Le confinement, c’est assez.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !


MM. Legault et Arruda,

NOUS, citoyens du Québec et signataires de la présente pétition, vous demandons de faire cesser dès MAINTENANT le confinement forcé et généralisé que vous imposez à la population québécoise, et qui aura notamment consisté à paralyser l’économie ainsi que l’activité sociale dans son ensemble, ce dont il nous faudra sans doute bien du temps pour mesurer le coût réel et final. Cette mesure nous apparaît effectivement comme étant INJUSTIFIÉE, CONSIDÉRANT que :

 

1) Il existe une approche infiniment moins coûteuse sur le plan socio-économique, et manifestement plus efficace sur le plan de la lutte au coronavirus, et que nous désignerons ici comme la « méthode sud-asiatique ». Qu’il suffise, pour s’en convaincre, de se référer au World-o-meter (premier lien ici-bas) pour y comparer les bilans, tant en cas qu’en morts, des pays qui l’auront fait connaître (Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong, Singapour) à ceux des pays qui auront fait du confinement leur cheval de bataille (France, Espagne, Italie, etc.). Cette méthode sud-asiatique, que nous vous demandons donc d’appliquer, dans la mesure du possible, en remplacement du confinement, consiste essentiellement en ces points :

  • Multiplier les tests à grandes échelles, le plus tôt possible, en ciblant notamment les voyageurs en provenance de l'étranger
  • N'isoler que les cas positifs
  • Quarantaine complète de toute personne même juste potentiellement infectée
  • Punir tout cas d’infraction à ces quarantaines (qui dans ce cas seraient donc réellement pertinentes)
  • Enquête systématique sur toute possible piste de contagion, en recourant au besoin à la géolocalisation, à des applications de téléphones cellulaires conçues en ce sens, ainsi qu’aux services de détectives privés (comme à Singapour)
  • Désinfections généralisées
  • Port du masque sur une base systématique

Notons que ces mesures auront permis aux pays en question de ne justement pas mettre en arrêt leurs économies entières (!), tandis que Taiwan aura même démontré qu’il est fort possible de rouvrir les écoles tout en gardant un bilan exemplaire de lutte au coronavirus, moyennant l’application de règles d’hygiènes strictes, dont le port du masque. Considérant d’ailleurs que les enfants sont à peu près les meilleurs pour faire face au Sras-Cov-2, il n’en serait que d’autant plus logique de passer par eux pour commencer tranquillement à aller nous chercher un début d’immunité grégaire, puisqu’il faudra bien finir par en arriver à cela tôt ou tard, d’une façon ou d’une autre.

 

2) Il est vrai que ces pays ont des avantages que nous n’avons pas (dont notamment celui de n’en être pas à leur première fois à devoir faire face à une crise de ce type), mais l’inverse est tout aussi vrai. Plus précisément :

- Notre densité de population est excessivement moins élevée que dans ces pays.- Les échanges avec l’étranger risquent également d’être moins importants, et donc plus faciles à contrôler.

- Bien que nous n’avons pas nécessairement accès aux données complètes, il y a fort à parier que l’épidémie touche principalement les grands centres, soit notamment ceux de Montréal et Québec. Il serait donc tout aussi logique que souhaitable d’y concentrer les efforts de façon maximale, plutôt que de les appliquer de façon indiscriminée à l’ensemble du Québec.

- Le nombre de cas au Québec, soit d’environ 12 000, est comparable à celui de la Corée (environ 10 000) : s’ils ont pu aussi bien y juguler l’épidémie en recourant à cette méthode, rien n’empêche de croire que l’on puisse en faire de même ici aussi.

- L’épidémie n’aura jusqu’ici réussi à faire que 289 morts au Québec, ce qui nous permet d’ailleurs (ainsi qu’au Canada dans son ensemble) de faire relativement bonne figure sur le World-o-meter. Il y a donc moyen de bâtir sur les gains que représente cette limitation des dégâts, d’autant plus que la méthode sud-asiatique nous permettrait vraisemblablement de n’être pas seulement tout aussi efficaces, mais fort probablement encore davantage.

- Au niveau des tests, là encore nous semblons avoir commencé à faire du bon travail (voir les deux dernières colonnes à droite sur le World-o-meter). Cependant, pour les raisons mentionnées ici-haut, il ne serait vraisemblablement pas nécessaire de tester d’une façon aussi systématique en plein coeur de Montréal qu’au bout de la Côte-Nord. Rendu là, il semblerait aussi logique que naturel de prioriser (comme nous avons d’ailleurs commencé à le faire) les résidences de personnes âgées, qui représentent donc des concentrations élevées de personnes hautement à risque. Il appert d’ailleurs qu’au moins 50 des 289 décès auraient été constatés dans des résidences de personnes âgées; il n’en devient que d’autant plus pertinent de concentrer là les efforts, et de cesser de faire payer les autres pour rien.

 

3) Toujours au niveau des tests, il serait plus que temps que l’on commence à appliquer un peu plus de rigueur quant au résultat de ceux-ci, et donc que :

- ne soit pas isolée une personne simplement parce qu’elle présente des symptômes d’allure grippale (!)

- ne soient rapportés des nouveaux cas de Covid-19 que lorsque c’est bel et bien le cas (!), et non pas simplement en assumant qu’il y a eu contagion (!)

- ne soient rapportés de cas de décès de la Covid-19 que lorsqu’il a pu être clairement et scientifiquement établi que le décès était bel et bien attribuable à la Covid-19 elle-même.

 

4) Nous savons maintenant que 98% des personnes décédées au Québec avaient plus de 70 ans, et 99% avaient plus de 60 ans. Alors encore là, quel sens y-a-t-il réellement à imposer un confinement généralisé, plutôt que de cibler les personnes les personnes les plus vulnérables, ne serait-ce qu’en encourageant le télétravail ou en s’assurant que ces personnes aient suffisamment d’entrées d’argent pour éviter d’avoir à travailler ou sortir autant que possible?

 

5) À mesure que l’on teste, le taux de mortalité de la Covid-19, dans quelque pays que ce soit, ne cesse de fondre comme neige au soleil, et se rapproche ainsi de plus en plus de celui de la grippe saisonnière, ce qui est d’ailleurs aussi simple à expliquer qu’à comprendre : plus on teste, plus on peut en effet repérer les cas de Covid qui n’aient justement pas été déclarés et encore moins hospitalisés, pour la simple et bonne raison que dans l’immense majorité des cas (les complications ne représentant qu’environ 15% des personnes affectées), cette maladie s’apparente à une simple grippe, quand elle n’est pas carrément asymptomatiques. Et plutôt que de s’insurger à chaque fois que l’on compare la Covid-19 à la grippe, pourquoi ne pas simplement regarder les chiffres, et constater ainsi qu’à 653 en ce moment au Canada, on est encore passablement loin des 3500 morts que fait chaque année la grippe saisonnière (voir article en ce sens ici-bas).

 

6) On sait que l’hydroxychloroquine, déjà reconnue et utilisée depuis 50 ans, a démontré un potentiel tout-à-fait impressionnant pour ce qui est de favoriser la rémission des cas de Covid-19. Il semblerait donc assez logique et évident qu’un tel remède serait tout de même déjà « mieux que rien », et que ne serait-ce qu’en attendant les résultats d’études plus poussées, que ce soit vis-à-vis de celle-ci ou d’autres médicaments prometteurs, il serait souhaitable qu’on cherche surtout à faire feu de tout bois, et donc à guérir les personnes affectées au meilleur de notre connaissance actuelle, plutôt que de les laisser risquer de mourir en prétextant un manque d’études, tout en paralysant l’économie et en faisant ainsi payer tous les autres. Notons par ailleurs que de nouvelles avenues médicales paraissent encore plus prometteuses : il serait donc bien, là encore, d’y être à l’affût et d’en prendre acte, notamment compte tenu que cela rendrait le confinement d’autant plus inutile (voir le vidéo : Alerte, nouveau traitement).

 

7) Tout spécialiste moindrement sérieux confirmera que dès la levée du confinement, on pourra s’attendre à constater assez exactement le genre de soudaine hausse des cas que chercher précisément à éviter la fameuse stratégie « d’aplatissement de la courbe ». Autrement dit, cela aura toutes les chances de ne revenir en soi qu’à pelleter le problème par en avant, tout en se mettant la tête dans le sable en se disant que « tout va bien aller ». De plus en plus, cette avenue n’est d’ailleurs considérée que tout au mieux comme une mesure à court terme (voir l’article « The time for containment is over »). Alors pourquoi ne pas enfin en finir avec cette « stratégie » qui justement n’en est pas une, et pour la remplacer plutôt par un vrai « plan de match » qui tienne la route, qui a fait ses preuves et qui puisse donc s’avérer réellement crédible, fiable et surtout viable à plus long terme (soit bien sûr celle décrite ici-haut)?

 

8) Nous ne faisons sans doute que commencer à entrevoir l’ampleur des conséquences économiques que cette crise ne manquera pas d’avoir, tant au niveau québécois que planétaire. Mais pour l’heure, qu’il suffise seulement de mentionner ceci :

- Plus le temps avance, plus on s’enlise, et plus on met en danger la sécurité financière, voire même la survie de nos entreprises québécoises. Et bien entendu, ce seront les plus petites et les plus fragiles d’entre elles qui écoperont en premier, ou risqueront même leur disparition. Or comme on sait que ce sont les PMEs qui constituent l’essentiel de nos entreprises, c’est le gros de notre réseau, de notre tissu économique qui est présentement menacé, et chaque jour davantage. Plus le temps avance, et plus on se rapproche d’un point où les seules entreprises qui auront les reins assez solides pour survivre seront les multinationales. Est-ce vraiment cela que nous voulons pour le Québec? Est-ce vraiment là le genre d’économie que nous souhaitons avoir au sortir de cette crise? On parle de plus en plus d’autosuffisance, sur les plan provinciaux et locaux : or cette autosuffisance, qui nous permettra de l’atteindre, sinon nos entreprises? Et lesquelles, si ce n’est nos PMES? Croyons-nous vraiment que ce seront les multinationales qui auront le plus à coeur notre développement local et provincial, et ce d’une façon aussi saine et éthique que possible, tant sur le plan humain qu’environnemental ? Et rappelons que la présente « pause » économique, ce n’est pas la Covid qui le crée, mais nul autre que le gouvernement lui-même, car tel que démontré ici-haut, d’autres avenues existent que le confinement, des avenues qui auront précisément été défrichées par des pays qui auront justement eu la vision et l’intelligence élémentaire de savoir faire face au virus sans pour autant ne savoir faire mieux que de sacrifier leurs économies entières.

- En ce moment, c’est le gouvernement qui paie la facture de ce « temps d’arrêt ». Or là encore, quelle sera réellement la facture au final? (voir un début de calcul en ce sens dans l’article « La facture du virus »). Avons-nous réellement les moyens de nous permettre tout cet endettement supplémentaire? Et surtout, pourquoi ainsi augmenter notre endettement de façon exponentielle, alors qu’on pourrait simplement laisser l’économie faire son travail? Et surtout, pourquoi ne pas faire mieux que, là encore, de simplement pelleter le problème par en avant?

- Les conséquences systémiques et planétaires commencent elles aussi à peine à se voir subodorées, mais deux points à tout le moins devraient inciter à un peu plus de retenue, de prudence et de vision : les cours du pétrole sont présentement à leur plus bas, mais ne manqueront pas de remonter de façon on ne peut plus brutale, au moment de la reprise, puisque la production pétrolière américaine aura entretemps eu de fortes chances d’être détruite, et de ne pouvoir maintenir ces cours à un niveau plus bas. En outre, les gouvernements mondiaux ne disposent aucunement en ce moment de la même marge de manœuvre qu’ils pouvaient avoir en 2008 pour relancer leurs économies respectives. Pourquoi ne pas nous donner réellement tous les moyens de faire face au pire, plutôt que de s’enliser à vitesse maximale, tout en se bornant à se faire croire que « tout va bien aller »?

 

9) Sur le plan sociologique, nous ne faisons sans doute là encore que commencer à constater les dégâts, mais commençons à tout le moins par remarquer l’aggravation, là encore sans précédent puisque encouragée officiellement par les autorités publiques, d’une culture de délation par nature on ne peut plus délétère, tandis que nous nous rapprochons ainsi plus que jamais de l’État totalitaire tant appréhendé par les dystopies, dont notamment le « Big brother » de Georges Orwell, et déjà présent dans nombre d’autres pays.

 

10) Sur les plans psychologique, idéologique et surtout démocratique, commençons par observer que la technique consistant à marteler continuellement un seul et même discours, tout en punissant, notamment par dérision, tous ceux qui osent dire autre chose, rappelle singulièrement celle dite du « lavage de cerveau ». Convenons donc tout d’abord que ce n’est ni ce qu’il y a de plus sain, ni ce qu’il y a de plus noble. Rappelons en outre qu’il n’est aucunement souhaitable et tout au contraire potentiellement dangereux qu’on se rapproche de plus en plus d’un « discours unique », ne souffrant donc pas la moindre opposition sérieuse ni de l’Opposition officielle, ni des médias officiels, ni même de la population dans son ensemble. En fait, il semble que le genre de dérive que nous connaissons présentement en soi justement un excellent exemple. Espérons que cette pétition puisse contribuer à rétablir un peu d’équilibre en ce sens, et surtout à rappeler que c’est justement dans une démocratie que nous sommes sensés vivre (!), et non pas d’une technocratie, qu’elle soit de nature médicale ou autre, et qu’au final, c’est à nul autre qu’à la population elle-même qu’il est sensé appartenir d’établir la légitimité des mesures publiques, que ce soit vis-à-vis du Covid ou de toute autre question d’intérêt public. Espérons donc surtout que la présente pétition puisse inviter la population à se rappeler que c’est donc non seulement son droit mais son devoir de réviser, de réévaluer et au besoin de remettre en question et contester les politiques gouvernementales. Car autrement, est-on bien conscient de par où l’on s’en va?

 

EN CONCLUSION,

Il semble assez clair que pour lutter contre le coronavius, on n’a pas réellement besoin de prendre en otage la population et l’économie dans leur ensemble. Qu’on les laisse donc enfin tranquilles, et qu’on applique des mesures réellement optimales à tous points de vue, plutôt que de se rabattre sur une option, soit bien sûr le confinement, qui est manifestement très loin d’être la meilleure, mais dont le coût global, lui, risque d’être si démesurément élevé qu’il ne pourra jamais avoir même la moindre commune mesure avec les bénéfices qu’on lui attribue, et dont on sait désormais qu’ils sont mitigés, tout au plus. En clair, appliquons donc plutôt de vraies bonne solutions, soyons forts et courageux, et ne nous laissons pas torpiller par la peur, S.V.P.!!!

Dimanche de Pâques, soit le 12 avril 2019

Charles-Olivier Bolduc

Pour rejoindre l’auteur de cette pétition, veuillez simplement le contacter par Messenger en entrant son nom sur Fb, ou encore lui envoyer un courriel au : bololivier@hotmail.com.

Pour pouvoir échanger à ce sujet, et pousser encore plus loin la réflexion en ce sens, vous êtes par ailleurs invité(e)s à rejoindre le groupe Fb suivant : Coronavirus : ça va pas un peu trop loin, tout ça ?. https://www.facebook.com/groups/233465061171923/

Revue de presse (voir plus bas pour la version complète)

World-o-Meter https://www.worldometers.info/coronavirus/
Situation du coronavirus (COVID-19) au Québec https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec/
Évolution de la COVID-19 https://ici.radio-canada.ca/info/2020/coronavirus-covid-19-pandemie-cas-carte-maladie-symptomes-propagation/

Pas de confinement en Corée du Sud et pourtant il y a moins de 100 morts dans cet important foyer: Voici la méthode employée https://www.dailymotion.com/video/x7stzun?fbclid=IwAR2VO-E1rnt7JVFgljILognAa_ts_1UAJdRp55ySexnc0hBE_v8CBIc6nBg
Tough Measures to Stem the Coronavirus Outbreak Could Be in Place for 18 Months, Scientists Say https://time.com/5804555/coronavirus-lockdown-uk/

They’ve Contained the Coronavirus. Here’s How. https://www.nytimes.com/2020/03/13/opinion/coronavirus-best-response.html
Témoignage d'un alsacien à Hong Kong | Coronavirus https://www.youtube.com/watch?v=Qgqrio270HE&feature=share&fbclid=IwAR3Y7ooVdmAqK1JDM9ZrUDDctEzRkWdFwvKiKQva5XBkhQikRt7z1mzvV3I
Inside Taiwan during COVID-19: How the country kept schools and businesses open throughout pandemic https://www.cbc.ca/news/business/taiwan-covid-19-lessons-1.5505031
Taïwan, un modèle dans la lutte contre le coronavirus http://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20200311-ta%C3%AFwan-bonne-gestion-crise-coronavirus

The Time for Containment Is Over. Welcome to the Next Phase of Coronavirus https://time.com/5796699/coronavirus-pandemics-containment-strategy/

Éclipsée par le coronavirus, l'influenza cause pourtant plus de morts https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1493696/coronavirus-influenza-mortalite-canada-virus-epidemie-grippe?fbclid=IwAR2XA0hfQcNcIFrVIq4KmymI1T_Uuajau14IjHkYQFLhMxjrnlNmnurLhqY

La facture du virus https://www.lapresse.ca/affaires/202003/27/01-5266865-la-facture-du-virus.php?fbclid=IwAR3_FXdpP9zRfn95iP7ZeoAI77ZqZeQcKG4wjd2-rPPeEPlRx2IpRfVX8D8

New York : Un médecin Juif a traité 500 patients à la chloroquine, tous guéris https://www.tribunejuive.info/2020/03/29/new-york-un-medecin-juif-a-traite-500-patients-a-la-chloroquine-tous-gueris
Le Pr. Éric Chabrière, bras droit du Dr Raoult, balance toute la vérité (Interview complète sur LCI)  https://www.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=sHeT-6zEMuo&fbclid=IwAR3S6pfSA3qxGHDpjXtQUzPJEIPTKAh1v3qPC5X8S1daDUCo3hrtkSKN1ic&app=desktop#dialog/?fbclid=IwAR2bmYPSLMpAk56hnfxn4v5t_ITdp6saZwhxMe1etZQwIwhTug6wNDilPLI
Une étude montréalaise teste l’hydroxychloroquine sur des volontaires https://www.lapresse.ca/covid-19/202003/29/01-5266963-une-etude-montrealaise-teste-lhydroxychloroquine-sur-des-volontaires.php?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=algofb&fbclid=IwAR3vZDiJzDjZ0KQD08g45Tq3nioyO1Dbd_CfGEr7aj-UmcY8UIYaqR835fk
Coronavirus : Remerciements, Toxicité des Traitements, Mortalité https://www.youtube.com/watch?v=GFkUnJ46MVI

ALERTE - NOUVEAU TRAITEMENT https://www.youtube.com/watch?v=giyZvits7DU&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1B8D3wykMBd1DS7-utphpfJPFnmzG8vEs0D9TUanAh4a2z4DmMxX-mq2Y

Le médecin iconoclaste https://www.lesoleil.com/chroniques/francois-bourque/le-medecin-iconoclaste-7cce306ec59f3e76fb8c8ed376069fb0
Le confinement ne sert à rien ! Didier Raoult, spécialiste mondial des maladies transmissibles https://www.youtube.com/watch?v=4eCQUoOUKhE&fbclid=IwAR0a_9F41lLvRUOBQuU1JokGWdAU-B9NPXA9banho3q_S6kBQulh5sozqzY
Coronavirus : "Je ne suis pas un outsider, je suis en avance", entretien avec le professeur marseillais Didier Raoult https://www.laprovence.com/article/papier/5940125/pr-didier-raoult-je-ne-suis-pas-un-outsider-je-suis-en-avance.html?fbclid=IwAR2i5xTKPldSPnuRBYOZTAOBQlU8KjejD_m82Jq4rSab1gQZ4iwxdq4bvMs

 

Veuillez enfin noter que vous pouvez consulter ici ma revue de presse complète sur ce sujet.

http://www.funnypedia.biz/revuedepresse/coronavirus.html

S.V.P. SIGNER et FAIRE CIRCULER au MAXIMUM !!!