Pétition fermée

Sauver la vente ambulante sur les plages de Bandol

Cette pétition avait 415 signataires


Le Maire de Bandol a pris un arrêté qui interdit les vendeurs ambulants après 15h. 
« Pour la période du 2 juillet 2016 au dimanche 4 septembre 2016, l’activité de vendeur ambulant est autorisée uniquement de 10h à 15h. » Pour notre profession, cet arrêté est une catastrophe.
En effet, plus de 80% de notre chiffre d’affaire est réalisé après 15h. Vous le savez, chers clients, vous qui nous achetez des glaces, des beignets ou des boissons principalement à l’heure du goûter, traditionnellement entre 15h30 et 17h30.
Cet arrêté donne l’illusion de nous laisser travailler. Mais en fait, nous perdrons de l’argent si nous arrêtons de vendre après 15h. Car nous avons des frais importants : un local adapté à notre activité, des chambres froides, des frais de déplacement élevés, ainsi que la neige carbonique qui permet la conservation des glaces pendant la journée, qui est aussi indispensable qu’onéreuse.
Pour résumer, nous interdire de vendre après 15h, c’est tout simplement tuer notre métier à Bandol!


Pourquoi la Mairie veut-elle nous interdire de vendre après 15h ?
Pour une seule raison : satisfaire une minorité de commerçants de bord de plage qui n’acceptent pas la concurrence. 
L’arrêté municipal précise aussi que les vendeurs ambulants ne pourront pas « s’arrêter devant les établissements commerciaux dans un rayon de 10 mètres autour de ses établissements ». 
Ces derniers payent des frais d’emplacement à la mairie. Ce sont donc d’une certaine façon des clients de la mairie. Ils mettent une pression importante sur le Maire qui a cédé. Sans compter que certains de ces commerçants sont des proches de personnes qui comptent à Bandol (de gens haut-placés à Bandol).


Pourquoi certains commerçants de plage ne supportent pas notre concurrence ?
Nous avons pourtant des moyens limités par rapport aux paillotes de plages. Notre capacité de stockage est limitée, nous ne pouvons pas vous offrir (nous en sommes désolés) de places assises ni de plats de fruit de mer, ni un verre des excellent vins rosés de Bandol. Et pourtant, nous sommes accusés par certains de mettre en péril leur commerce. 
Nous pensons que si nous vendions des canettes de boissons à 3 euros ou presque, des glaces à 5 euros, nous aurions peut-être moins de problèmes. Sous prétexte de payer cher un emplacement (ce qui, il est vrai, est parfois le cas mais nous n'avons rien à voir avec cela), certains veulent faire payer cher les estivants et s’étonnent ensuite de la désertion de leur clientèle. Ce n’est pas notre philosophie. Nous voulons apporter un service de qualité à des prix modérés pour tous. Nous pensons que la canette de Coca-Cola ne devrait pas coûter plus cher à Bandol qu’à Lille ou à Colmar…

Nous avons attaqué ce nouvel arrêté devant le tribunal administratif. Néanmoins, compte tenu des moyens de la justice, l'affaire ne sera pas jugée avant deux bonnes années durant lesquelles notre commerce en pâtit sévèrement.  


Tous ceux, clients ou pas, qui apprécient la présence et le service des vendeurs ambulants sur les plages de Bandol et ou qui pensent que les vendeurs ambulants sont une chance pour la vie économique à Bandol et non un frein, nous vous prions de signer cette pétition. Votre soutien est essentiel à notre survie. Nous n’avons pas d’amis haut placés ni de lobby défendant nos intérêts. 
Merci à vous. 



Ice & Coffeezz compte sur vous aujourd'hui

Ice & Coffeezz a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le Maire de Bandol: Sauver la vente ambulante sur les plages de Bandol”. Rejoignez Ice & Coffeezz et 414 signataires.