Pétition fermée

Défendons l'allemand dans l'académie de Lille !

Cette pétition avait 1 182 signataires


La nouvelle carte des langues propose de supprimer l’apprentissage de l’allemand LV1 au Collège Carnot de Lille, le seul collège public de centre-ville qui l’offrait encore jusqu’ici (voir l’article paru La Voix du Nord, édition du 1er avril 2016 : http://www.lavoixdunord.fr/region/l-allemand-lv1-supprime-du-college-carnot-de-lille-le-ia19b0n3414362). Ailleurs, dans la métropole, dans l’académie, d’autres collèges font les frais de cette attaque en règle contre l’enseignement de l’allemand (voir l’article paru dans La Voix du Nord au sujet de la suppression de l’allemand au Collège Monod de Lesquin : http://www.nordeclair.fr/info-locale/lesquin-avec-la-fin-de-l-enseignement-de-l-allemand-en-jna57b0n1079973).

Ces cas ne sont pas isolés. Ils créent, à Lille, dans la métropole lilloise et dans l’académie, une situation inadmissible et lourde de conséquences.

- D’abord et dans l’immédiat, cette situation risque de pénaliser des élèves motivés qui ont pu bénéficier d’apprentissages de l’allemand dès l’école primaire. Il est temps de reconnaître le travail des professeurs des écoles qui s’évertuent à maintenir coûte que coûte, et avec le soutien plein et entier des parents et des directeurs d’école, ce type de démarche pédagogique de qualité. Quels sont les efforts déployés par le rectorat pour promouvoir de tels apprentissages dans les écoles primaires de l’académie ?

- Ensuite et à moyen terme, cette situation fragilise les partenariats engagés avec des établissements et des villes allemandes. Et elle pénalise évidemment les poursuites de scolarité dans les sections AbiBac dont les effectifs risquent d’être menacés par cette politique rectorale désastreuse en matière d’apprentissage de l’allemand (avec, déjà, au programme de la réforme des collèges, la fermeture des classes bilangues… du moins en Province, puisqu’elles sont maintenues à Paris !).

Faudra-t-il à l’avenir, pour accéder à de telles sections au lycée, passer par des formations complémentaires (payantes) ? Ou par l’enseignement privé (qui profite déjà largement dans notre métropole de la gestion problématique de l’enseignement scolaire public) ? Est-ce cela l’égalité des chances ?

- Enfin, et à plus long terme, nous déplorons ce signal extrêmement négatif adressé à nos voisins allemands au moment où la coopération franco-allemande en matière scolaire a besoin d’être confortée et soutenue de manière volontariste. Faudra-t-il dénoncer les traités de coopération franco-allemande et comment répondre aujourd’hui de l’agenda franco-allemand 2020 en matière scolaire ?

http://www.education.gouv.fr/cid4105/la-cooperation-franco-allemande.html

Pour toutes ces raisons, nous demandons au Recteur de l’Académie de Lille de revenir sur la décision de supprimer l’allemand LV1 à la rentrée prochaine dans les collèges où cette langue est actuellement enseignée dès la sixième.



Philippe compte sur vous aujourd'hui

Philippe SABOT a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Recteur de l'Académie de Lille: Défendons l'allemand dans l'académie de Lille !”. Rejoignez Philippe et 1 181 signataires.