Abandon de toutes les fermetures de classes et création de postes en urgence à Villejuif

Abandon de toutes les fermetures de classes et création de postes en urgence à Villejuif

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Villejuif FCPE a lancé cette pétition adressée à ministre éducation nationale et à

Pour éviter un désastre scolaire : abandon de toutes les fermetures et des créations de postes en urgence !

Associations locales de parents d’élèves de Villejuif, UL FCPE et syndicats enseignants SNUDI-FO, SNUipp-FSU, CGT, nous lançons aujourd’hui un appel pour nos écoles, pour nos enfants, à tous les parents, tous les enseignants et aux élus :

La Direction Académique a établi un projet de carte scolaire pour le Val de Marne aux effets dévastateurs. Sur Villejuif, pas moins de 11 fermetures de classes sont d’ores et déjà annoncées (maternelles Sand, Paul Vaillant Couturier, Karl Marx, Joliot Curie, Jean Vilar, Langevin et élémentaires Sand, Pasteur, Wallon, Joliot-Curie, Hautes Bruyères). Une telle carte scolaire, avec un nombre de fermetures sans précédent depuis plus de 25 ans dans notre ville, aboutirait en plus à la remise en cause de décharges de direction (maternelles Paul Vaillant Couturier, Karl Marx, Jean Vilar, Langevin et élémentaires Pasteur, Wallon, Joliot-Curie, Sand), déstabilisant encore un peu plus nos écoles. Nous refusons également la transformation des UPEAA* (élémentaires Pasteur et PVC) en postes mobiles, remettant en cause l’accueil des enfants non francophones.

La longue période de confinement que nous vivons aura des conséquences sociales, économiques, psychologiques désastreuses.

Nos enfants auront besoin d’une aide à la hauteur des impacts de ce confinement : accroissement des inégalités scolaires, accumulation de retard dans les apprentissages, effets délétères à prendre en compte (décrochage scolaire manifestation de stress, rupture de rythmes…), rupture des suivis CMP, CMPP, orthophonie, psychomotriciens...

Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Le Ministre et les responsables de l’Inspection Académique sont en train d’organiser un véritable désastre scolaire à Villejuif après la catastrophe sanitaire. Nous ne les laisserons pas utiliser la pandémie pour sacrifier l’avenir de nos enfants.

C’est aujourd’hui la responsabilité de tous d’exiger l’abandon de ces projets de fermetures sans précédent, comme viennent de le faire dans un appel commun l’ensemble des directeurs d’écoles de la ville. C’est la responsabilité de nos élus (commune, département, région, députés, sénateurs) d’être aux côtés des parents et des enseignants pour porter ces revendications vitales et empêcher ce mauvais coup.

Nous, parents d’élèves, enseignants, exigeons des mesures d’urgence qui répondent à la crise sanitaire exceptionnelle (que l’ONU qualifie « de pire crise à laquelle l’humanité ait été confrontée depuis 1945 ») ayant entraîné la fermeture des établissements scolaires.

A ce titre, nous exigeons :

  • l’abandon des 11 fermetures de classe,
  • l’ouverture ferme de classes afin de permettre une baisse des effectifs pour aider les élèves au mieux,
  • le maintien des postes UPEAA sur un poste fixe dans les écoles Pasteur et PVC et l’ouverture d’un autre poste UPEAA dans une école de la commune,
  • le maintien de toutes les décharges de direction,
  • la création exceptionnelle de postes supplémentaires pour permettre des dédoublements de classe dans beaucoup de niveaux, des petits groupes, des séances personnalisées, des suivis individuels pour rattraper les inégalités qui se seront inévitablement creusées
  • la création de postes supplémentaires de psychologues scolaires et d’enseignants spécialisés du RASED** afin d’assurer une aide aux élèves en difficulté,

En signant cette pétition, avec nous, adressez-vous à l’IEN, à Madame la DASEN, à Monsieur le Ministre.

*UPEAA : unité pédagogique pour élèves allophones arrivants

**RASED : réseau d'aide spécialisé aux élèves en difficulté 

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !