A Cholet, on lutte contre la pollution lumineuse !

A Cholet, on lutte contre la pollution lumineuse !

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Jean-Michel TRICOIRE a lancé cette pétition adressée à Monsieur Gilles Bourdouleix


Monsieur Gilles Bourdouleix, maire de Cholet,

En ce début d’année 2019, nous avons une bonne nouvelle à vous annoncer et à vous proposer.

Comme nous tous, vous avez constaté que l’année 2018 a apporté son lot d’informations inquiétantes sur les questions environnementales. Mais si l’enjeu de l’amélioration des conditions d’existence est mondial, Cholet peut apporter sa contribution. La présence d’un pavillon du développement durable au cœur du Carrefour de l’orientation 2019 et l’invitation faite à Isabelle Autissier, présidente du WWF France, sont des signes forts.

C’est là qu’intervient la bonne nouvelle : nous vous proposons de prendre une décision à la fois symbolique et efficace pour améliorer la biodiversité et le bien-être à Cholet :

Réduire la pollution lumineuse en procédant à une extinction des éclairages publics, à l’exception de l’hyper-centre et des carrefours sensibles, entre 1 h et 5 h du matin.

Les avantages d’une telle mesure, déjà mise en œuvre dans de nombreuses villes, sont considérables :

-Elle supprime pendant 4 h la deuxième cause de disparition des insectes et, par voie de conséquence, améliore la pollinisation et la ressource alimentaire pour de nombreux prédateurs nocturnes telles les chauves-souris dont le déclin est important.

-Elle favorise la qualité du sommeil des habitants qui ne disposent pas de volets opaques et permet aux noctambules amoureux de la nuit de retrouver le plaisir de l’observation des étoiles.

-Elle réduit la consommation d’énergie et prolonge la durée de vie des ampoules générant de substantielles économies.

-Contrairement aux idées reçues, l’absence d’éclairage nocturne réduit les nuisances sonores en rendant difficiles les regroupements d’individus. D’ailleurs, aucune enquête scientifique internationale n’a pu démontrer de lien entre l’insécurité et l’éclairage nocturne. (Et c’est un point fort de la bonne nouvelle que nous vous annonçons).

Les quelques (très) rares choletais qui se déplacent entre 1 h et 5 h du matin n’ont pas plus de raison d’avoir peur que les rares Français qui le pratiquent déjà sans éclairage nocturne et qui ne s’en plaignent pas. Il convient simplement pour certains d’expliquer, d’éduquer et de rassurer (Des associations dont l’ANPCEN sont prêtes à intervenir).

Vous voyez Monsieur le Maire que Cholet, l’entreprenante, n’a pas besoin d’attendre une décision législative, qui interviendra un jour (voir arrêtés publiés au JO le 28 décembre 2018), pour éteindre la lumière et montrer que les Choletais ont toujours une longueur d’avance, surtout lorsqu’il s’agit de préserver l’avenir d’un territoire également « amis des enfants ».

0 a signé. Prochain objectif : 1 000 !
Quand elle atteindra 1 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !