Pour un confinement plus respectueux de l’individu

Pour un confinement plus respectueux de l’individu

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Bernard PERRIN a lancé cette pétition adressée à Monsieur le Premier Ministre

Je signe la pétition pour un confinement plus respectueux de l’individu, du moment qu’il ne cause aucun préjudice à la collectivité

Et je rejoins la pétition "Emmanuel Macron: Pour un accès responsable à la nature en période de confinement" http://chng.it/wvYqzC4Scw

• parce que le succès du reconfinement est crucial pour faire décroître l’épidémie•

• parce que ses modalités actuelles ne garantissent pas l’adhésion des Français

• parce qu’en restreignant les conditions d’accès à sa nature proche, elles deviennent injustes, contre-productives et dépourvues de fondement

Mobilisation et confiance sont d’autant plus importantes que le retour à la normale n’est pas pour demain.

 

Dans les vallées de montagnes, une grande partie du territoire ne voit plus le soleil durant 2 à 3 mois, alors qu’il suffit de se rendre sur le coteau à l’adret pour en profiter.

Les personnes qui ont déjà contracté le Covid19 et s’en sont sorties sans gravité le doivent d’abord à une hygiène de vie dans laquelle alimentation et nature ont une part d’autant plus prépondérante qu’elles avancent en âge.

La pratique d’activités physiques en extérieur est de nature à compenser la perte de relations sociales induites par la situation sanitaire et bouger notamment en pratiquant la randonnée, a fortiori avec du dénivelé, la perte d’activités collectives (gymnastique douce, pilates). Les personnes âgées, sujettes à différentes dégradations, en étant les plus pénalisées. Or ce sont celles qui sont le plus immobilisées, ne se déplaçant pas pour aller au travail ni emmener les enfants à l’école. Une politique de santé cohérente se doit d’en tenir compte.

Dans une grande majorité du territoire national, la limitation du périmètre et de la durée des sorties est dépourvue de fondement. Monsieur le Ministre de la Santé, en réponse à la question posée à l’issue de sa récente intervention télévisée l’a justifiée par le nombre de contacts importants que cette sortie journalière pourrait générer. Il semble inutile d’illustrer qu’a contrario, le nombre de contacts généré par un aller et retour pédestre de 5 heures au mois de novembre en montagne va s’avérer proche de zéro, et en tout état de cause pour les quelques secondes nécessaires pour se croiser…

Le sentiment d’injustice face à la tenue de manifestations non autorisées et pourtant tolérées, et toutes les situations dans lesquelles des groupes constitués imposent impunément leur conception du vivre ensemble par la force (rave parties, soirées festives dans les bars durant le couvre-feu, …) ne permettra pas le consensus nécessaire au succès de cette nouvelle épreuve, pourtant si coûteuse pour l’avenir du Pays, sans même parler des risques juridiques et des implications fâcheuses pour la santé de nos concitoyens.

Face à ce constat, il est nécessaire et urgent d’apporter une modification au décret du 29 octobre 2020, autorisant les maires, dans leur circonscription, à définir le périmètre et les modalités des sorties autorisées pour l’activité physique individuelle des personnes.

Il est de la responsabilité des maires, préfets, parlementaires, ministres de promouvoir et prendre des mesures protégeant leurs administrés et de rendre acceptables les contraintes sanitaires afin que le sacrifice imposé à la nation ne le soit pas en vain.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !