOUS NON PLUS !

MONSIEUR LE PRÉSIDENT,

MONSIEUR LE MINISTRE,

NOUS COMPTONS SUR VOUS ET VOS CONVICTIONS!

Croyez, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, à notre haute considération.

Le Collectif "Touche pas à nos îles 56"

 

 

 

 

 

 



Touche pas à nos îles 56 compte sur vous aujourd'hui

Touche pas à nos îles 56 a besoin de votre aide pour sa pétition “Nicolas HULOT: NON AUX EOLIENNES ENTRE GROIX, BELLE-ILE, QUIBERON et HOUAT”. Rejoignez Touche pas à nos îles 56 et 1 664 signataires.